Le pétrole sous les 60 dollars pour la première fois depuis 2009

 |   |  454  mots
Le Brent est passé sous les 60 dollars pour la première fois depuis cinq ans. A New York, le pétrole s'échange déjà à 55 dollars.
Le Brent est passé sous les 60 dollars pour la première fois depuis cinq ans. A New York, le pétrole s'échange déjà à 55 dollars. (Crédits : reuters.com)
Le Brent de la mer du Nord est passé à 59,85 dollars ce matin, alors que le WTI est déjà passé à 55 dollars hier à New York. Les perspectives macroéconomiques chinoises décevantes ont porté un coup supplémentaire au cours du pétrole.

Les cours du pétrole continuaient de chuter mardi et le baril de Brent a plongé sous les 60 dollars pour la première fois depuis plus de cinq ans, le marché redoutant une faiblesse de l'économie mondiale et de la demande d'or noir.

Vers 08H00 GMT, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier cotait 59,85 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,21 dollar par rapport à la clôture de lundi, après avoir chuté jusqu'à 59,63 dollars, son plus bas niveau depuis juillet 2009.

A New York, le pétrole est déjà à 55 dollars

L'autre baril de référence, le "light sweet crude" (WTI), pour livraison en janvier, cotait pour sa part au même moment 55,02 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), en repli de 0,89 dollar par rapport à sa clôture de lundi.

Les cours du pétrole ont pris un nouveau coup sur la tête mardi avec l'annonce d'une contraction de la production manufacturière chinoise en décembre, selon la banque HSBC qui a publié mardi un indice PMI des directeurs d'achat pour la Chine à son plus bas niveau en sept mois.

"Si l'activité manufacturière chinoise ne croît pas, et en l'occurrence se contracte, cela signifie que le reste du monde ne consomme pas tant que ça et que la Chine a besoin de moins d'énergie car elle fabrique moins de produits. Et comme elle est numéro deux économique mondial, cela fait beaucoup d'énergie", a expliqué Mike van Dulken, analyste chez Accendo Markets.

Il a ajouté que les "tentatives désespérées" de la Russie, grand producteur d'or noir, pour soutenir le rouble faisaient trembler d'avance pour Moscou au cas où "le pire resterait à venir pour le pétrole".

Les cours de l'or noir ont plongé de près de moitié depuis le début de l'année, plombés de façon structurelle par une offre surabondante et une croissance de la demande faible.

Le pessimisme de l'AIE

L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a prévu vendredi une croissance de la demande plus timide qu'escomptée en 2015. La consommation de pétrole devrait croître de 900.000 barils par jour l'an prochain pour atteindre 93,3 millions de barils par jour (mbj), contre 93,6 mbj comme anticipé précédemment, à cause d'attentes moindres concernant la demande venant des pays de l'ex-Union soviétique et d'autres pays exportateurs de pétrole.

Côté producteurs, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) campe sur sa position de ne pas intervenir sur les marchés pétroliers après avoir conservé son objectif de production inchangé à 30 mbj lors de la dernière réunion du cartel fin novembre à Vienne.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/12/2014 à 20:18 :
Clair que c'est la faute aux Chinois qui baissent de croissance... Les US vont jusqu'à inventer n'importe quoi pour cacher la crise mondiale ... pardon : 6t'esmike, qu'ils ont provoqué.
Profitons-en pour bruler un max de pétrole avant qu'il n'y en ait plus... Oui, là, je m'adresse aux non-chomeurs ou rentiers, bien sûr. Et qui n'ont pas d'enfants, bien sûr aussi.
a écrit le 16/12/2014 à 18:35 :
Ramassis de sottises de la part des journalistes de La Tribune...1er paragraphe "La demande va diminuer" il n'y a pas plus inélastique que la demande de pétrole! La Chine en profite pour augmenter ses réserves, l'activité manufacturière au USA bat son plein -> indice MSCI en YoY sur 2014...
Réponse de le 17/12/2014 à 15:01 :
@FYI
Il ne faudrait peut être pas prendre pour argent comptant tous les chiffres qu'on nous annoncent ici ou là ....
a écrit le 16/12/2014 à 16:34 :
Le dollar vaut zéro, l'euro vaut zéro, le.. vaut aussi zéro, quoi d'autre.. L'économie ne fonctionne qu'à travers l'endettement dans le monde entier, la fin d'un système de poker menteur joué cette fois à la roulette...russe. Pas de quoi s'affoler, tous les systèmes se remplacent, la nature comme disait mon voisin Gaston a horreur du vide ! Le pire serait la bombinette qui ferait table rase de toute cette pourriture, l'homme doit mourir pour que la planète vie, pas exclu..
a écrit le 16/12/2014 à 16:12 :
de nombreux chiffres macro-économiques sont extrêmement mauvais si on prend la peine d'en analyser un peu leur signification. Ne parlons pas des KRACHS successifs et majeurs qui ont lieu depuis 4 mois aux 4 coins du monde. 1- Krach sur les matières premières...2- Krach sur le pétrole...3- Krach sur les bourses des monarchies du golfe -50% a Dubai par exemple depuis 4 mois...4- Krach sur le rouble...5- Krach sur les taux de la zone euro. Les fonds de pensions vont être impactes de façon sérieuse. Un plan de relance budgétaire devrait être mis en oeuvre a l'échelle mondial pour relancer un peu une croissance mondiale trop faible. D'autant plus que les infrastructures en Allemagne et aux USA sont en mauvais état.
a écrit le 16/12/2014 à 15:41 :
J'ai 61 ans. je travaille depuis 1972. J'ai connu mais pas subi la crise pétrolière. Le baril est en nette baisse, je suis très satisfaite lorsque je passe à la pompe et alors en 2014 c'est un problème ? Décidément il faut cesser de nous prendre -je parle pour celles qui ont le mérite de chercher à comprendre - pour des courges. J'attends une réponse pas trop alambiquée mais plutôt étayée. Merci
a écrit le 16/12/2014 à 12:55 :
je m en moque éperduement: je roule en vélo je me chauffe au bois ha ha ^_^
Réponse de le 16/12/2014 à 13:25 :
Et tu postes avec un ordinateur / smartphone en bois ?
Réponse de le 16/12/2014 à 13:49 :
Et vous n'avez aucun objet en plastique chez vous j'imagine ? Vous proposez aussi aux gens qui vivent à la campagne de rapasser à la charrette à chevaux ?
Réponse de le 16/12/2014 à 15:25 :
toi tu t'en moques, mais les conséquences, c'est la chute du rouble en russie et une possible guerre mondiale, et là tu rigoles encore ??
a écrit le 16/12/2014 à 12:34 :
Espérons que les prix à la pompe baisseront un peu....avant d'augmenter brutalement de 4 cts d'euros par litre au 1er janvier. Merci au gouvernement!
Réponse de le 16/12/2014 à 13:45 :
Ne vous inquiétez pas, la baisse vous ne la verrez pas venir car la voiture même tractée par un mulet est un symbole extérieur de richesse dans un pays de pauvres...
Réponse de le 17/12/2014 à 13:25 :
En fait de 4cts, c'est plutôt 6cts. : )
a écrit le 16/12/2014 à 12:06 :
Un coup de bluff qui va seulement brûler les calories des profits de pal mal de sociétés mais… bon il faut faire la guerre à la Russie quand-même. Alors quand ça commencera à chauffer les pieds, le cours va reprendre de plus belle et alors là "les vacances de Noël" aurnt un goût plutôt amer….
Réponse de le 16/12/2014 à 12:13 :
Votre raisonnement part dans tous les sens...Et la Russie n'a pas grand chose à voir là dedans....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :