Nucléaire : la Chine prête à exporter un réacteur de troisième génération face à l'EPR français

 |   |  654  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Bloomberg)
La Chine est prête à exporter un réacteur de troisième génération de conception chinoise, qui pourrait à terme faire concurrence à l'AP1000 américain dont il est dérivé, ainsi qu'à l'EPR français.

Ce qui devait arriver, est en train... d'arriver. Premier marché mondial pour le nucléaire civil, la Chine a annoncé qu'elle était prête à exporter un réacteur de troisième génération de conception chinoise, qui pourrait à terme faire concurrence à l'AP1000 américain dont il est dérivé, ainsi qu'à l'EPR français. "L'exploration du marché mondial pour le CAP1400 va démarrer en 2013", a déclaré le directeur général de State Nuclear Power Technology Corporation, Gu Jun, lors d'un colloque vendredi à Pékin dont fait état samedi le quotidien le "China Daily". Cette exploration se ferait conjointement avec le groupe Westinghouse, constructeur de l'AP1000, selon le directeur général adjoint du groupe, Ma Lu, également cité par le journal.

Aucun réacteur dit de "troisième génération", dont les concepteurs promettent une sûreté et une longévité augmentées par rapport aux réacteurs actuels, n'a encore été mis en service dans le monde. Quatre exemplaires de l'AP1000 sont actuellement en construction sur deux sites dans l'est de la Chine et plusieurs autres aux Etats-Unis. La construction du premier CAP1400 devrait démarrer cette année près de Rongcheng, dans la province orientale du Shandong, pour un achèvement des travaux en 2017. Parallèlement, un démonstrateur du CAP1400 est en cours de réalisation à l'université Tsinghua de Pékin et pourrait être achevé fin 2013.

L'Afrique du Sud intéressée ?

Si le réacteur américain devrait être préféré à sa version modifiée en Chine dans la plupart des pays, "pour certains marchés comme l'Afrique du Sud , nous espérons que State Nuclear Power pourra prendre l'initiative et promouvoir le CAP1400", a déclaré Ma Lu. Les experts émettent toutefois des doutes sur la capacité de State Nuclear Power à exporter rapidement cette nouvelle technologie. "La Chine devra construire de 20 à 30 réacteurs CAP1400 chez elle avant de pouvoir établir son image de marque mondialement", estime le directeur du Centre de recherches sur l'économie du secteur de l'énergie à l'université de Xiamen (sud-est), Lin Boqiang, cité par le China Daily.

La Chine est de loin le principal marché mondial pour la construction de centrales nucléaires, avec 30 réacteurs de production d'électricité en construction, pour 16 déjà en opération, selon la World Nuclear Association. Les français Areva et EDF y construisent dans la province méridionale du Guangdong deux réacteurs EPR, également de troisième génération, avec le groupe cantonais CGNPC, et espèrent qu'il pourront en bâtir davantage à l'avenir. Mais alors que l'AP1000 a été choisi dès 2006 comme technologie de référence en Chine pour la troisième génération de réacteurs, la compétition pourrait devenir encore plus rude pour les acteurs français à la suite d'un rapport publié en octobre par Pékin soulignant que la multiplication des standards dans la filière complique la gestion de la sûreté.

Trois réacteurs chinois en développement

En dehors du CAP1400, deux autres réacteurs chinois "autochtones" de troisième génération sont en développement dans le pays, l'ACP1000 de la China National Nuclear Corporation (CNNC) et l'ACPR1000 par CGNPC. Pour rester dans la course, les acteurs français envisagent de développer avec les Chinois leur propre réacteur dérivé de la technologie EPR, comme Westinghouse l'a fait avec l'AP1000. L'an dernier, EDF et Areva ont conclu avec CGNPC un accord en sens. Le projet a été validé par le gouvernement français mais suscite des craintes sur d'éventuels transferts de technologies. Une mission a été lancée par l'Etat pour faire le point. Parallèlement, EDF voudrait associer son partenaire CGNPC à ses projets de centrales nucléaires au Royaume-Uni, où le chinois pourrait se substituer à son partenaire actuel, le britannique Centrica, a rapporté le mois dernier l'agence financière Dow Jones.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/02/2013 à 10:21 :
Mais ça fait 1àans qu'on le dit!
Et toujours aucune remise en cause côté Areva et EDF!
Le marché nucléaire n'a d'avenir à une taille correcte qu'en Chine et ils ne vont pas nous laisser nous y tailler la part du lion. Et même sur les miettes restantes dans les autres pays ils vont nous concurrencer.
Nous leur avons permis de s'entrainer à bas cout sur nos EPR chinois dont ils fabriquent presque 100% des pièces et du génie civil. Grace à nous ils sont bien formés.
le nucléaire c'est fini sans la Chine!
C'est tout sauf un secteur d'avenir pour la France.
Débarrassons nous de notre dépendance à l'uranium importé, du risque et des déchets à venir en passant à la transition énergétique progressive. Moins de nucléaire, plus d'efficacité et d'ENR !
Réponse de le 17/02/2013 à 22:40 :
En effet, le nucléaire c'est fini, car trop cher (même quand cela n explose pas, 10c le kWh à Flamenville contre 6 à 8c l éolien). Quand aux ENR, les chinois sont déjà le premier producteur mondial pour le solaire PV, pour les chauffe-eau solaires, etc
a écrit le 03/02/2013 à 19:46 :
pas sur qu'il fasse moins bien que l'EPR français de flamanville, en 2011 l'asn a relevé des malfaçon dans le gros oeuvre "porter préjudice à la qualité finale des structures"
"Les trous dans le béton, les nids de cailloux (zone manquant de ciment) au sens large. EDF, en tant qu'exploitant, se doit de les identifier et de les réparer".
Ce projet a plus de 2 ans de retard et un cout augmenté de plusieurs milliards, a vouloir trop augmenté ses marges certain groupe de btp les ont privilégié a la sécurité.
a écrit le 03/02/2013 à 17:25 :
ca fait sourire quand on voit leurs trains grande vitesse qui deraillent... en fait non, c'est plutot effrayant
a écrit le 03/02/2013 à 11:04 :
J'ai une idée ! Leurs refiler Anne Lauvergeon !!!!
a écrit le 03/02/2013 à 11:00 :
les vêtements, les chaussures,appareils photos,avion.... maintenant les centrales nucléaires ... comptons sur HOLLANDE pour exporter les 35H en chine !
a écrit le 03/02/2013 à 10:59 :
Pour avoir vu le groupe DEC faire des composants lourds ( cuve, gv et pressu) ben c'est pas pour tout de suite l'export... Tous les autorités de sûreté ne sont pas aussi laxiste.
a écrit le 03/02/2013 à 0:27 :
Comme le dis très bien l'article, le réacteur chinois doit faire ses preuves sur le sol chinois avant d'être exportable. Bref dans 10 ans minimum. Et au moindre incident, même mineur, ils pourront voir leurs prétentions à la baisse.
Réponse de le 03/02/2013 à 10:50 :
Trains à grande vitesse qui déraillent et des accidents spectaculaires, ponts qui s'effondrent, lait frelaté, etc, partout la qualité industrielle chinoise défaille. Air irrespirable et toxique à Pékin et dans toutes les grandes villes chinoises, fleuves, rivières et torrents tous gravement pollués, sols évidemment tous contaminés par les métaux lourds, voilà le bilan écologique de la Chine. Sur le plan de l'hygiène et de la sécurité des travailleurs, c'est également une catastrophe. Si la Chine exporte un réacteur, il ne faudra plus se rendre dans la région concernée si l'on tient à la vie.
Réponse de le 03/02/2013 à 11:46 :
+1000 !
Réponse de le 03/02/2013 à 11:46 :
On produit, mais à n'importe quel prix !! charmant !
a écrit le 02/02/2013 à 23:38 :
La bonne blague... Des chinois construisant un EPR!!! Ils viennent de demander à AREVA de reprendre une partie des activités de GC qu'ils pensaient être capable de réaliser pour taishan 1 et 2... A terme ils vont y arriver, mais je peux vous assurer que vu les dérives chez nos amis pétroliers des coûts et des délais des centrales sud-coréennes ainsi que les gros gros problèmes des chinois avec la construction des 6 centrales de 3ème génération, nous avons encore 10 ou 15 bonnes années de tranquilité. Pile poil le temps qu'il va falloir pour avoir une construction industriel de l'EPR et le début du prototype du réacteur de 4ème génération.
Encore un article alarmiste histoire de se flagéler un peu comme on sait si bien le faire
a écrit le 02/02/2013 à 23:32 :
Il ne faudrait quand même pas oublier que les réacteurs que la France vend sont fondés certes sur notre aprofondissement ,notre expérience et notre savoir faire mais aussi, sur la licence que les Américains nous ont vendu et les connaissances qu'ils nous ont tranmises
a écrit le 02/02/2013 à 20:01 :
Comme certains l'ont fait remarquer, ils vont un jour nous vendre des airbus moins cher que ce que nous sommes capables, nous et les partenaires européens, de faire...Adieu la France, adieu l'Europe...
Réponse de le 03/02/2013 à 7:12 :
Désolé ces raisonnements sont ridicule est ce que vous pensez un avion pourrait vendre comme un teeshirt...?
Réponse de le 03/02/2013 à 11:34 :
@Panda
Que trouvez-vous à répondre à EIFFEL 10:50?
a écrit le 02/02/2013 à 19:33 :
Les trains (TGV), très bientôt les avions (AVIC vs Airbus), bientôt les EPR.... Nos dirigeants politiques, industriels ont vendus, non pardon DONNÉ nos technologies et notre avance avec une vision court termiste incroyable! Et ils continuent de le faire avec leurs contrats Offset. Rajoutez par dessus tout çà une Europe
dirigées par des béni oui-oui qui laissent tout entrer sur le continent sans sourciller et la recette de la décadence de la civilisation Européenne est en marche! Bravo pour nous, nos enfants et petits enfants Messieurs, Dames.
Réponse de le 03/02/2013 à 6:03 :
Le rafale au Bresil a de bonnes chances d étre vendu puisque nous leur assurons un transfert complet de technologie.Autant se pendre tout de suite.
a écrit le 02/02/2013 à 16:14 :
Le développement du gaz de schiste et du nucléaire devraient être les priorités de " Lui président".......
a écrit le 02/02/2013 à 15:38 :
Boum quand la centrale fait boom.
a écrit le 02/02/2013 à 15:27 :
il faudrait être malade pour acheter du matériel chinois ,souvent mal copié,aussi dangereux..
Réponse de le 02/02/2013 à 18:26 :
Si votre raison étais antichinoise je ne peux rien dire mais je vois votre commentaire comme racisme. Soyez l'esprit ouvert le monde change!
Réponse de le 02/02/2013 à 20:07 :
@Panda: soyez honnête, les produits chinois sont dangereux et de mauvaise qualité.
Vous avez vu l'atmosphère de Pékin ces derniers jours avec les usines qui tournent à fond?
C'est ça le progrès et l'ouverture d'un monde qui change?
Réponse de le 02/02/2013 à 22:10 :
Je ne sais pas si je ferai plus de confiance à une centrale chinois ou française au regard du bricolage dans les nouvelles centrales et les incidents à répétition dans les anciennes en France. Le rapport européen était très claire à ce sujet, aucune centrale en France est aux normes minimales.
Réponse de le 03/02/2013 à 11:48 :
+ UN !!
Réponse de le 03/02/2013 à 12:45 :
La France au niveau environement n'étais pas mieux aussi comme ce qui se passe la semaine dernier à Rouen.
Réponse de le 03/02/2013 à 19:41 :
>Panda

