GDF Suez dopé par son essor dans les pays émergents

 |   |  218  mots
Copyright Reuters
Le groupe énergétique a confirmé mercredi ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice en cours, avec un chiffre d'affaires de près de 71 milliards d'euros sur les neuf premiers mois, en progression de 8,4% par rapport à la même période l'an passé.

GDF Suez se porte bien. Mercredi, l?énergéticien a publié un chiffre d'affaires de 70,9 milliards d'euros sur les neuf premiers mois. Ses ventes progressent ainsi de 8,4% par rapport à la même période l?an passé. Le groupe justifie cette croissance par "la poursuite du développement du groupe sur les marchés à forte croissance [notamment en Asie, ndlr], de la forte progression de l'exploration-production [gazière] et des ventes de GNL (gaz naturel liquéfié)". A cela, il faut ajouter de bonnes ventes de gaz naturel en France, suite à la vague de froid qui avait sévi sur le pays durant l'hiver dernier, ajoute l?énergéticien.

Dans la foulée, le groupe a ainsi confirmé ses prévisions pour l'ensemble de l'année. Et ce malgré un alourdissement de la fiscalité en France, qui va amputer le résultat net de l'exercice d'environ 100 million d'euros, ainsi que l'arrêt "jusqu'à la fin de l'année" de deux réacteurs en Belgique.

Ces derniers mois, GDF Suez a montré son appétit pour les marchés émergents. Début août, le groupe avait notamment annoncé la signature d?un accord avoisinant le milliard d?euros avec une compagnie coréenne, portant sur la livraison de 1,6 million de tonnes de gaz naturel liquéfié supplémentaires.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :