Le nucléaire est-il une énergie verte ? L'Europe se déchire

L'Allemagne, l'Autriche, le Danemark, le Luxembourg et l'Espagne s'opposent catégoriquement au classement de l'énergie nucléaire comme investissement écologique et durable. Les cinq pays membres ont adressé une lettre à la Commission européenne dans laquelle ils estiment que l’inclusion de l'énergie nucléaire dans la taxonomie verte remettrait en cause son utilité. Dans le camp adverse, la France, très dépendante du nucléaire, et plusieurs pays de l'Est se battent pour que l'atome civil soit considéré comme une énergie décarbonée.

6 mn

(Crédits : Reuters)

Le nucléaire, une énergie verte ? Cinq pays de l'Union européenne disent non. La semaine dernière, l'Allemagne, l'Autriche, le Danemark, le Luxembourg et l'Espagne ont envoyé une lettre à la Commission européenne appelant à ce que l'énergie nucléaire ne soit pas intégrée au sein de la taxonomie verte. Celle-ci a pour objectif de donner aux investisseurs la liste des activités pouvant être considérées comme bénéfiques pour le climat afin de favoriser l'orientation des capitaux privés vers des activités qui soutiennent les objectifs climatiques de l'Union européenne, qui s'est engagée à réduire de 55% ses émissions de gaz à effet de serre d'ici 2030.

Mais, en raison des positions divergentes des membres de l'UE, notamment des deux poids lourds, la France et l'Allemagne, Bruxelles n'arrive pas à se positionner sur l'inclusion ou non du nucléaire sur cette liste.

En mars dernier, la commission avait reçu une autre lettre, cette fois signée par le Président français Emmanuel Macron et les Premiers ministres de Hongrie, Pologne, République Tchèque, Roumanie, Slovaquie et Slovénie. Ils appelaient à ne pas exclure le nucléaire des politiques et des avantages climatiques énergétiques.

La crédibilité et l'utilité de la taxonomie remises en cause

L'intégration, ou non, du nucléaire dans ce classement agite, en effet, les sphères politiques et industrielles depuis plusieurs semaines. La France, où le nucléaire représente plus de 70% du mix électrique, défend ardemment son intégration, tout comme plusieurs pays de l'Est de l'Europe. Ces derniers misent en effet sur le nucléaire (qui émet très peu de CO2) pour décarboner leur production électrique, qui repose encore beaucoup sur des centrales à charbon.

"La France se battra pour que le nucléaire soit considéré comme une énergie décarbonée. (...) Nous livrons ce combat avec la plus grande détermination. Nous avons besoin du nucléaire pour réussir la transition écologique", avait déclaré le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, en avril dernier.

Dans le camp adverse, l'Allemagne (qui a accéléré son calendrier de sortie de l'énergie nucléaire à la suite dela catastrophe de Fukushima en mars 2011 au Japon) s'y oppose fermement et elle est désormais soutenue officiellement par quatre autres pays membres.

"Nous craignons que l'inclusion de l'énergie nucléaire dans la taxonomie ne porte définitivement atteinte à son intégrité, à sa crédibilité et donc à son utilité", écrivent les ministres de l'environnement et de l'énergie des cinq pays membres dans la lettre que s'est procurée le média Euractiv. "De nombreux épargnants et investisseurs perdraient confiance dans les produits financiers commercialisés comme "durables" s'ils devaient craindre qu'en achetant ces produits, ils financent des activités dans le domaine de l'énergie nucléaire", poursuivent-ils.

Un rapport technique en faveur du nucléaire critiqué

Les ministres pointent notamment du doigt les "lacunes"d'un rapport du Joint Research Centre (JRC), le centre commun de recherche de la Commission européenne, publié en mars dernier, qui conclut que l'énergie nucléaire est sûre. Selon ces experts, le nucléaire est une source d'énergie bas carbone comparable à l'éolien ou à l'hydraulique. Et à ce titre, elle peut prétendre au label investissement vert de la taxonomie de l'UE. "Les analyses n'ont révélé aucune preuve scientifique montrant que l'énergie nucléaire est plus dangereuse pour la santé humaine et pour l'environnement qu'une autre technologie de production électrique", écrit le JRC.

"L'énergie nucléaire est incompatible avec le principe 'ne pas nuire de manière significative' du règlement de la taxonomie", estiment, au contraire, les cinq ministres, en affirmant que l'évaluation de la sécurité des installations nucléaires par le JRC est erronée.

Les signataires reprochent aussi au rapport de ne pas tenir compte de l'approche du cycle de vie pour l'évaluation des risques environnementaux lorsqu'il s'agit du stockage géologique des déchets nucléaires. "Après plus de 60 ans d'utilisation de l'énergie nucléaire, pas un seul élément de combustible n'a été éliminé de façon permanente dans le monde", pointent-ils.

Un deuxième avis, rendu il y a seulement quelques jours par le Comité scientifique des risques sanitaires, environnementaux et émergents, pourrait aller dans le sens du camp allemand. Sollicité par la Commission européenne, l'organe devait justement examiner le rapport technique du JCR. Dans sa conclusion, il estime que certaines informations sont manquantes et que l'approche comparative avec d'autres technologies de production n'est pas suffisante pour "garantir l'absence de dommage significatif".

Des informations manquantes

"Si une évaluation plus approfondie est nécessaire, elle doit s'appliquer à toutes les technologies de la taxonomie, et pas seulement au nucléaire", a réagi, ce lundi 3 juillet, Foratom, l'association qui regroupe les industriels européens du nucléaire, sur Twitter.

#FORATOMDG @YDesbazeille: The JRC has assessed #nuclearin line with the #EUTaxonomycriteria. If a more in-depth assessment is needed, then it should apply to all technologies under the taxonomy, and not just nuclear. https://t.co/wFMPsfv1zr

— FORATOM (@FORATOM_nuclear) July 5, 2021

En France, l'intégration du nucléaire dans la taxonomie verte est cruciale pour EDF à l'heure où l'énergéticien, très endetté, fait face à un mur d'investissements pour entretenir son parc nucléaire existant et pour lancer de nouveaux projets.

"C'est un sujet majeur pour la filière nucléaire et pour ses investissements futurs. Si le nucléaire n'est pas retenu dans la taxonomie, ce sera un élément de grande complexification", estimait Cécile Arbouille, déléguée générale du Gifen (le syndicat des professionnels de l'industrie nucléaire française) dans une précédente interview.

Le 21 avril dernier, l'exécutif européen a décidé de remettre l'arbitrage sur l'intégration du nucléaire dans la taxonomie verte "à plus tard dans l'année"Un acte délégué complémentaire sur le gaz, le nucléaire et l'agriculture doit ainsi être publié dans le courant du quatrième trimestre.

6 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 38
à écrit le 07/07/2021 à 18:10
Signaler
Rappel de thermodynamique pour les débutants : le rendement d'une centrale nucléaire est de 30 %,celui d'une centrale au charbon moderne de 45 % , celui d'une centrale à gaz avec cycle combiné de 90 %. Le reste c'est de la chaleur , qui part dans l'...

le 21/07/2021 à 16:46
Signaler
Donc si on écoute votre raisonnement, le nucléaire est la pire énergie et le gaz avec son rendement de 90% est la solution miracle ?

à écrit le 06/07/2021 à 21:20
Signaler
Est-ce que le nucléaire est vert ? NON. Est-ce qu'il participe à la lutte aux changements climatiques ? OUI. la Pologne est électrifié à 90% par des énergies émettrices des GES, mais pourrait remplacer l'intégralité de son système énergétique par seu...

à écrit le 06/07/2021 à 18:57
Signaler
C'est quoi une énergie verte? L'énergie primaire dont nous avons besoin s'exprime en Gigawatt et non en KW. Si l'on parle d'énergie primaire et c'est ce qui intéresse la lutte contre le réchauffement climatique il n'y a dans ce domaine que les énergi...

à écrit le 06/07/2021 à 18:02
Signaler
Marrant que des pays dont des entreprises viennent installer des éoliennes chez nous et siphonner notre argent public tout en coulant EDF ne veuillent pas reconnaître le nucléaire comme une source d'énergie œuvrant contre le réchauffement climatique.

à écrit le 06/07/2021 à 14:52
Signaler
Faites le calcul et on en reparle:les rejets de chaleur du nucléaire français sont supérieurs à ceux des automobiles particulières de tout le pays.Mais bon faire un calcul pour les partisans du nucléaire ...

le 06/07/2021 à 17:25
Signaler
Dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique on parle bien de limiter les émissions de CO2 et non de chaleur rejetée qui ne veut rien dire. Par ailleurs produire une éolienne ou un panneau solaire à base d'électricité générée par l...

le 07/07/2021 à 17:49
Signaler
Même commentaire que Alex, pour moi le nucléaire est dangereux mais les émissions de chaleur n'ont rien à voir avec l'effet de serre.

à écrit le 06/07/2021 à 13:52
Signaler
Ca raconte vraiment n'importe quoi dans les commentaires... Nucléaire polluant, nucléaire dangereux, nucléaire blabla... Et si vous alliez chercher des vrais sources et des vrais chiffres plutôt que d'écouter Hulot sur France Inter ? Le nucléaire ...

le 06/07/2021 à 14:29
Signaler
des faits; 30 wagons de dechets nucleaires ingerables pour la 2 eme phase de demantelement de fessenheim. il suffit de multiplier par 54 ( nombre de centrales en fr). il va y avoir des wagons radioactifs.......

le 07/07/2021 à 10:55
Signaler
Réponse de Michel : "Des faits ... oui, mais mes faits (méfaits ?) uniquement siouplaît !!" "Le démantèlement de Fessenheim va générer 380 000 tonnes de déchets. 94% de ces déchets sont dits conventionnels (béton, métaux). Ils seront recyclés ou ...

le 07/07/2021 à 10:58
Signaler
Réponse de Michel : "Des faits ... oui, mais mes faits (méfaits ?) uniquement siouplaît !!" "Le démantèlement de Fessenheim va générer 380 000 tonnes de déchets. 94% de ces déchets sont dits conventionnels (béton, métaux). Ils seront recyclés ou ...

le 21/07/2021 à 16:43
Signaler
Merci FM. Les déchets nucléaires ne sont PAS un aussi gros problème comme on essaye de nous le faire croire depuis 30 ans. La part des déchets hautement radioactif est ridicule. Encore une fois, il s'agit d'un arbitrage des risques et d'être PRAGMATI...

à écrit le 06/07/2021 à 11:26
Signaler
L'UE c'est comme d'habitude l'erreur tous azimuts :l'Italie qui n'a pas de nucléaire ne s'y oppose pas !!!La Pologne ,qui n'en a pas et n'est pas prête à en avoir, en veut ! Quant au nucléaire énergie verte il fallait oser :avec des rendements infér...

le 06/07/2021 à 13:55
Signaler
Désolé mais vous racontez n'importe quoi, vérifiez vos sources

le 06/07/2021 à 14:49
Signaler
Là, c'est vraiment du n'importe quoi !

le 06/07/2021 à 14:50
Signaler
Le rendement d'un réacteur nucléaire est le même que celui de toutes les machines thermiques, y compris le moteur de votre voiture. De plus, on se fiche bien de la chaleur rejetée, elle est plus qu'anecdotique, contrairement au CO2. Même remarque que...

à écrit le 06/07/2021 à 9:35
Signaler
On mélange beaucoup de choses dans la production d’électricité et le nucléaire en particulier mais ce flou est entretenu par la formation de nos représentants, excellents généralistes sur tout mais spécialistes sur rien. D’abord l’accident de dimensi...

à écrit le 06/07/2021 à 9:18
Signaler
je propose que l'on arrête d'exporter vers ces pays si une centrale atomique émet 1 kWh, et mais également à l'inverse, d'importer leurs excédents en période de pointe... On reparlera de la taxonomie dans 3 ans quand l'Allemagne aura fait 10 black ...

le 06/07/2021 à 14:34
Signaler
l Allemagne a deja anticipe votre raisonnement. Elle s est interconnecte avec la Norvege (90% d hydroelectrique)

le 07/07/2021 à 14:09
Signaler
La liaison avec la Norvège c'est pour essayer d'amortir un peu la variabilité non contrôlée des éoliennes, cela ne va certainement pas suffire pour fournir un pays comme l'Allemagne, lequel compte bel et bien sur nos centrales pour subvenir à ses bes...

à écrit le 06/07/2021 à 8:36
Signaler
Les allemands nous ont bien eu encore une fois maintenant ils n'ont qu'à venir démanteler nos 63 réacteurs nucléaires ! L'UE, cette vaste imposture financière. "Chère vieille Europe, ta tête connait à peine tes jambes qui bien souvent ne comprennent ...

à écrit le 06/07/2021 à 8:28
Signaler
A défaut de sortir du nucléaire, il devient urgent de sortir de l'UE, et de restreindre les interconnexions de réseau avec ces pays.

à écrit le 06/07/2021 à 7:43
Signaler
L'énergie nucléaire n'est pas verte (l'uranium est un minerai, non renouvelable) mais décarbonée (en phase de production d'électricité il s'entend ; au global de l'extraction du minerai, la construction des centrales, leur déconstruction et le transp...

le 06/07/2021 à 11:27
Signaler
La technologie des réacteurs de génération 4 offrent plusieurs siècles (15 à 20) devant nous. Pour cela, il faudrait que la France relance le projet ASTRID...

le 06/07/2021 à 14:44
Signaler
Aucune énergie n'est verte, quand vous aurez compris cela… Le nucléaire est à 12g de CO2/KWh, sur l'ensemble de son cycle de vie (de l'extraction au démantèlement), soit autant que l’éolien, 2 fois moins que l'hydro, 4 fois moins que le solaire, 40 ...

à écrit le 06/07/2021 à 4:47
Signaler
Par contre pour les éoliennes et panneaux solaires produits a l'autre bout du monde par des esclaves (souvent enfants), avec des matériaux non recyclés, avant un bilan carbone négatif sur leur durée de vie, qui oblige a deforedtet pour leur installat...

à écrit le 06/07/2021 à 2:12
Signaler
Ils ont signé le truc de Paris est maintenant ils ne savent plus à Bruxelles ? "Bruxelles n'arrive pas à se positionner " 40 ans que la plaisanterie dure !

le 06/07/2021 à 8:35
Signaler
Avec des pays antagonistes e Europe difficile de s entendre mais sans cette union que perdions nous individuellement face aux usa chine ou Russie ? Rien on est obligés pour la survie de notre modèle et style de vie de s entendre…. Sinon on sera désta...

à écrit le 05/07/2021 à 20:46
Signaler
C'est les mêmes pays qui se servent du réseau européen pour diluer leur intermittence en transfrontalier et qui considèrent le gaz russe comme vert? Il est peut être temps de couper les interconnexions avec le réseau européen de l'énergie pour voir...

à écrit le 05/07/2021 à 20:18
Signaler
La kryptonite est verte donc elle est bonne pour la santé?

le 06/07/2021 à 18:41
Signaler
En tout cas ,Clark Kent ne la supporte pas

à écrit le 05/07/2021 à 20:11
Signaler
Quelle énergie est réellement verte? Croyez vous que la fabrication d'une éolienne, panneau ovaire, hydrolyse ou autre est verte? Quand est ils du coup de l'entretien et du recyclage, pire encore celui des batteries nécessaire nécessaire ces méthod...

à écrit le 05/07/2021 à 19:00
Signaler
L'énergie nucléaire n'est pas verte, mais elle est decarbonee. L'énergie nucléaire est indispensable pour les 50 ans à venir si on veut du tout électrique, mobilité incluse.

à écrit le 05/07/2021 à 18:44
Signaler
Comme d'habitude, l'Allemagne s'oppose à la France pour lui ôter un de ses rares avantages compétitifs: le prix de son électricité. Ou quand le plus grand pollueur d'Europe avec ses centrales à charbon vient donner des leçons d'écologie à celui qui é...

à écrit le 05/07/2021 à 17:31
Signaler
Dans l'UE de Bruxelles, le dogmatisme prend le pas sur le pragmatisme quand il s'agit de faire un choix... Tout n'est qu'apparence!

le 05/07/2021 à 20:20
Signaler
On a vu ce qu'a donné le pragmatisme à Tchernobyl et Fukushima...

le 07/07/2021 à 14:21
Signaler
Tchernobyl est un pur produit du soviétisme, avec une centrale mal conçue et des test imposés par des politiques qui n'ont pas écouté les avertissements des techniciens. Fukushima qui a causé 0 morts par radioactivité, montre le danger qu'il y a à l...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.