Solaire : GreenYellow (Casino) conforte sa position de leader dans l’océan Indien

 |   |  625  mots
GreenYellow inaugure une centrale solaire à Solitude sur l'île Maurice.
GreenYellow inaugure une centrale solaire à Solitude sur l'île Maurice. (Crédits : GreenYellow)
Avec l’inauguration d’une nouvelle centrale à l’île Maurice, la filiale de Casino atteint 70 MW de production solaire dans la région. Son président Otmane Hajji détaille à La Tribune le rôle plus large que l’entreprise joue pour accompagner ses clients dans leur transition énergétique.

« L'océan Indien est une zone qui coche plusieurs cases », observe Otmane Hajji, président de GreenYellow, commentant l'inauguration ce jeudi 7 février d'une centrale solaire sur l'île Maurice. D'une puissance de 16 MW, elle utilise 60.000 panneaux sur 20 hectares et sera la plus grande de l'île, permettant d'alimenter 6.000 foyers. Cette dernière installation porte à 70 MW sa production totale dans la région et permet à l'entreprise de conforter sa place de premier producteur.

La filiale de Casino déploie des centrales solaires en autoconsommation sur les toits des magasins de sa maison-mère et d'autres distributeurs, dans l'alimentation ou non. Le principe est simple : les distributeurs, propriétaires exploitants des magasins ou entrepôts, mettent leurs toits à disposition de GreenYellow, qui y installe des centrales solaires dimensionnées en fonction de leurs besoins, et leur vend l'électricité à des prix inférieurs à ceux du réseau. « Nous comptons essentiellement parmi nos clients des acteurs du retail et de la logistique, des industriels de l'agro-alimentaire... » précise Otmane Hajji.

GreenYellow a développé ses premiers projets dans la région à la Réunion en 2008. « C'est une région insulaire, avec un mix énergétique dominé par le thermique, et donc une forte volonté des entreprises de se doter de moyens de productions d'énergie propre. »

75% des investissements réalisés à l'étranger en 2019

Mais GreenYellow développe aussi des centrales au sol. « 50% de nos projets sont des "small utility scale" de taille modeste proches de nos clients. 50% sont des centrales de plus grande taille. »

Aujourd'hui, GreenYellow a développé plus de 200 MW de solaire, dont plus de la moitié en France. Mais elle dispose de 50 MW en construction en France, et 150 MW à l'étranger, et en 2019, 75% de ses investissements se feront à l'international. En dehors de l'océan Indien (où elle est présente à La Réunion, Madagascar, Mayotte et Maurice), l'entreprise est implantée dans huit pays dont la Thaïlande et le Brésil.

Au Maroc et au Sénégal, elle compte parmi ses clients le géant de la boisson Castel, pour lequel elle a notamment développé un projet d'autoconsommation de 700 kW qui produit 25% des besoins de son site de Casablanca. En Colombie, « la centrale de 2,8 MW que nous allons inaugurer en mars pour l'aéroport de Bogota sera la plus grande installation d'autoconsommation du pays. »

Prestataire de services d'efficacité énergétique

Mais Otmane Hajji tient à souligner que son rôle ne se limite pas à la production d'électricité.

« L'autoconsommation est l'un des principaux leviers pour opérer la transition énergétique, mais nous ne sommes pas un "pure player" de la production d'électricité, nous adoptons au contraire une approche structurée jouant sur tous les leviers de la transition énergétique

L'entreprise, obligée en France dans le cadre du mécanisme des certificats d'économie d'énergie, à la fois au titre de l'activité de fournisseur d'électricité de Cdiscount mais aussi de distributeur de carburant de Casino, doit faire réaliser des économies d'énergie à ses clients. Elle dispose pour ce faire d'une plateforme de solutions techniques et a conclu quelque 2.000 contrats de performance énergétique (CPE) qui ont permis à ses clients d'économiser 66 millions d'euros par an sur leur facture d'énergie.

« Nos clients hypermarchés peuvent réduire leur consommation de 25% à 30% en jouant sur tous les tableaux de l'efficacité énergétique : éclairage, chaîne de froid, etc. » affirme Otmane Halli.

En octobre dernier, Green Yellow et Engie avaient fondé la joint-venture Reservoir Sun, dans le but de développer ensemble dans le tertiaire des projets d'autoconsommation d'une taille comprise entre 100 kW et 1.000 kW. Selon Otmane Hajji, « l'ambition de 100 MW par an affichée dans le cadre de Reservoir Sun, est en ligne avec les premiers mois d'exploitation. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/02/2019 à 13:20 :
Donc on nous pose des panneaux solaires sur notre toit afin qu'il produise de l'énergie que nous touchons moins chère.

"L'autoconsommation est l'un des principaux leviers pour opérer la transition énergétique"

Ben on en est vraiment loin hein... Désespérant.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :