Luc Oursel est décédé, moins de deux mois après son départ d'Areva

Luc Oursel avait précipitamment abandonné la présidence d'Areva le 20 octobre dernier pour "raisons thérapeutiques".
Luc Oursel est décédé à l'âge de 55 ans.
Luc Oursel est décédé à l'âge de 55 ans. (Crédits : Areva)

Luc Oursel, président du directoire du géant français du nucléaire Areva est décédé mercredi 3 décembre à l'âge de 55 ans, a annoncé mercredi le groupe. M. Oursel, très malade, avait passé la main de manière transitoire au numéro deux Philippe Knoche, à la fin octobre.

"Nous avons appris avec beaucoup de tristesse la disparition de Luc Oursel, président du directoire de notre groupe", a indiqué Areva dans un bref communiqué.

"Nous tenons à saluer l'engagement et le courage de Luc durant les sept ans passés à nos côtés", a précisé le groupe détenu à 87% par des capitaux publics. "Nous souhaitons le remercier d'avoir oeuvré sans relâche au développement des activités d'Areva, au service de son pays", a ajouté le spécialiste de l'atome.

Manuel Valls réagit :

"Luc Oursel était un grand capitaine d'industrie, engagé pour la réussite de son entreprise et pour le succès de la France. Tout au long de son parcours professionnel, tant dans le secteur public que privé, il aura défendu avec constance l'industrie française, chez Schneider Electric, Geodis et finalement Areva, dont il était le président du directoire depuis 2011, contribuant à son redressement", a réagi dans un communiqué le Premier ministre Manuel Valls.

Un départ inopiné...

Agé de 55 ans, Luc Oursel avait annoncé, le 20 octobre, son départ inopiné de la présidence du directoire d'Areva, près de trois ans et demi après sa nomination à la tête du groupe nucléaire en difficulté.

"Dans des circonstances personnelles très difficiles, malgré mon très fort attachement à Areva, j'ai dû me résoudre à ne pas poursuivre mes fonctions à la tête de l'entreprise et à me mettre en arrêt de travail pour raisons thérapeutiques", avait indiqué M. Oursel, cité dans un communiqué du groupe qui ne précisait pas la nature de sa maladie.

Entré chez Areva en 2007, Luc Oursel avait succédé à Anne Lauvergeon, dont il était le bras droit, le 30 juin 2011, initialement pour un mandat de cinq ans.

Son remplaçant Philippe Knoche est pressenti pour devenir le futur directeur général d'Areva, à l'occasion du changement du mode de gouvernance du groupe en société à conseil d'administration qui doit être avalisé lors d'une assemblée générale le 8 janvier, tandis que l'ancien patron du groupe automobile PSA Peugeot Citroën, Philippe Varin, devrait endosser la présidence de cet organe de décision.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 10
à écrit le 04/12/2014 à 15:16
Signaler
Beau bal des faux culs en tout cas : ceux qui voulait le virer de son poste il y a 3 mois sont tous en train de lui tresser des lauriers.

à écrit le 04/12/2014 à 15:14
Signaler
En 2 mois? à 55 ans? C'est quoi sa maladie foudroyante? Un cancer?

le 05/12/2014 à 20:19
Signaler
Le nucléaire c'est quand même dangereux dis dont.. 2 ANS et au revoir

à écrit le 04/12/2014 à 14:30
Signaler
Les morts sont tous de braves types.

à écrit le 04/12/2014 à 12:27
Signaler
Ce qui devait arriver, Areva. Pardon pour cette lourdeur. Sincères condoléances à ses proches et à sa famille.

à écrit le 04/12/2014 à 11:18
Signaler
condoléances mais sa veuve aura moins de difficultés pour vivre que dans la plupart des cas, c'est à dire pour ceux qui vivent dans le monde d'en bas. En conclusion, rien à cirer.

à écrit le 04/12/2014 à 9:20
Signaler
Bienvenue au royaume des indispensables !

à écrit le 04/12/2014 à 8:52
Signaler
Irradié ?

à écrit le 03/12/2014 à 23:21
Signaler
Cet homme a été critique en tant que patron d'Areva , il a tout donné et maintenant c'est sa famille , ses proches qui sont dans la douLeur Mes sincères condoléances à sa famille

à écrit le 03/12/2014 à 22:07
Signaler
Toutes mes condoléances On est vraiment pas grand choses sur terre 2 mois après son depart ca a été très vite

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.