Il n'y a pas de très riches français qui obtiennent des passeports Chinois pour leur enfants afin de les protéger (de la pollution, de la colère des gueux ou des deux)...

a écrit le 02/02/2013 à 14:50 :
ils savent déjà faire ces bestioles ah ! grace à leur futurs clients . sont pas forts les chinois mais très malins..comme le boa constrictor , ils vont nous asphyxier pour imposer nos ex produits .
a écrit le 02/02/2013 à 14:00 :
... pas cons les chinois face à l?arrogance Française!
a écrit le 02/02/2013 à 13:40 :
Je pense que les les dirigeants et le gouvernement doivent prendre bien les meilleurs stratégies. On ne doit pas être la concurrence avec la chine.
Surtout, on ne fait pas perdre nos avantages. rendez la compétitive, l'innovation... pour notre économie, nos entreprises... Et aussi pour notre système education
a écrit le 02/02/2013 à 13:24 :
C'est marrant, on avait déjà prévu cela dès les années 80, aux prémisses de la mondialisation, lorsqu'il aurait été possible de réguler les échanges et de préserver les équilibres. Mais les politiciens d'alors, qui ont aboli le contrôle des changes, juraient que les chinois ne seraient jamais capable de fabriquer rien de plus que des tee shirt et des gadgets en plastiques...
a écrit le 02/02/2013 à 12:53 :
A croire que le transfert de technologie est devenu un besoin ... Que sa soit pour le rafale l'EPR etcc. Sa doit être surement être jouissif d'aider la concurrence à justement, nous concurrencer !
a écrit le 02/02/2013 à 12:35 :
Ca se dit comment empapaouter en chinois ?
Réponse de le 02/02/2013 à 13:08 :
J?ji?n, je pense^__^
le réacteur nucléaire "Made in China", bah non merci, on ne veut pas encore un chernobyl
Réponse de le 02/02/2013 à 18:31 :
Chernobyl ce n'etais pas les chinois fabriqué !ce sont les russes renseigne un peu sur l'information.
Réponse de le 03/02/2013 à 6:40 :
hahahaa, je veux dire qu'on ne veut plus jamais encore les accidents comme celui Chernobyl qui a fabriqué en très mauvais qualité comme "Made in China" koi. Comme même vous êtes fort alors je vous conseillez d'acheter les jeux, les alimentaires chinois pour vos enfants, hahaaaa
Réponse de le 03/02/2013 à 11:51 :
comme les fauteuils, les chaussures, rien que cela comme exemples, les gens qui les ont acheté s'en sont "sortis" au dépens de leur santé! @ de
Réponse de le 03/02/2013 à 12:15 :
Moi je conseil personne acheter produit de chinois mais je ne passe pas toutes temps comme un débile de critiquer les produits des autres nos hommes politique et patrons c'etaient eux mettre la France en déclin actuellement.
Réponse de le 03/02/2013 à 12:37 :
Vous suivez trop des actualité et devenir compresser enfermer dans votre tête ..
Réponse de le 03/02/2013 à 19:45 :
pour @de
il faut connaître que tous les produits d'apple sont fabriqués en chine! 90% de PCs sont fabriqués en Chine! tu pense que les made in china ont une mauvais qualité c'est parce que t'achète que les MOINS-CHERs. Il faut PAS espérer RECEVOIR 10 EUROS DE QUALITE PAR PAYER QU'UN EURO!!!!c'est stupide!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :