Moins nombreux, les scooters à deux temps polluent bien plus que les autres véhicules

 |   |  411  mots
Ces engins, particulièrement répandus dans les pays en développement, contribuent de façon massive à la pollution de l'air dans certaines grandes métropoles. (Photo : Reuters)
Ces engins, particulièrement répandus dans les pays en développement, contribuent de façon massive à la pollution de l'air dans certaines grandes métropoles. (Photo : Reuters) (Crédits : Reuters)
Ces engins seraient plus polluants en raison des rejets de particules mais aussi de composés organiques volatils (COV), parfois plus de 100 fois supérieurs à ceux d'un autre véhicule, indique une étude parue dans Nature Communications.

Ce ne sont pas les plus gros, et pourtant, ils seraient bien plus polluants que n'importe quel véhicule. Les scooters à deux temps, qui fonctionnent avec un mélange d'essence et d'huile à la différence des moteurs à quatre temps, seraient même la première source de pollution issue de la circulation routière dans de grandes villes, selon une étude parue mardi dans Nature Communications.

En Asie, en Afrique et dans le sud de l'Europe

Ces deux roues motorisés, largement répandus en Asie, en Afrique mais aussi dans le sud de l'Europe, rejetteraient entre des dizaines et des milliers de particules et de gaz polluants de plus, par litre d'essence consommé, que tout autre véhicule, camion et bus compris.

A tel point que dans des métropoles comme Bangkok, ils pourraient ainsi être à l'origine de 60 à 90% de la pollution de l'air liée au trafic.

Les chercheurs issus de plusieurs organismes de recherche suisse, britannique, italien, allemand et français écrivent:

"Les voitures et les camions, en particulier les véhicules diesel, sont considérés comme les principales sources de pollution. Cela doit être repensé, dans la mesure où nous montrons que les niveaux élevés en particules peuvent être la conséquence de la "pollution asymétrique" (très importante au regard de leur taille) des scooters à deux temps"

Ces engins, bien que moins nombreux que les autres véhicules, seraient finalement plus polluants en raison des rejets de particules mais aussi de composés organiques volatils (COV), des gaz contenant du carbone qui produiront aussi des particules, dites secondaires, dans l'air à la suite de réactions chimiques.

Des émissions de particules 100 fois supérieures à celles d'autres véhicules

Les émissions de COV d'un scooter européen à deux temps sont ainsi 124 fois plus importantes que celles d'un autre véhicule, ce qui les place dans la catégorie des "super-polluants", estime André Prévôt, chimiste de l'atmosphère à l'Institut Paul Scherrer à Villigen (Suisse) et auteur principal de cette étude.

Certains deux-roues circulant en Asie pourraient, eux, être trois fois plus polluants que ceux utilisés en Europe, en raison de leur âge, de différences d'utilisations (lourdes charges, transport de passagers) ou de modifications mécaniques.

Lutter contre la pollution de l'air dans le monde passe donc aussi par des mesures ciblant ces scooters, estiment les chercheurs, citant en exemple des restrictions adoptées dans plusieurs villes en Chine depuis la fin des années 1990.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/05/2014 à 17:32 :
on se baladerait en trottinette, qu'ils trouveraient, encore, à redire !!...pfffffffff
a écrit le 14/05/2014 à 15:08 :
Tiens les écolos se réveillent !! Et le grand rassemblement de Harley Davidson qui a eu lieu le dernier weeckend à St Tropez, provocant bruit et pollution dans la ville, là ils ne disent rien ????? Et les randonnées du Dimanche en Quads qui se généralise à la campagne , à la montagne, ceux qui défoncent pour le plaisir nos chemins que nous entretenons , là ils ne disent rien ???? Ce ne sont que des lâches, incapables de prendre des décisions énergiques pour interdire ce genre d' activités !!!!!!!!!!!!
a écrit le 14/05/2014 à 12:17 :
Bonjour,
Une question récurrente mais fortement incomplète. Il s'agit de prendre en compte l'empreinte carbone du véhicule de la conception, à l'utilisation et à son éventuel recyclage. Les conclusions ne seront peut être pas les mêmes.
Réponse de le 14/05/2014 à 12:43 :
Que les moteurs 4 temps, les dernières innovations, aient dans le bon sens ne fait aucun doute. Mais le scandale est effectivement que vous devez acheter un scooter, une voiture ou un camion complet pour en bénéficier !!
Pourquoi les constructeurs de scooters à 2 temps ne serait pas "invité" à proposer des moteurs complets dernier cri pour leurs anciennes productions ?
Comme vous, je me suis toujours demandé où était la logique à mettre à la casse des voitures de 1500 kgs en excellente état pour gagner 15 grammes de CO2 au kms, ou pour passer de l'Euro 3 à l'Euro 4, alors qu'un échange du moteur suffirait à répondre aux dernière normes.... La société de consommation à ses logiques que le bon peuple ignore !!!
a écrit le 14/05/2014 à 11:56 :
Faut taxer les scouteurs
Réponse de le 14/05/2014 à 15:05 :
hollande va bientot y penser ,encore du fric dans les caisses de l'etat ,tout est bon a manger chez le contribuable ,mais bientot il restera les OS a ronger!!!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 14/05/2014 à 21:58 :
A votre avis pourquoi ils n'en parlent pas et pourquoi ils n'oseront pas taxer?... Parce que ce sont essentiellement les jeunes qui les pilotes... "Il vaut mieux polluer que de scier la branche à voix!".
a écrit le 14/05/2014 à 11:32 :
Vite, des filtres à particules, des pièges à NOx obligatoires sur tous ces scooters! Et, pour faire bonne mesure, un bonus/malus pour rapporter de l'argent à l'état!
a écrit le 14/05/2014 à 11:23 :
On le sait depuis des décennies, si l'Europe servait a quelle que chose, ça aurait du être interdit depuis longtemps. Mais c'est l'Europe des marchés et de la concurrence libre et non fossé, que voulez vous...
a écrit le 14/05/2014 à 11:20 :
Y a pas faut revenir à la marine à voile et à la lampe à huile !!!
Réponse de le 14/05/2014 à 11:26 :
Un scooter à moteur 4 temps, trop moderne pour vous ?
a écrit le 14/05/2014 à 11:19 :
c'est le mélange en huile ( souvent minérale de mauvaise qualité et pas chère ) fait par les utilisateurs peu au courant des proportions précises . mais aussi par des pompistes afin d'encrasser les moteurs pour faire des révisions programmées .
a écrit le 14/05/2014 à 9:48 :
ON A BEAU LE DIRE ET L'ECRIRE A LA MAIRIE DE PARIS HIDALGO ET SES SBIRES S'EN TAPENT LES REPONSES APPORTEES AU PROBLEME DE LA CIRCULATION ET DE LA POLLUTION ATMOSPHERIQUE A PARIS ET EN IDF SONT LAMENTABLEMENT NULLES TOUS CES POLIITIQUES DEVRAIENT UN JOUR ETRE TRADUITS DEVANT LES TRIBUNAUX ET CONDAMNES POUR EMPOISEMENT EN CONNAISSANCE DE CAUSE ET POUR CANCERS;
a écrit le 14/05/2014 à 9:29 :
Une vraie plaie ces trucs, bruit, sécurité, comportement des utilisateurs ...
Réponse de le 14/05/2014 à 9:56 :
Absolument : à véhicules à interdire, santé et bruit.
a écrit le 14/05/2014 à 9:22 :
Les scooters 2 temps sont avant tout des 50 cm2, à partir de 125 cm2 on repasse au 4 temps, donc il s'agit surtout d'un véhicule d'adolescent ou de personnes en manque de permis ! Pour les 2 temps la solution reste l'injection que Peugeot maitrise. L'article concerne avant tout les grandes métropoles asiatiques et pas les villes françaises mais il reste intéressant et surtout opportun pour les tenants du diesel.
a écrit le 14/05/2014 à 9:12 :
Moi je roule en Vespa, c'est top ! pas vous ?
a écrit le 14/05/2014 à 8:56 :
ils sont aussi très bruyants
c'est une vrai pollution tous ces 2 roues. Plus ils sont petits plus il font du bruit
a écrit le 14/05/2014 à 8:26 :
Faut revenir à la charrette à bras; il y a pas de pollution !
Réponse de le 14/05/2014 à 15:52 :
Et en plus, cela crééra des emplois :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :