Les déboires s'accumulent pour EDF dans le nucléaire : le chantier des EPR d’Hinkley Point dérape encore, la facture s’envole

Le groupe d'énergie français a annoncé que le chantier de construction de deux réacteurs nucléaires de nouvelle génération (EPR) à Hinkley Point en Angleterre accuserait un nouveau retard d'un an et des coûts supplémentaires d'au moins 3 milliards de livres.

3 mn

La centrale d'Hinkley Point C jouxte Hinkley Point B qui doit arrêter son activité prochainement
La centrale d'Hinkley Point C jouxte Hinkley Point B qui doit arrêter son activité prochainement (Crédits : POOL)

Les déboires s'accumulent sur EDF. Alors que plus de la moitié des réacteurs de France sont aujourd'hui à l'arrêt pour maintenance, que les problèmes de corrosion observés sur 12 des 56 réacteurs de son parc nucléaire français serait plus lourde puisqu'ils devraient impacter l'Ebidta de l'exercice 2022 à hauteur de 18,5 milliards d'euros contre 16 milliards prévus jusqu'ici, le groupe d'énergie français  est également confronté à des déconvenues outre-Manche. En effet, le chantier de construction de deux réacteurs nucléaires de nouvelle génération (EPR) à Hinkley Point C, dans le Somerset, au sud-ouest de l'Angleterre, accuserait un nouveau retard d'au moins un an engendrant des coûts supplémentaires d'au moins 3 milliards de livres (3,5 milliards d'euros). Pour rappel, EDF exerce la maîtrise d'ouvrage, tandis que son partenaire chinois CGN détient un tiers du projet.

Démarrage prévu en 2027

Un retard mis sur le compte des deux ans de pandémie: "les personnes, les ressources et la chaîne d'approvisionnement ont été mises à rude épreuve et leur efficacité a été limitée. De plus, le volume d'études et de travaux de génie civil, et le coût de ces travaux et en particulier des ouvrages maritimes, ont augmenté", fait valoir le groupe, en précisant que le prochain jalon sera la pose du dôme sur l'unité 1 de la centrale, au deuxième trimestre 2023, contre fin 2022 précédemment.

Résultat : alors qu'il était prévu fin 2025, puis repoussé l'an dernier à juin 2026, "le démarrage de la production d'électricité de l'unité 1 est désormais prévu en juin 2027. Le risque de report de la livraison des deux unités est évalué à 15 mois, en supposant l'absence de nouvelle pandémie et d'effet additionnel de la guerre en Ukraine", a indiqué EDF dans un communiqué publié hier soir.

Conséquence :  alors qu'il était évalué à 18 milliards de livres en 2016 lors du feu vert du gouvernement britannique et du début du chantier, le coût du projet est désormais estimé "entre 25 et 26 milliards de livres sterling" de 2015.

Des surcoûts qui seront, selon EDF, "sans effet sur les consommateurs au Royaume-Uni", en raison du type de contrat.

Plan de relance du nucléaire en France

Cet énième retard d'un EPR interpelle alors que la France s'apprête à lancer un plan de relance du nucléaire considérable avec la construction de 6 nouveaux EPR2 et 8 en option à partir de 2035-2037, pour un coût estimé à plus de 50 milliards d'euros pour six réacteurs.

Lire aussi 9 mnNucléaire : ce scénario qui mise sur 25 EPR en 2050

Si trois EPR (European Pressurized Reactor) sont terminés, en Finlande et en Chine, et que trois autres sont en construction (un en France et deux à Hinkley Point), les retards accumulés jettent le trouble sur la capacité de la France à tenir son calendrier. Et pour cause, le réacteur finlandais (Olkiluoto-3) a démarré en mars avec 12 années de retard, et sur les deux EPR chinois mis en service en 2018 et 2019, l'un est à l'arrêt depuis juillet 2021 pour des problèmes techniques. Quant au réacteur français, à Flamanville,  il accumule lui aussi un retard de 11 ans et une envolée des coûts à 12,7 milliards d'euros : contre 3,3 milliards lors de l'annonce de son lancement en 2006. Le chargement du combustible n'est pas attendu avant le 2e trimestre 2023.

(avec AFP)

Lire aussi 9 mnProblème de corrosion : tout comprendre aux micro-fissures qui ébranlent le parc nucléaire d'EDF

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 32
à écrit le 23/05/2022 à 10:17
Signaler
... un me$$age pour Dame* Bettencourt , " la cousine de l ' oncle Picsou " ...! ( ? ) . L ' Oreal parce que ....... . AFF ISS .

à écrit le 22/05/2022 à 19:10
Signaler
La Finlande a démarré son EPR fin 2021 (avec pas mal d'années de retard, c'est vrai). La Chine en a construit 2 sans probleme majeur. Par contre, les chantiers dirigés par EDF en France et en UK sont des cauchemards sans fin. Il va falloir finir par ...

à écrit le 22/05/2022 à 9:18
Signaler
retard tout a fait normal depuis plus de 15 ans on a abandonné la formation de specialistes et de techniciens donc avec les nouvelles centrales plus personne ne sait et les anciens et specialistes sont a la retraite voir malheureusement decede (le p...

à écrit le 21/05/2022 à 13:57
Signaler
Retour du big problem : on ne sait plus construire des centrales nucléaire. Qu'est ce que c'est que cela. 12 ans pour flamanville, 11 pour l'epr finlandais, deux epr chinois dont un qui est deja, en panne. Est ce que cette technologie est trop comple...

le 22/05/2022 à 7:57
Signaler
il est grand temps de faire le constat que edf est incapable de produire une central il est temps de reconstruire areva ou une autre entreprise et tout cela fait suite au relation de copinage et non industriel qui nous gouverne au plus haut nive...

à écrit le 20/05/2022 à 20:45
Signaler
Et on ne parle pas des 8 nouveaux EPR qui vont etre construits...........avec des retards/couts multiplie par 8

le 21/05/2022 à 6:08
Signaler
Bonghjornu , ,,, " ... retards / couts multiplie par 8 " ... LA CORRUPTION MADE IN FRONCE vous voulez dire sans doute ! ? . ... AFF ISS pe Corsica * .

à écrit le 20/05/2022 à 16:56
Signaler
C'est quand même embêtant de vouloir vendre des installations nucléaires qui ne fonctionnent pas. Flamanville, la Finlande, l'Angleterre. En plus, c'est avec l'argent du contribuable ! Les scandales précédents vont être effacés par celui-ci. Je n'arr...

le 20/05/2022 à 18:52
Signaler
@Fredo92 : mille fois d'accord avec vous. Mais nous ne pouvons pas comprendre, nous ne sommes pas X-Mines, nous ne sommes pas Maîtres du Monde : nous faisons partie du petit peuple.

à écrit le 20/05/2022 à 15:48
Signaler
Au lieu de faire desEPR2 Coûteux, hasardeux pour 1,6 teawatts, autan faire en 5 ans 6 centrales de 900 megawatts sur les terrains que EDF a déjà acheté = coût 1999 5 milliards par unité, délais 5 ans

à écrit le 20/05/2022 à 15:14
Signaler
pas grave ! l'argent des oligarques russes refinancera les coûts !!!

à écrit le 20/05/2022 à 12:56
Signaler
Hinkley Point c'est rien, Cadarache c'est pire mais paraît-il que les grillades au plasma sont savoureuses...

à écrit le 20/05/2022 à 11:30
Signaler
Donc à 3 milliards d'€ l'unité initial on est rendu à 4 fois plus dispendieux partout et il n'y a aucune garantie d'aucune sorte à ce que cela n'augmente pas encore, ni à ce que cette usine à gaz fonctionne ( des 2 chinois, 1 seul fonctionne ). On en...

à écrit le 20/05/2022 à 11:28
Signaler
Les services secrets américains ne sont peut-être pas étrangers à ces déboires répétés : combien de sabotages, de fabrications volontairement non conformes, de personnels compétents débauchés ou éliminés, de décisions biaisées ?

à écrit le 20/05/2022 à 11:16
Signaler
EDF ne sait pas construire de centrale nucléaire et surtout d'EPR. Ne faudrait il pas faire à une autre société pour faire cela? Les américains ou les sud coréens savent mieux faire qu'EDF.

le 24/05/2022 à 10:05
Signaler
Les meilleurs, c'est Rosatom. Zut, alors !

à écrit le 20/05/2022 à 10:35
Signaler
Même le plus audacieux des parieurs n'aurait pas miser un euro sur un projet sans retard de plusieurs années et des surcoûts de plusieurs milliards d'euros par rapport au budget initial.

à écrit le 20/05/2022 à 10:13
Signaler
Désolé la construction d'usines ou d'installations industrielles est un vrai métier. Les gens qui ont pratiqué ce métier savent que EDF a toujours sous-traité son travail à d'autres.Rien d'étonnant aux échecs consécutifs. Il faut choisir entre le mét...

le 20/05/2022 à 10:37
Signaler
Correct, je rajouterais qu'une entreprise en cours de démantèlement n'est pas au top pour produite des systèmes complexes.

à écrit le 20/05/2022 à 9:30
Signaler
C'est le moment de rendre hommage à Thomas Piquemal, le courageux directeur financier d'EDF qui avait démissionné en 2016, pour protester contre le coût astronomique du projet Hinkley Point.

à écrit le 20/05/2022 à 9:24
Signaler
Il faudrait que tous ceux qui ont dirigé cette entreprise rendent des comptes.

le 20/05/2022 à 9:44
Signaler
La sous traitance….et aucun autre électricien ne s est lancer dans ses projets pharaoniques et complexe de nucléaire … défaut de jeunesse?

à écrit le 20/05/2022 à 9:21
Signaler
c est pas pour rien que le directeur financier d edf avait demissionné a l epoque. Ces centrales anglaises vont couter tres cher aux contribuables francais (c ets lui qui va devoir renflouer edf)

le 20/05/2022 à 10:25
Signaler
Ne vous inquoétez pas, les EPR anglais sont gérés par EDF Energy (ex British Energy) qui n'a pas le droit d'obtenir de financement de EDF (société public) et qui doit emprunter sur les marchés financiers. EDF Energy augmentent régulièrement ses tari...

le 20/05/2022 à 16:55
Signaler
Si EDF Energy est en faillite ca ne va pas impacter l amasion mere ? ca j en doute Et en plus, ca sera de bonne guerre pour les anglais : faire payer les froggies au lieu de leurs electeurs En ce qui concerne le bouclier tarifaire francais, c es...

à écrit le 20/05/2022 à 8:36
Signaler
dormez bonnes gens!! l'etat stratege socialiste exporte des biens non fiabilises en loical, ca coute une blinde et c'est tres mauvais pour l'image, comme si la finlande n'avait pas suffit! ....le meme etat stratege va reindustrialiser la france et s'...

le 20/05/2022 à 9:30
Signaler
Oui, le dirigisme dont la France est le champion européen, tue l'économie avec des incompétents élus qui croient pouvoir se substituer aux choix des entrepreneurs et des consommateurs avec leurs programmations enfantines. Et en France la principale ...

le 20/05/2022 à 11:02
Signaler
Désolé mais je ne vois aucun dirigisme sinon au contraire une obsession du tout liberal qui est la cause de tous ces dysfonctionnement . Du temps d'EDF entreprise d'Etat on avait un des meilleurs systeme de production electrique du monde , c'est le ...

à écrit le 20/05/2022 à 7:45
Signaler
Quel desastre. Et c'est juju qui avait poussé au luc pour qu'on leur vende ça. On aurai meilleur compte d'acheter du coreen ,de l'americain du chinois. Eux au moins ils font du faisable. Pays prétentieux et arrogant, comme ses dirigeants.

à écrit le 20/05/2022 à 7:41
Signaler
Rien de mieux que d'imposer une demande "inadapté" pour saboter un service public!

à écrit le 20/05/2022 à 7:19
Signaler
C'est ce que je répète depuis le début : L'EPR est trop puissant, il a été mal dimensionné. 1660MW, c'est trop: C'est une erreur toute bête, mais fondamentale, et qui induit des difficultés de fabrication difficilement surmontables

le 20/05/2022 à 10:41
Signaler
heureusement que tu es là pour nous apprendre la vie

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.