Photovoltaïque : Robert Bosch confirme son retrait du solaire

 |   |  363  mots
Copyright Bosch
Copyright Bosch (Crédits : bosch)
Volkmar Denner, président du directoire, l'a annoncé en fin de semaine dernière lors du conseil de surveillance. L'équipementier automobile qui s'était diversifié en 2008 dans cette énergie verte dit avoir accumulé 2,4 milliards de pertes en moins de trois ans.

Robert Bosch GMBH fait une croix sur le solaire. L?annonce a été officialisée, par Volkmar Denner, le président du directoire, lors du conseil de surveillance réuni vendredi dernier 22 mars. L?équipementier automobile, qui s?était diversifié en 2008 dans cette énergie verte, pensant y trouver un relais de croissance, a décidé de se retirer de l?ensemble des activités de sa filiale Bosch Solar Energy (BSE), à l?exception de son centre R & D de Brandebourg, dédié au développement technologique dans les couches minces avec 150 personnes. Important foyer déficitaire, BSE a accumulé « 2,4 milliards de pertes en deux ans et demi ou trois ans, dont 1 milliard en 2012 », a précisé Guy Maugis, président de Robert Bosch France. « Les prix s?effondrent d?un an l?autre de 40 % depuis plusieurs années et ce n?est plus tenable. Toutefois, nous restons persuadés que le photovoltaïque est une très bonne solution, mais le terme est trop loin pour que nous continuions à supporter cette activité qui menace le groupe ».

 

Coup dur pour l?unité de Vénissieux

Au plan humain, quelque 3 000 salariés sont concernés dont 2 800, en Allemagne, principalement sur le site d?Arnstadt, totalement intégré depuis la production de lingots jusqu?à l?assemblage des panneaux en passant par le tranchage des wafers et le découpage des cellules. En France, le coup est dur pour les 250 salariés de l?unité de Vénissieux qui, jusqu?à peu spécialisée dans les pompes à moteur Diesel, devait trouver sonsalut dans le photovoltaïque. Cette reconversion industrielle a bénéficié de 25 millions d?euros investis dans deux lignes de montage ultra modernes ? la deuxième a été inaugurée en septembre 2012 - et la formation du personnel. « Nous avons la volonté de trouver un repreneur d?ici à début 2014 avec la volonté de pérenniser un maximum d?emplois », a ajouté le patron français de la firme germanique. « Nous avons toutes les raisons de croire qu?un tel outil de travail ne peut pas partir à la casse, lance Marc Soubitez, délégué CFDT. Nous allons agir auprès des pouvoirs publics ».

 

 


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/03/2013 à 12:18 :
Bonjour, il faut bien voir que cette histoire d'énergie verte et écologique est surtout une histoire pour certain de gagnier de l'argent, beaucoup d'argent..... Alors des panneau solaire qui vienne de Chine à moindre prix cela ne vas pas.... Pas du tout. Au point que même en France on ne peux avoir une aide financière si on n'achète pas les panneaux fait pas certain grand groupe français ( total par exemple). Faire quelque chose pour la planète cela n'est pas vraiment important ce qui compte s'est avant tout l'argent....car il y a des voie de développement énergétique, la géothermie, les éolienne maritime..... Mais bon comme toujours une histoire d'argent....
a écrit le 26/03/2013 à 14:54 :
Encore un mythe anti-solaire qui s'effondre: notre Nomemklatura radioactive bien pensante entretient énergiquement le mythe du "méchant panneau solaire Chinois polluants avec un bilan carbone pire que celui de centrales charbon". Et bien c'est terminé, les panneaux Yingli (désormais n°1 Chinois) ont un bilan < à 30 g de CO2 / kWh produit http://www.plein-soleil.info/actualites/impact-carbone-des-modules-yingli-solar-inferieur-de-40-a-la-moyenne-le-fruit-dun-engagement-de-longue-date/
a écrit le 25/03/2013 à 18:33 :
C'est logique cette industrie à trop de producteurs actuellement. Seul les plus solides et les plus compétitifs survirons. Avec une baisse des tarifs de 75% en 4 ans, c'est les consommateurs qui on la main. C'est sans doute pas fini. Même certain groupe chinois commence à déposer le bilan.
a écrit le 25/03/2013 à 13:10 :
On n'est pas encore dans l'esprit de l'énergie propre...d'où ce fait !
a écrit le 25/03/2013 à 12:45 :
L'avenir est au lobby nucléaire qui irradie les esprits d'une pensée unique en faisant prendre aux français le photovoltaïque pour une lanterne qui n'a pas sa place dans la société ! Faudra-t-il une nouvelle catastrophe nucléaire pour changer de mode de vie ?
Réponse de le 26/03/2013 à 14:45 :
oui, on va aller jusqu'à la cata nucléaire, je vois aucune autre alternative dans notre pays ou les Mammouths de le technocratie radioactive écrasent toutes les initiatives de changement (économies d'énergie, enr..).
a écrit le 24/03/2013 à 11:06 :
Vénitieux --> apprenez à écrire svp
a écrit le 24/03/2013 à 9:13 :
Si M. Montebourg souhaite nationaliser, il y a là une bonne opportunité, beaucoup moins risquée que lors de ses tentatives précédentes : l'outil de production est en bon état, le marché potentiel existe, créateur d'emplois, rentable à la fois pour les consommateurs et pour l'Etat. Ce marché est en mesure d' absorber beaucoup plus que la production de l'usine de Vénissieux, à condition de prendre quelques mesures d'accompagnement volontaristes : exemple :1/ inciter les entreprises industrielles et les entreprises du secteur tertiaire à installer des toitures photovoltaïques sur leurs parkings et les inciter à mettre à la disposition de leurs employés des (petits) véhicules électriques pour effectuer les trajets domicile-travail ; 2/ inciter Toyota (par exemple)à installer une usine de production de son nouveau concept malin de (petit) véhicule électrique i-road en France en lui garantissant un débouché national pour sa production ; il faudrait couvrir au moins 100 000 places de parking et produire 100 000 véhicules par an pour absorber la production de Bosch Vénissieux et créer une ligne de production automobile rentable ; ce qui est dans le domaine du réalisable ; cela permettrait à la fois de relancer une industrie photovoltaïque nationale en sauvant l'usine de Vénissieux, créer des emplois en relançant une production automobile nationale, désengorger la circulation urbaine avec des véhicules moins encombrants, réduire la pollution atmosphérique en ville, réduire substantiellement notre facture pétrolière.....que du bonheur...
Réponse de le 24/03/2013 à 11:19 :
Bosch est en état de surcapacité en France: Rodez, Mondeville etc. Le plus faible maillon lâche. Hélas. Dommage. Triste. Bosch est aussi en état de surcapacité en Allemagne: le pourceau va être obligé de perdre son lard. Ils annoncent qu'ils vont mettre des services vers des pays de l'est. Conclusion: tous les gens des bureaux comptabilité de Venissieux doivent contacter leurs collègues des syndicats allemands et proposer de reprendre les activités que Bosch veut mettre en Roumanie ou autre. J ai l'impression que l âme du fondateur Bosch a quitté l'entreprise actuelle qui ne bouge plus mais copie les comportements "modernes" anglo-saxons que le management intermédiaire médiocre lit assidument dans des livres (et ne songe à progresser que sur le dos des employés). Le dernier chef Fehrenbach était un gestionnaire de symptomes (il comptait le fric et s'occupait de polir le nom Bosch; car étant de formation financière). Le nouveau chef Denner est un ingénieur qui j'espère va remettre un esprit d'ingénieurs dans l'entreprise?.
a écrit le 23/03/2013 à 16:41 :
Fehrenbach (sous qui lke solaire a été acheté) avait passé son temps à faire la morale aux banquiers et autres énergumènes dans la société. Il s est plûtot occupé de polir le nom Bosch que de faire un nettoyage de fond. J appelle cela le management "désodorisant WC". J explique: au lieu de nettoyer des chiottes à fond avec la brosse et le désinfectant, certains préfèrent ouvrir la porte, pousser sur le bouton du désodorisant, fermer la porte.. en laissant toutes les cochonneries sur place (et en ne salissant pas le costume). Denner semble se redresser les manches et d'utiliser la brosse. Ca va faire mal.. il y a du boulot. Pauvres employés (comme ceux des banques et autres organismes qui vivaient sur un piédestral..!).
a écrit le 22/03/2013 à 19:00 :
En plein débat sur la transition énergétique , ce sujet fait "tâche" ! En plein débat sur la reconversion nécessaire pour nos industries , le sujet m'interpelle ! Nos sociétés sont à l'aube d'un choc : celui d'un possible déclin de l'occident avec en "face" la hausse continue des richesses produites en Asie mais une demande énergétique qui continue à croître! Avec cela ,vous ajouterez notre DÉPENDANCE énergétique toujours trop grande et vous aurez les ingrédients d'une BOMBE économique,sociale,environnementale et énergétique !!! Pour les ignorants sur le sujet solaire photovoltaïque , je vous engage à aller sur le site expérimental solaire installé ... à Loos en Gohelle dans le Nord pas de Calais (http://www.enerzine.com/1/14002+lumiwatt---un-centre-dexperimentation-solaire-unique-au-monde+.html) où les premières observations permettent de constater une baisse de productivité des capteurs de 0,4% par an seulement et des rendements honorables ! Alors , les Energies renouvelables, on y croit ... où pas ?
a écrit le 22/03/2013 à 16:53 :
Je serais tres heureux d'avoir un email contact avec la firme Robert Bosch et monsieur Voljmar Denner en particulier .J'ai une importante information a lui communiquer qui pourrasauver la presente decision prise aujourd'hui .Je ne peux en dire plus a ce moment .
Mais c'est chose sure.merci .JJR
Réponse de le 22/03/2013 à 17:53 :
Monsieur, contacter alors la filiale française du groupe Bosch au 01 40 10 76 70. Cordialement. MAD
Réponse de le 22/03/2013 à 18:38 :
Malheureusement il est trop tard .
Si vous voulez le contacter envoyer un message au directeur de bosch France Guy maugis ou contactez le représentant cfdt à venissieux marc souhaitez .
Réponse de le 23/03/2013 à 16:44 :
Maugis? vous rigolez. Il est un patron Francais comme les autres qui ne songe qu'à protéger ses acquis. Contactez plûtot la compliance hotline. Normalement ca va très vite vers le haut. http://www.bosch.de/en/de/sustainability_innovation_1/compliance_1/direct_report_to_compliance_officer_1/reporting-a-compliance-case.html
Les syndicats est aussi une bonne idée (déjà indiqué plus haut).
a écrit le 22/03/2013 à 16:03 :
Pas une bonne nouvelle pour l'humanité
Réponse de le 22/03/2013 à 17:58 :
Encore quelqu'un qui ignore le coût écologique de fabrication du photovoltaïque.
Réponse de le 22/03/2013 à 19:08 :
@Thargor mais eclairez-nous donc plutot que de deverser votre intox.
En attendant, tout le monde pourra trouver une info non partisane sur www.photovoltaique.info.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :