EDF : vers un rachat des activités "réacteurs" d'Areva ?

 |  | 220 mots
Lecture 1 min.
L'opinion d'Areva sur le dossier ne serait pas encore arrêtée selon Les Echos pour qui d'autres scénarios existent comme un rapprochement entre les deux groupes limitée à l'ingénierie des réacteurs
L'opinion d'Areva sur le dossier ne serait pas encore arrêtée selon Les Echos pour qui d'autres scénarios existent comme un rapprochement entre les deux groupes limitée à l'ingénierie des réacteurs (Crédits : © Benoit Tessier / Reuters)
Le groupe nucléaire serait ainsi recentré sur ses activités "combustibles" indiquent Les Échos et Le Figaro. Le gouvernement attend les propositions d'EDF et Areva la semaine prochaine.

Si Emmannuel Macron avait rejeté l'idée d'une fusion entre Areva et EDF début mars, il se pourrait que les deux groupes se rapprochent. EDF pourrait prendre une participation dans une large partie des activités du groupe nucléaire, selon Les Échos et Le Figaro, jeudi 26 mars. Il s'agirait du périmètre de l'ex-Framatome (ingénierie des réacteurs et composants de centrales).

Selon l'entourage d'EDF, l'option est jugée "crédible" à condition que cette prise de participation soit majoritaire. Areva se recentrerait ainsi sur ses activités "combustibles".

Le gouvernement attend les propositions d'Areva et EDF la semaine prochaine

Le quotidien Les Échos précise que les choses sont loin d'être faites ne serait ce que parce qu'il faut l'aval du gouvernement, même si le ministre de l'économie Emmanuel Macron serait favorable à une telle intégration verticale, selon le journal.

Le Figaro indique quant à lui que le gouvernement attend les propositions des deux groupes la semaine prochaine.

D'autres scénario possibles

Par ailleurs, l'opinion d'Areva sur le dossier ne serait pas encore arrêtée selon le quotidien économie, pour qui d'autres scénarios existent comme un rapprochement entre les deux groupes limitée à l'ingénierie des réacteurs, ce qui aurait la préférence d'Areva actuellement en grande difficulté financière.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/03/2015 à 13:43 :
EDF va racheter une boite en dépôt de bilan? 1 euro symbolique alors?
a écrit le 27/03/2015 à 9:58 :
EDF s'était doté d'une compétence élevée pour "surveiller" les études du Chaudiériste Areva . Une fusion poserait problème par la disparition d'une surveillance indépendante .Le public a trop tendance à croire que lors des interventions,il y a "trop" de gens qui "regardent" comme on dit! . Mais c'est ainsi que, contrairement à d'autres secteurs industriels ,il y a trés peu de "malfaçons" en tous cas jamais de vice caché dans le domaine nucléaire en particulier, ce dont tout le monde doit se féliciter .
On pourrait penser à une surveillance par l'autorité de sureté ; mais celle-ci n'a ni la vocation ni les moyens de faire
a écrit le 27/03/2015 à 8:51 :
Areva (Framatome) n'a jamais pu travailler sans la "tutelle" d'EDF et ce malgré la publicité de cette entreprise . Mais il n'est pas sain qu'EDF soit juge et parti dans le suivi "qualité" de la construction des installations nucléaires de Framatome. Ce rapprochement est peut être bien pour la maîtrise des coûts mais pour le reste ??? Être exploitant et constructeur est antinomique vis à vis des règles de construction.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :