Le fournisseur d’énergie verte ekWateur lève 10,6 millions d’euros

 |   |  625  mots
ekWateur veut accompagner ses clients vers l'autoconsommation.
ekWateur veut accompagner ses clients vers l'autoconsommation. (Crédits : Pixabay com)
Ces fonds vont permettre à la jeune entreprise d’élargir son offre de la fourniture d'énergie à l'agrégation de services, visant notamment à favoriser l’autoconsommation.

Deux ans après un premier tour de table de 2 millions d'euros, le fournisseur d'énergie - électricité verte, gaz et bois - ekWateur, fondé en 2015 par Julien Tchernia et Jonathan Martelli, vient de lever 10,6 millions d'euros. Un nouvel entrant, le groupe Mantu, y a participé aux côtés de ses investisseurs historiques Aster, BNP Paribas Développement et Bouygues Telecom Initiatives pour un total de 9,5 millions d'euros. 1,1 million a également été levé auprès de la plateforme de crowdfunding Sowefund et de capital risqueurs.

Créé à Genève en 2007 sous le nom d'Amaris, Mantu ("conseiller" en sanskrit) est un groupe international de conseil et de services qui accompagne les entreprises dans leurs transformations. Implanté dans 55 pays, fort d'un modèle fondé sur l'intrapreneuriat et de 6.500 « talents » qui détiennent 35% du capital, il affiche 73% de croissance annuelle moyenne depuis sa création.

Capitaine d'industrie

Après avoir côtoyé Julien Tchernia dans deux entreprises par le passé, son PDG Olivier Brourhant le voit comme un « capitaine d'industrie, pas à l'affût d'un coup financier mais au contraire ancré dans des valeurs fortes que nous partageons, ayant tout à fait les moyens de se positionner bien au-delà de la fourniture d'énergie, dans un rôle d'agrégateur de services. » Séduit par l'approche centrée sur le client adoptée par ekWateur, Olivier Brourhant espère qu'un jour « son aventure sera aussi internationale que la nôtre. »

Les fondateurs Julien Tchernia et Jonathan Martelli travaillaient depuis près de 18 mois à cette levée de fonds. Un temps refroidis par la hausse des prix de l'électricité sur les marchés et le plafonnement de l'ARENH (accès régulé à l'énergie nucléaire historique), les investisseurs se sont laissé convaincre par les perspectives de la jeune entreprise.

En plus d'un représentant d'Aster, d'Olivier Brourhant et des deux fondateurs, Inès Leonarduzzi, trentenaire PDG du "Earth project Digital for the Planet", a été nommée en tant qu'administratrice indépendante.

Bientôt 100.000 compteurs installés et une offre de services élargie

« Cet argent va nous permettre de lancer le deuxième étage de la fusée », témoigne Julien Tchernia. La startup a bien grandi, passant de 17 à 35 salariés au cours de la seule année 2018, et revendiquant pas moins de 75.000 compteurs installés et bientôt 100.000. Un volume atteint notamment grâce à d'importants contrats passés avec les services de l'État, dont quelque 24.000 compteurs pour les ministères, jusqu'à présent détenus par Total.

ekWateur compte d'ores et déjà un certain nombre d'innovations, ayant enrichi son offre d'électricité et de gaz verts par du bois, puis accompagné les projets de ses clients sur l'autoconsommation notamment avec la blockchain, en proposant de racheter leur surplus de production, mais aussi de les rémunérer en SolarCoins.

Mais ses fondateurs entendent passer à une deuxième étape, en proposant non plus seulement de l'énergie, mais aussi les services associés, « dont nous parlons depuis le premier jour et dont nous avions lancé des embryons », rappelle Julien Tchernia : comparaison des offres, choix de l'énergie, suivi de consommation, comparaison des profils de consommation avec des sosies afin de susciter une émulation et de pousser aux bonnes pratiques, méthodes et conseils pour réduire sa consommation notamment grâce à des thermostats, vente de panneaux photovoltaïques à installer soi-même et à brancher sur une prise de courant... « L'idée, c'est d'accompagner les gens vers l'autoproduction. »

Ces offres verront le jour au sein du département Le Lab créé précisément dans l'objectif d'offrir au client des solutions au-delà de sa seule consommation d'énergie. « Après avoir digitalisé la relation client pour l'énergie, nous élargissons cette digitalisation aux autres relations », résume Julien Tchernia.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/06/2019 à 8:43 :
Ekwateur propose fortement de passer à un prix variable de l'électricité. Attention, prudence. C'est un peu comme un banquier qui vous donne un parapluie quand il fait beau, et le reprend dès que le temps change . (je suis chez eux)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :