Facture d'électricité : « aucun rattrapage en 2023 » rassure Bruno Le Maire

A l'approches des législatives, le gouvernement français affirme vouloir continuer à protéger les ménages contre l'inflation en 2023. Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a annoncé lundi qu'il n'y aura aucun rattrapage l'an prochain sur les factures de gaz et d'électricité des consommateurs.

2 mn

Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire.
Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire. (Crédits : Reuters)

Face à la flambée des prix de l'énergie, les ménages français verront-ils leurs factures d'électricité et de gaz grimper ? Non rassure le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire. « Ce ne sont pas les consommateurs qui paieront la facture», a-t-il affirmé lundi lors d'un point presse.

Pour faire face à la flambée générale des prix de l'énergie, le gouvernement avait mis en place, en octobre 2021, un « bouclier tarifaire », une de ses armes anti-inflation qui a ensuite été prolongé au début du printemps suite au déclenchement de la guerre en Ukraine. Concrètement, le gouvernement s'était engagé à limiter cette année la hausse des factures d'électricité pour les clients au tarif réglementé de vente (TRV) à 4%. Mais alors que les prix sont partis pour rester à la hausse, cette mesure va coûter plus cher que prévu : environ 2 milliards d'euros supplémentaires. Récemment, l'association de consommateurs, la CLCV, a alerté sur le fait que ce bouclier tarifaire pourrait n'être qu'un « mirage », avec un probable rattrapage tarifaire de +8% l'an prochain sur l'électricité.

A l'approche des élections législatives, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, a affirmé lundi lors d'un point presse qu'il n'en sera rien. Alors que l'inflation progresse partout en Europe, le gouvernement français affirme vouloir continuer à protéger les ménages en 2023.

Le gel des prix sera maintenu tout au long de l'année 2022

Le « bouclier tarifaire » sur l'électricité ne se traduira pas par un « rattrapage » sur les factures l'an prochain, a-t-il martelé lors d'un point presse. Il a également affirmé que le plafonnement du prix de l'électricité sera maintenu en 2022. Concernant le gaz, Bruno Le Maire a également dit que le gel des prix sera maintenu tout au long de l'année 2022.

« Je veux être très clair avec nos compatriotes, il n'y aura aucun rattrapage sur leur facture d'électricité. Les consommateurs français ne verront aucun rattrapage lié à ce besoin de financement sur leur facture en 2023 », a insisté le ministre.

Ce nouveau coup de pouce en faveur du pouvoir d'achat des ménages sera donc à la charge de l'Etat. Il « sera financé par le projet de loi de finances que nous examinerons à la rentrée prochaine, en octobre prochain, pour 2023 »,  a précisé Bruno Le Maire. En clair, si les consommateurs ne verront pas leur facture d'électricité augmenter d'ici l'an prochain, ce «cadeau» aux ménages pèsera forcément, d'une façon ou d'une autre, sur les finances publiques.

Lire aussi 7 mnPrix du gaz : quel est vraiment l'impact du bouclier tarifaire du gouvernement ?

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 30/05/2022 à 20:21
Signaler
Et sinon, fermer les concurrents commerciaux d'EDF pour remettre leurs clients chez EDF et éviter de vendre l'électricité à perte, c'est trop compliquer pour vous venir à l'esprit?

le 30/05/2022 à 20:46
Signaler
Bein oui mais le hic c' est que l' UE voulait flinguer edf et a donc décidé d' ouvrir à la concurrence ...!

à écrit le 30/05/2022 à 19:21
Signaler
BLM c' est bien le gars qui était prof de français et "en même temps" young leader et qu' on a installé là pour ces deux ..compétences essentielles qui se retrouvent dans les résultats économiques du pays ?..!

à écrit le 30/05/2022 à 17:41
Signaler
Monsieur le ministre on ne vous croit pas toute augmentation sera répercutée ça me fait penser à Segolene Royal qui a fait de même et après on a un lissage de l’augmentation sur 18 mois . Voilà une des raisons pourquoi les français ne font pas confi...

à écrit le 30/05/2022 à 17:35
Signaler
formidable, si ce n est as le consommateur qui paie, c est qui ? le pape ? le contribuable en renflouant edf ? on va continuer a distribuer de l argent qu on a pas. vivement que ca se termine cette periode electorale qu on redescende sur terre

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.