Production de pétrole : les Etats-Unis ont détrôné l'Arabie saoudite

 |   |  276  mots
La production quotidienne aux Etats-Unis a augmenté de 1,6 million de baril en 2014, largement plus que celle des autres pays et soutient ainsi la plus grosse hausse de la production mondiale de pétrole (+ 1,4%) enregistrée depuis 2010.
La production quotidienne aux Etats-Unis a augmenté de 1,6 million de baril en 2014, largement plus que celle des autres pays et soutient ainsi la plus grosse hausse de la production mondiale de pétrole (+ 1,4%) enregistrée depuis 2010. (Crédits : Bpifrance)
Grâce au développement des hydrocarbures de schiste, les Etats-Unis ont produit 11,644 millions de barils par jour, contre 11,505 millions pour l'Arabie saoudite en 2014.

"L'Arabie saoudite, l'Irak et les Emirats arabes unis font couler des quantités sans précédent de pétrole sur un marché déjà suralimenté", analysait, jeudi 11 juin, Andy Lipow, spécialiste de Lipow Oil Associates.

Mais, selon un rapport de BP, publié mercredi 10 juin, les Etats-Unis sont en 2014 le premier producteur de pétrole, avec 11,644 millions de barils (brut et liquides de gaz naturel). Une première depuis 1975.

Cela s'explique par le développement des hydrocarbures de schiste:

"En 2014, l'évolution la plus significative dans l'offre (d'énergie) a sans conteste été la poursuite de la révolution des huiles de schiste aux Etats-Unis", avance BP.

Pétrole production

Source BP

Croissance de la production au plus haut

La production quotidienne aux Etats-Unis a augmenté de 1,6 million de baril en 2014, largement plus que celle des autres pays, et elle soutient ainsi la plus forte hausse de la production mondiale de pétrole (+ 1,4%) enregistrée depuis 2010.

L'Arabie saoudite, qui n'a augmenté sa production "que" de 112.000 barils par jour, passe ainsi à la 2e place, avec une production à 11,505 millions de barils.  A la 3e place, figure la Russie, avec 10,838 millions de barils.

Symbole de la forte production de pétrole aux Etats-Unis, l'agence américaine Associated press avait rapporté début mars que le niveau de remplissage atteint par les cuves de pétrole devenait inquiétant outre-Atlantique.

Stocké principalement à Cushing dans l'Oklahoma, la quantité d'or noir disponible a atteint un niveau jamais vu depuis 80 ans, souligne le département américain de l'énergie. Sur place, on craint même le "tank tops", cette limite à partir de laquelle plus une goutte de pétrole ne pourra être stockée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/03/2016 à 10:18 :
Bjr ss intéressé pour huile à moteur j'ai pas d'argent pourriez vous me vend à crédit après je vous envoie l'argent je serrai la représentante au Bénin ça marche bien ici mais pas de moyen pour acheté merci
a écrit le 13/03/2016 à 10:18 :
Bjr ss intéressé pour huile à moteur j'ai pas d'argent pourriez vous me vend à crédit après je vous envoie l'argent je serrai la représentante au Bénin ça marche bien ici mais pas de moyen pour acheté merci
a écrit le 13/06/2015 à 9:44 :
On voit la fierté qui s'empare de nos journalistes quand il s'agit de faire des compliments à l'Empire, ah les titres fusent : "US, les rois du pétrole", "Les US ont détrôné l'Arabie Saoudite", "Les US, le plus grand producteur de pétrole du monde" viva viva….

Si c'était un autre pays que celui de maîtres du monde, les titres seraient minimalistes, comme d'habitude, dès qu'il s'agit de parler d'une réussite quelconque qui ne soit pas française ou américaine. Qui plus est, plusieurs sources de loin plus fiables que celles des agences liées au département d'État US, parlent que l'actuelle production d'hydrocarbures des Etats-Unis s'élève à 9,5 mio de barils par jour et pas 11.6 comme le veulent les médias officiels.

En voici encore une preuve qu'on doit prendre les informations véhiculées par la grande presse (aussi appelée presse-Système) avec la plus grande précaution.
Réponse de le 13/06/2015 à 11:08 :
D’accord avec vous, j’appelle cela “la présentation Santa Barbara”: là-bas tout le monde est jeune, beau, riche et bronzé.
Et je le répète, la production de pétrole US est de 9.5 Mb/j, à ne pas confondre avec « tous liquides ». Et l’EIA prévoit une baisse.
a écrit le 12/06/2015 à 13:35 :
Les USA produisent 9.5 Mb/jour:
*http://www.eia.gov/dnav/pet/hist/LeafHandler.ashx?n=PET&s=WCRFPUS2&f=W
a écrit le 12/06/2015 à 10:00 :
sur le trône....au détriment de leur eau potable.
D'ailleurs le trône est en plastique , vu que ce sont des chiffres de 2014.
Réponse de le 12/06/2015 à 23:02 :
On peut trouver sur internet des rapports sérieux sur les effets catastrophiques de l'exploitation des hydrocarbures de schiste sur les nappes phréatiques. Dans certaines régions, l'odeur des produits hautement toxiques utilisées dans les perforations du sous-sol sont même sensibles dans l'air. Les autorités géologiques sont toutes priées de ne pas faire de la polémique à ce sujet, c'est juste une demande amicale de la part du département d'État américain. Bien au contraire, des documentaires (totalement bidon) font souvent surface dans les chaînes télé plus en vue des States. C'est comme cela une vraie démocratie.
a écrit le 11/06/2015 à 20:10 :
Il faut regarder tous les chiffres.

Réserves de pétrole des USA : 48,5 milliards de barils.
Rséserves de l'Arabie Saoudite : 267 milliards de barils.

Au total, l'OPEP et les pays de l'ex-URSS possédent 80% des réserves mondiales.
Réponse de le 11/06/2015 à 21:32 :
Encore un bluff américain. La question n'est pas produire plus que les autres mais produire de façon rentable. La production de pétrole de schiste est chère et pour que ce soit rentable il en faudra un prix entre 90 et 100 dollars le baril. Le pétrole saoudien, par ex, peut se rentabiliser autour même de 40 à 50 dollars le baril. Il s'agit d'un bluff qui profite à l'actuelle politique menée par la Maison Blanche, c-à-d, faire d'une pierre deux coups, en l'occurrence, les Saoudiens et la Russie. Mais jusqu'à quand les USA vont pouvoir continuer à produire du pétrole de schiste au même prix du pétrole des pays de l'OPEP ? voilà la bonne question.
a écrit le 11/06/2015 à 19:31 :
La France elle attend quoi ?? Il est vrai qu'elle a toujours un temps de retard ! Pas de nucléaire, pas de charbon, pas de pétrole, quoi alors? la lampe à huile et la dynamo sur vélo pour l'électricité. Tôt ou tard s'il y a réellement des hydrocarbures de schiste nous irons les exploiter !!!
Réponse de le 11/06/2015 à 22:17 :
C'est cela oui, allons bousiller le bassin parisien pour longtemps avec le gaz de schiste.
Après moi le déluge !
C'est du court termisme, cela durerait 10 à peine mais après on crèvera tous de faim à cause de la pollution nos grands bassins agricoles. Aux USA, ils peuvent se permettre de polluer les 2 Dakota où pas grans monde ne vit et quiproduisent pas grand chose niveau agriculture, bien que ce soit une catastrophe écologique. En France, on ne peut pas se permettre de tout bousiller.
Réponse de le 12/06/2015 à 18:21 :
@Aviso
Vu le prix actuel du pétrole, il est urgent de ne rien extraire des schistes de France.
Vu les désastres écologiques et financiers à venir de l'exploitation de cette "ressource", il vaut mieux renoncer définitivement. L'ère du pétrole est passée, le Peak-Oil est atteint pour les pétroles conventionnels. La seule alternative connue, ce sont les énergies renouvelables. Sans jamais oublier que l'énergie la moins chère, la moins polluante sera toujours celle qu'on ne consomme pas.
a écrit le 11/06/2015 à 19:05 :
Le pétrole de schiste procure l'indépendance énergétique ! Ne plus dépendre des pays arabes soutenants Daesh, permet de leur parler plus fermement.
Réponse de le 12/06/2015 à 7:51 :
Le prix à payer pour " l'indépendance énergétique" avec le pétrole de schiste est beaucoup plus élevé que la valeur réelle de ce fameux pétrole sur le marché. Les pays qui produisent ce type de pétrole s’endettent , car ils engagent des assurances qui tôt ou tard seront en défaut de paiement. L'industrie du pétrole de schiste est un non sens économique. Elle non seulement néfaste pour l'environnement, mais aussi très toxique pour l’économie mondiale. Les pays qui produisent du pétrole de schiste de manière inconsidérée devraient faire l'objet de lourdes sanctions économiques internationales pour protection des générations futures, les USA et le Canada étant les premiers sur la liste. Comme par hasard ces deux pays sont les plus engagés dans les sanctions contre la Russie. Je vous laisse deviner pourquoi..
Réponse de le 12/06/2015 à 9:23 :
Les journalistes qui glorifient les rois du pétrole américains, sont ils au courant de la chaine de Ponzi que constituent le financement de l'exploitation de ce type de pétrole , et donc la prochaine bulle financière ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :