Les entreprises françaises réduisent leurs émissions de CO2... mais pas assez vite

 |   |  335  mots
ArcelorMittal, GDF Suez, Lafarge, EDF et Total sont les mauvais élèves de l'études. Ils sont responsables de 76% du total des émissions.
ArcelorMittal, GDF Suez, Lafarge, EDF et Total sont les mauvais élèves de l'études. Ils sont responsables de 76% du total des émissions.
L'Oréal, Orange, Renault et Thales font partie des bons élèves. Mais les résultats globaux sont insuffisants pour atteindre l'objectif national de diviser par quatre les émissions en 2050 par rapport à 1990, selon le rapport 2014 France du CDP publié mercredi.

Les plus grosses sociétés françaises polluent de moins en moins. En 2014, une centaine d'entreprises, dont toutes celles du CAC 40, ont diminué de 15,8 millions de tonnes leurs émissions de CO2 par rapport à 2013, d'après le rapport 2014 France du CDP, l'ex-Carbon Disclosure Project. Parmi les meilleurs élèves, le rapport de l'organisation indépendant cite une dizaine d'entreprises dont Atos, Cap Gemini, Danone, L'Oréal, Orange, Renault et Thales.

"Intégration de la performance durable"

L'étude constate globalement "une meilleure intégration de la performance durable" dans les entreprises. Ainsi, sont améliorés l'efficacité énergétique, l'achat d'énergie à faible impact carbone et des efforts liés au transport.

Une partie des 98 entreprises étudiées sur les 250 plus grandes sociétés  françaises sollicitées ont également intégré un prix interne du carbone à leurs calculs de retour sur investissement, même si le mécanisme européen de marché du carbone est toujours au point mort.

76% du CO2 émis par 5 entreprises

L'émergence de l'émission d'obligations vertes (green bonds) qui ont vu le jour en 2014, a joué en faveur de l'amélioration, selon l'étude. GDF Suez a émis 2,5 milliards d'euros destinées à financer des projets qui respectent des critères environnementaux stricts mais fait pourtant partie des 5 plus gros émetteurs de CO2 avec ArcelorMittal,  Lafarge, EDF et Total.

Ces derniers sont responsables de 76% du total des émissions. Et cela ne va pas en s'améliorant: parmi les 20 plus grosses entreprises émettrices de CO2, 14 n'ont pas réduit leurs émissions, et 8 d'entre elles les ont même augmenté.

En outre,  les résultats globaux sont encore insuffisants pour atteindre l'objectif national de diviser par quatre les émissions en 2050 par rapport à 1990, d'après l'étude. Steven Tebbe, directeur général du CDP pour la zone Europe, regrette que la majorité des entreprises étudiées "n'aient pas de cible de réduction des émissions au delà 2016 ou 2017, ce qui veut dire qu'elles n'ont toujours pas de vision de long terme".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/10/2014 à 10:06 :
Dans le cas de la sidérurgie c'est presque impossible... la fabrication d'acier c'est la réaction entre du minerais (Oxydes de fer) et du carbone pour faire du CO et du CO2 + de la fonte.
Diviser les émanations de cO2 par 4 = diviser la production et le nombre d'usines par 4 !!!
Seule solution: capter le CO2 à son apparition mais les technologies n'existent pas encore et sont toujours à l'étude.
Réponse de le 21/10/2014 à 17:08 :
Il est vrai que réduire les émissions de CO2 peuvent difficilement être réduite dans la sidérurgie actuelle. Mais a-t-on besoin de produire autant? Si pour diviser les émanations de CO2 il faut réduire la production et bien soit! Il y a trop de gaspillage dans cette société et pas assez de réaction face à cela.
a écrit le 15/10/2014 à 10:50 :
les entreprise font un effort ok ! mais les transports autoroutier qui traverse le France ,en polluant un maximum sa interpelle pas le gouvernement ?
a écrit le 15/10/2014 à 10:34 :
un bon début grâce à l'action de nos gouvernants qui favorisent la faillite de nos sites de productions et entreprises polluantes.
a écrit le 15/10/2014 à 9:36 :
et pourtant bien d'autres pays polluent plus que la France
Réponse de le 15/10/2014 à 10:03 :
Certes, mais ce n'est pas le sujet de l'article.
a écrit le 15/10/2014 à 9:25 :
Dommage il est trop tard.... a moins que la crise ne s'aggrave dans le monde et fasse chuter la consommation...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :