Photovoltaïque : du Tarn à Oman, Amarenco grandit à toute vitesse

Avec un pied à Cork et un pied à Lagrave dans le Tarn, le groupe franco-irlandais vient de lever 150 millions d'euros, auprès notamment de Tikehau Capital. Ce financement associe une augmentation de capital et une ligne de fonds propres. Il doit lui permettre d'accélérer son développement en Europe, au Moyen-Orient et en Asie-Pacifique via une stratégie agressive de croissance externe.

4 mn

En parallèle de son cœur de métier, la production d'électrons d'origine photovoltaïque, Amarenco prépare aussi sa diversification vers les activités de stockage, déterminantes pour le développement de l'énergie solaire et sa forte pénétration sur les réseaux de transport électriques.
En parallèle de son cœur de métier, la production d'électrons d'origine photovoltaïque, Amarenco prépare aussi sa diversification vers les activités de stockage, déterminantes pour le développement de l'énergie solaire et sa forte pénétration sur les réseaux de transport électriques. (Crédits : Pixabay)

150 millions d'euros. C'est le montant que vient de lever Amarenco, producteur indépendant d'énergie photovoltaïque. Quelques mois après une levée de fonds de 15 millions d'euros, réalisée en plein confinement auprès d'Idia Capital investissement (filiale du Crédit Agricole), le groupe franco-irlandais accueille aujourd'hui un nouvel actionnaire : le français Tikehau Capital, via son fonds dédié à la transition énergétique, tandis qu'Idia participe également à cette levée de fonds. Objectif de l'opération : se constituer une capacité d'investissement totale de 3 milliards d'euros destinée à financer sa croissance à l'international.

Lire aussi : Énergie solaire : pourquoi la colère gronde dans la filière

Amarenco est un producteur indépendant d'électricité photovoltaïque. Son métier consiste à produire des électrons et à les vendre à des acheteurs, comme EDF en France, ou en direct à des grands groupes via des contrats d'approvisionnement en énergie.

Forte présence en France

"Nous développons des projets de centrale électrique solaire. Nous les finançons, nous faisons des acquisitions de centrales et de projets, et nous réalisons l'exploitation des centrales mises en service. Nous sommes présents sur toute la chaîne de valeur, sauf sur la fabrication des composants des centrales photovoltaïques", détaille Alain Desvignes, son directeur général et cofondateur.

Créé à Cork en Irlande par des cofondateurs français et irlandais, le groupe est aujourd'hui principalement implanté en France. Si son siège social demeure sur l'île celtique, son principal siège opérationnel est niché à Lagrave, dans le Tarn, au sein du château viticole de Touny-les-Roses. Et, sur les 150 salariés que compte le groupe, les deux tiers se trouvent aujourd'hui en France. Le reste est réparti entre l'Irlande, le Portugal, l'Autriche, Oman et plusieurs pays d'Asie. Sa forte présence en France s'explique par le rachat, en 2017, du groupe Carré, un bureau d'études et maître d'œuvre en projets photovoltaïques basé dans le Tarn. Il y a trois ans, le groupe Carré, créé en 2008, fusionne alors avec l'irlandais Amarenco et devient Amarenco France.

Faire "fois 10" en trois ans

Mais le poids prépondérant de l'Hexagone dans l'activité d'Amarenco devrait bientôt diminuer. Car, grâce à cette levée de fonds, composée d'une augmentation de capital et d'une ligne de fonds propres, le groupe franco-irlandais entend concrétiser son internationalisation, initiée il y a déjà deux ans.

"Aujourd'hui, nous comptons 250 MW d'actifs en exploitation, essentiellement en France, et 3,5 GW en cours de développement. En 2023, nous visons 3 GW en exploitation et 5 GW dans le pipeline de développement répartis sur nos trois régions : l'Europe, l'Asie-Pacifique et le Moyen-Orient", expose Alain Desvignes. "Cela fait deux ans que nous développons des projets en dehors de France, mais les phases de développement, qui consistent à obtenir les permis nécessaires, prennent toujours du temps. Nos projets devraient donc accoucher l'année prochaine", complète-t-il.

Acquisitions tous azimuts

Dès 2021, Amarenco prévoit ainsi plus de plus de 1 GW de projets en construction. Cette forte accélération sera essentiellement soutenue par une croissance externe.

"Nous sommes un acteur qui se développe beaucoup de manière inorganique. Nous avons réalisé 24 acquisitions en l'espace de sept ans. Et, globalement, notre trajectoire c'est : 50% de croissance organique et 50% de croissance externe", précise le dirigeant.

Le producteur d'énergie solaire explique avoir actuellement 1 GW en cours d'acquisition, essentiellement des projets photovoltaïques prêts à construire, notamment dans la péninsule ibérique et à Oman au Moyen-Orient, mais aussi en France et en Asie-Pacifique. "La ligne de fonds propres nous permet, avec notre actionnaire, de pouvoir décaisser au fil de l'eau, en fonction des opportunités d'acquisition. Cet outil financier nous permet de minimiser la dilution du capital", explique Alain Desvignes.

Cap sur le stockage et l'hydrogène vert

En parallèle de son cœur de métier, Amarenco prépare aussi sa diversification vers les activités de stockage, déterminantes pour le développement de l'énergie solaire et sa forte pénétration sur les réseaux de transport électriques. "Nous avons gagné le plus gros projet à l'appel d'offres de la CRE cette année et nous devons le réaliser dans le sud-ouest de la France d'ici la fin 2021", fait valoir le dirigeant d'Amarenco, qui planche sur d'autres projets de stockage purs ou combinés à la production d'énergie solaire.

"En matière de stockage, la prochaine étape, c'est l'hydrogène vert. Et pour faire de l'hydrogène vert, il faut des énergies renouvelables. C'est donc pour nous la prochaine brique de notre diversification", explique le dirigeant.

4 mn

Sommet du Grand Paris

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.