EDF affiche des résultats annuels en hausse, mais pas de cessions à Areva

 |   |  318  mots
Jean-Bernard Lévy, PDG de l'électricien public, a profité de l'annonce des résultats pour assurer qu'aucun projet n'est à l'ordre du jour avec Areva.
Jean-Bernard Lévy, PDG de l'électricien public, a profité de l'annonce des résultats pour assurer qu'aucun projet n'est à l'ordre du jour avec Areva. (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Pour sa première annonce de résultats annuels chez EDF, Jean-Bernard Lévy, nommé Pdg en novembre, présente un bénéfice net en croissance de 5,2%.

L'énergéticien français a terminé 2014 en ligne avec ses objectifs, certains indicateurs dépassant même les attentes, grâce à une bonne production de ses centrales nucléaires, un rattrapage tarifaire en France et une bonne performance dans les énergies renouvelables.

Des résultats supérieurs aux attentes

Sur l'exercice écoulé, le bénéfice net part du groupe s'est affiché en hausse de 5,2% à 3,7 milliards d'euros. Il atteint même 4,85 milliards d'euros en données courantes (+17,9%), au-dessus des attentes des analystes. L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) a progressé de 3,2% (hors filiale Edison et rattrapage tarifaire) à 17,3 milliards d'euros, supérieur à l'objectif fixé.

Jean-Bernard Lévy dément les rumeurs de cession avec Areva

Alors que des rumeurs de cession d'actifs entre Areva et EDF courent depuis début février, Jean-Bernard Lévy, PDG de l'électricien public, a profité de l'annonce des résultats pour assurer qu'aucun projet n'est à l'ordre du jour avec le spécialiste du nucléaire. EDF veille simplement à "l'efficacité opérationnelle" de sa relation avec Areva.

Dans le cadre de son futur plan stratégique, Areva aurait en effet envisagé de filialiser ses activités liées aux nouveaux projets de centrales nucléaires à l'international ainsi qu'au traitement des combustibles usés afin d'y faire entrer EDF. "Je ne confirme en rien l'existence de ces rumeurs et de ces projets", a dit le Pdg du groupe. "Nous travaillons sur ce qui touche autour du cycle nucléaire, des combustibles, nous travaillons autour des projets en cours et nous travaillons autour des produits (...) de façon à travailler en meilleure intelligence et à coopérer sans aucune arrière-pensée", a-t-il ajouté.

Vers de nouveaux réacteurs en Grande-Bretagne ?

Jean-Bernard Lévy a également déclaré qu'EDF espérait être en mesure de prendre "rapidement" une décision d'investir dans la construction de deux réacteurs nucléaires de type EPR à Hinkley Point, en Grande-Bretagne.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/02/2015 à 12:18 :
Chez EDF qui vit douillettement a l'abri de la concurrence et qui "achete" genereusement (avec notre argent) la paix sociale, il y a d'abord un potentiel énorme d’économies a exploiter, avant de penser a une énième augmentation de tarifs
Réponse de le 12/02/2015 à 18:39 :
ah bon vous etes pour une guerre sociale ? c'est vous qui voulez provoquer la misère et le malheur en france ?
a écrit le 12/02/2015 à 11:34 :
Ce ne serait pas le même PDG qui pleure parce qu'on ne lui accorde pas le droit d'augmenter ses tarifs comme il veut ? Manifestement ce PDG n'est pas payé au SMIG et ne paye pas sa facture d'électricité. Faite ce que je dis, ne faite pas ce que je fais, doit être sa maxime. Quant à modifier le financement de son CE, ce n'est pas d'actualité, n'est ce pas Monsieur le PeDeGe ! Non, car cela nécessiterai d'avoir du courage.
a écrit le 12/02/2015 à 11:15 :
EDF,une entreprise modèle:des bénéfices en hausse,une consommation électrique en baisse,un temps de travail en baisse,une société avec de bons salaires.Si seulement toute l'économie française pouvait s'aligner sur ce managériat d'exception!
Réponse de le 12/02/2015 à 16:42 :
meme pas honte ce monsieur .....de profiter de privilèges sur le dos de modeste usagers qui se saigne pour survivre que la gauche caviardes survive lomgtemps
a écrit le 12/02/2015 à 10:31 :
Chouette ils vont peut être réduire nos abonnements taxes et prix de l’électricité...
Réponse de le 12/02/2015 à 16:35 :
Non, mais ne vous inquiétez pas : l'essentiel de cet argent sera siphonné par l'Etat.
a écrit le 12/02/2015 à 10:07 :
a quand ....la transparence sur LE CE ..dans ce monopole public en cette période dite de crise
a écrit le 12/02/2015 à 9:30 :
Du côté négatif on devrait préciser la demande de Bercy à l'EDF plus de précisions concernant les investissements de l'EDF à l'étranger ( question d'optimisation fiscale ).

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :