2 Français sur 10 défavorables à l'ouverture des magasins de bricolage le dimanche

 |   |  370  mots
(Crédits : (c) Wikimédia)
Huit Français sur dix sont pour l'ouverture des magasins de bricolage le dimanche, selon un sondage CSA pour Les Echos. Mais le gouvernement n'entend pas agir sous la pression.

Huit sur dix. C'est la proportion de Français favorables à l'ouverture des magasins de bricolage le dimanche selon un sondage réalisé mardi et mercredi par l'institut CSA pour le quotidien Les Echos et l'institut Montaigne après un week-end de fronde des employés de Leroy Merlin et Castorama en île de France.

Au delà des clivages politiques

Dans le détail, 84% des salariés du privé et 88% des employés sont pour. Les cadres et professions libérales sont en revanche moins nombreux avec 63% pour l'ouverture des magasins de bricolage le dimanche. Et cette adhésion va au delà des clivages politiques.

Si les sympathisants de droite sont plus nombreux avec 92% d'avis favorables, les électeurs de gauche ne sont pas en reste et prônent une ouverture des magasins de bricolage le dimanche à 74%, y compris parmi les soutiens du Front de gauche de Jean-Luc Mélenchon, explique le quotidien.

Une partie des salariés du secteur et les directions des enseignes font pression sur le gouvernement pour qu'il agisse vite. Les enseignes sont même allées jusqu'à dire qu'elles seraient obligées de licencier si le gouvernement attend la remise d'un rapport de Jean-Claude Bailly, l'ancien président de la Poste, sur le sujet.

>> "Les activités de l'art de vivre sont légitimes à ouvrir le dimanche" (Jean Viard)

Le gouvernement veut prendre son temps

Techniquement, le gouvernement pourrait prendre la décision très rapidement par décret comme cela avait été le cas en 2009 à l'occasion de la loi Maillé pour l'ameublement et le jardinage. Mais il craint que la contagion ne gagne d'autres secteurs et ne veut pas donner l'impression de plier et veut éviter de multiplier les dérogations à la loi Maillé.

Il faudra donc vraisemblablement attendre la remise du rapport pour savoir si le gouvernement décidera de revoir totalement la loi Maillé. Les débats risquent d'être agités. Même si pour l'instant, l'opposition, en proie à des divisions internes, a renoncé à proposer une loi sur le travail dominical.

>> Pourquoi Sephora doit baisser le rideau à 21 heures et d'autres non ?

>> Travail le dimanche et travail de nuit : ce qu'il faut savoir pour comprendre la polémique

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/10/2013 à 18:41 :
l'impact sur le CA n'est pas nécessairement positif un dimanche travaillé contrairement aux idées reçues ! si un consommateur lambda fait ses achats le dimanche il ne les effectuera pas en semaine c'est connu : hélas nous n'y avons pas de budget à élastiques qui nous permettraient de consommer plus autant en semaine que les dimanches ! ON NE FAIT QUE DEPLACER LES CHOSES qu'il s'agisse de CA, de fréquentation Clientèle et d'heures travaillées, et sur ce dernier point d'embauches supplémentaires totalement illusoires ...... c'est un leurre d'ouvrir systématiquement les dimanches rien de plus - dans la réalité aujourd'hui le travail du dimanche est basé sur le volontariat en ce qui concerne les ouvertures exceptionnelles certains jours fériés c'est basé non plus sur le volontariat mais sur des règles qui régissent qu'en fonction d'un effectif requis on peut et l'on se doit d'avoir la possibilité d'user d'ouvertures en fériés au nombre de 5 fériés sur 11 à l'année - Le personnel qui bosse ces jours là est payé double idem pour le travail du dimanche exceptionnel qu'en sera t'il demain si le travail du dimanche se banalise ? plus rien de tout cela et vu par le patronat il est hors de question dan l'avenir de permettre de travailler un dimanche pour passer de 35h à 42 heures (35+7) et devoir régler des heures supplémentaires majorées ou donner du repos compensateur donc le dimanche sera inclus dans les 35 heures ! payé à taux normal et compensé en repos en semaine le dimanche deviendra un jour ouvrable au même titre que les autres jours de la semaine alors si l'on veut acheter des clous ou autres un dimanche on ne le fera certes pas en semaine (pas 2 fois) Les CA gonflés artificiellement pour le dimanche ne correspond ni plus ni moins qu'à du CA non fait en semaine - réaliser 100% de son CA en semaine serait il devenu impossible ? pourquoi ne pas ouvrir les nuits nous trouverions certainement Clients (insomniaques par exemple...) et y déplacerions aussi du CA mais n'en ferions pas davantage - Le dimanche il n'y a pas que se rendre à l'église il y a bien d'autres activités à y pratiquer que d'aller y faire ses courses ! - ne serais ce déjà que s'y retrouver en famille quand personne voire moins de monde bosse ....ET y devient plus disponible ce qui favorise les retrouvailles familiales ... c'est pas mal non plus ! NON ?

Réponse de le 02/01/2014 à 17:46 :
Et de quel droit m'empêcheriez-vous de travailler le dimanche si ça me plait ? De quel droit empêcheriez-vous de travailler des étudiants qui veulent se faire un peu d'argent sans mordre sur leurs horaires de cours en semaine ? Et de quel droit empêcheriez-vous des gens qui, comme c'était mon cas quand j'étais plus jeune, préfèrent travailler en horaires décalés parce que ça convient à leur style de vie ? Vous n'avez pas à chercher à rendre les gens heureux contre leur volonté, même si ça heurte vos dogmes syndicaux. Mêlez-vous de vos oignons et laissez-nous vivre !!!
a écrit le 05/10/2013 à 1:13 :
un sondage commandité par l'institut montaigne ... comme par hasard ... son directeur liberal qui fait dans la commande de sondage essentiel pour son club de reflexion ..... ah il loin le temps ou philippe maniere en etait le président ..... le gentil directeur de 2013 qui nous donne ses recettes liberales en boucle sur bfm ne nous decoit pas , comme ne nous decoit pas non plus le gentil Monsieur Barré des échos qui nous les sort bien bonnes sur europe 1 chez le nouveau matinalier ....
A chaud demander si des magasins ouvert jusqu'ici sans que le consommateur sache qu'il y a vait de l'illegalité dans l'air, devraient rester ouvert ... tu nous etonnes que c'etait le jack pot gagnant .... digne d'une question internet de Brunet quand on donne les pourcentages sans jamais donner à l'antenne le nombre de votant ... mais on dit bien "vous etes 80% a etre d'accord" ... oui 80% de quoi 600 comiques sur un auditoire de 500.000 ..... comme c'est significatif .

on attend les questions "miss france " de l'institut montaigne en collaboration avec le journal de Beytout . les impots sont ils trop chers , l'ecole est elle fermée trop tot, la nourriture à la cantine est elle bonne ..... la guerre c'est moche et les oiseaux qui chantent c'est bien
a écrit le 04/10/2013 à 18:49 :
Travailler le dimanche, pourquoi pas, surtout une jouée d'hiver pluvieuse, et récupérer ma journée un mois de mai en semaine bien ensoleillé, je voudrai bien, mais je respecte aussi ceux qui refusent le travaillent le dimanche, mais ce que je trouve anormal, c'est qu'un syndicat non représentatif entre en conflit avec les salariés et les empêchent de travailler le dimanche?
Réponse de le 05/10/2013 à 1:16 :
il a pas free il a pas tout compris . c'est sur la base du volontariat c'est pas à la carte . le client vient quand il fait beau comme au mois de mai et nettement moins les dimanches pluvieux .... alors pour le boulot ce sera les dimanches de mai..... comme pour les 5 dimanches annuels pour les carrefour à la veille des fetes de fin d'année
a écrit le 04/10/2013 à 18:11 :
C'est aussi bien que la cote de popularité de François ...
a écrit le 04/10/2013 à 17:17 :
Je suis à la retraite et ancien fonctionnaire. J'ai longtemps travaillé le samedi et le dimanche mais c'est un choix que j'ai fait en rentrant dans cette administration: la sécurité de l'emploi mais aussi les inconvénients. Si les employés de certains magasins sont d'accord pour travailler le dimanche, je ne voie pas d'inconvénient. Mais si une loi doit être votée pour l'interdiction du travail le dimanche alors personne ne doit travailler, ce qui veut dire: pas d'avion, pas de train, pas de cinéma, pas de télé...pas de flic... bonjour tristesse!!!!!!
Réponse de le 04/10/2013 à 18:01 :
Je suis à la retraite et ancien fonctionnaire. J'ai longtemps travaillé le samedi et le dimanche hahaha
Réponse de le 07/10/2013 à 18:52 :
Le fonctionnaire comme vous RB 34 qui avez fait carrière en bossant le dimanche vous y avez fait ce choix même si cela faisait partie des inconvénients mais vous y aviez la sécurité de l'emploi et ce n'est pas moindre affaire depuis longtemps vous l'avez bien compris ! cet avantage sécuritaire est maintenu dans la fonction publique - il y a des métiers dont la présence dimanches -fériés- nuit et jours y est indispensable et c'est bien suffisant en outre les métiers que vous citez pour ce que vous comparez devoir changer les choses - il n'est pas indispensable que des commerces soient ouverts les dimanches et fériés aucuns intérêts ! par contre la sécurité la santé ECT.... les métiers de bouche et de loisirs eux y font 80% de leurs CA le WE demain si tous nous travaillons les dimanches et fériés dans le commerce en outre nous n'aurons que moins de raison d'y fréquenter des loisirs car nos conjoints ne seront pas nécessairement en repos la semaine le même jour que nous vous avez dû vivre cela dans votre carrière ! ouvrons les nuits nous verrons bien au motif que OUI certains métiers sont astreints à bosser aussi de nuit c'est déjà suffisant !
a écrit le 04/10/2013 à 17:14 :
Pour avoir été étudiant en Hollande, il faut savoir que chez eux l'ouverture le dimanche est autorisé, mais elle est régulée. Tous les étudiants bossent le dimanche la-bas, et à la fin du mois ça fait quand même 500 à 700? dans la poche pour 3 à 4 jours travaillés.
Donc oui au travail le dimanche : il ne faut pas se leurrer, si toutes les boites pouvaient ouvrir le dimanche, la durée légale de travail reste de 35h, du coup il faudra créer des emplois pour ouvrir un jour de plus par semaine : il est mécaniquement impossible d'ouvrir un jour de plus par semaine sans faire plus d'heures par employé, donc une seule solution : embaucher.
Réponse de le 04/10/2013 à 20:04 :
c'est un peu naîf de croire qu'il y aura des créations d'emplois, vous ne croyez pas ? On travaillera moins la semaine pour travailler plus le dimanche. Si je vais ach'ter un meuble dimanche, je n'irai pas aussi l'acheter la semaine !! Cette journée familiale, on en fera petit à petit une journée comme les autres et nous ne naitrons plus que pour travailler, à l'image de ce qui se passe dans l?Allemagne modèle qui ne fait même plus d'enfants !!
Réponse de le 04/10/2013 à 22:31 :
Et si vous n'allez pas au ciné le dimanche, vous irez bien un lundi après midi : laissez donc aux projectionnistes leur repos dominical !!! Non? Pourquoi c'est pas pareil, là ??! PS les vendeurs de meubles sont DÉJÀ autorisés à ouvrir le dimanche !!
Réponse de le 05/10/2013 à 9:40 :
Si les magasins de meubles sont DEJA autorisés à ouvrir le dimanche pourquoi ne pas s'appuyer sur l'étude qui MONTRE qu'il y a eu création d'emploi !
Réponse de le 07/10/2013 à 18:57 :
il n'y a pas création d'emploi il y a déplacement des heures de la semaine sur le dimanche et point barre et en semaine dans les commerces vous avez moins de personnel... ne l'avez vous pas remarqué ? c'est un leurre d'ouvrir en permanence le dimanche les patrons ne vont pas exploser leurs charges de personnel pour autant sachez le ! et à CA au rendu annuel identique !
a écrit le 04/10/2013 à 17:01 :
et si l'on posait la question aux seuls salariés: Voulez-vous travailler le dimanche, quel serait le pourcentage?
a écrit le 04/10/2013 à 16:54 :
Les dimanches vous devez aller à la messe et pas aller travailler.
a écrit le 04/10/2013 à 16:53 :
conbien savent que dès que les magasin ont l'autorisation d'ouvrir le dimanche, il ne s'agit plus d'ouverture exceptionnel donc les employés sont payés comme un jour normal !! vécu chez carrefour market ouvert le dimanche.
Réponse de le 04/10/2013 à 17:30 :
oui et c'est la qu'il faut légiférer tout travail du dimanche sera automatiquement payé x....etc et idem pour la nuit, j'ai été restaurateur et mes employés et moi même n'étions pas payés plus cher pour bosser jusqu?à 1 heure du mat les dimanches jours fériés etc et ce n'était et c'est toujours pas normal ...maintenant les clients sont ils prêt a payer leur repas plus cher le dimanche? faites votre enquête auprès de gens contre l'ouverture de nuit et du dimanche et vous verrez que nombre vont au resto le dimanche et/ ou quitte ce même resto le samedi soir vers minuit ou plus...Mais la vont vous dire: c'est pas pareil!
a écrit le 04/10/2013 à 16:51 :
Qu'ils soient de droite ou de gauche, nos députés en matière de droit du travail du dimanche n'ont fait que du bricolage.
a écrit le 04/10/2013 à 16:41 :
Et sur ces 8 français sur 10, combien sont prêts justement à aller bosser le dimanche ?
Ben oui, pour que les magasins soient ouverts le dimanche, il faut que les employés soient présents?
Là, je suis sûr qu'il y a beaucoup moins de volontaire

Sinon +1 avec rb. Le "on devra licencier", c'est du chantage. Et le chantage, c'est puni par une peine de prison. Qu'on jette tous ces patrons-voyous au trou pendant quelques mois, ça les fera réfléchir.
Réponse de le 04/10/2013 à 17:02 :
je vois que vous êtes contre le travail du dimanche et je suppose de nuit, êtes vous en phase avec vos propos donc deux questions: allez vous restaurant le dimanche ou le samedi soir ?et si oui pour le samedi soir libérez vous votre table avant 21 heures?...et surtout ne répondez pas ...c'est pas pareil!
Réponse de le 05/10/2013 à 1:20 :
Dingue :!!! il parait meme qu'il est des restaurant qui ne sont pas de mac do et qui ne font meme pas de service le midi mais uniquement en fin de journée et le soir .... et meme ceux qui font le midi, il ne font pas de service à la table entre 15h et 19h .... et apparemment aucun consommateur ventru n'est venu hurler "liberté" sur le trottoir
a écrit le 04/10/2013 à 16:35 :
ouverture de toutes les administrations le dimanche
a écrit le 04/10/2013 à 16:04 :
Ca y est encore le chantage a l'emploi "on devra licencier"....Ca montre bien la mentalitee de tout ces gens la.
Le CA de ces magasins ne chnagera pas, dimanche ouvre ou pas, par contre les salaries seront oblige d'aller taffer le diamnche,en faisant croire que c leur choix.....Quand tu es sous payes tu n'as pas le choix, c de la servitude volontaire.
Ces magasins sont prêt a payer une mande de 120000 e par dimanche ouvert, c dire le pognon qu'il ya, au lieu de payer une mande ils pourraient augmenter les slaires de base de leurs employes, et la déjà y aura moins de "volontariat".

Toutes ces personnes qui vont faire leurs courses le dimanche et sont pour, mais est ce qu'elles seraient pour taffer ce meme jour?! Ya plus aucune empathie,ni solidarite dans cette societee.
C consomer 24h/24,7j/7
Réponse de le 04/10/2013 à 16:28 :
Tiens encore un maître à penser syndicaliste... Lorsque les syndicats sont opposés aux salariés cela signifie qu'une caisse occulte vient alimenter leur compte en banque. La représentativité syndicale n'est malheureusement resté qu'à l'état de concept en France.
Réponse de le 04/10/2013 à 16:42 :
j'ai travaillé les jours fériés et m'en porte pas plus mal. Il serait bon néanmoins que certains prennent des cours d'orthographe même le dimanche.
Réponse de le 04/10/2013 à 16:53 :
@Michel
Et vous meme travaillez vous le dimanche ? Et le samedi ?
Comme l'immense majorite des francais vous etes pour le travail le W.E...... tant que vous n'etes pas concerne bien sur Y aurait pas comme de l'hypocrisie, de l'egoisme dans votre maniere de penser?.
Réponse de le 04/10/2013 à 16:54 :
et Michel est un bon produit de l'éducation économique et du "chacun pour soi". Votre confort d'abord, tant pis si on perd des acquis salariaux. Rendre le travail du dimanche normal voudra dire perte des HS voire des majorations supplémentaires accordés par les conventions collectives, perte des recup en plus. Donc plus de gains salariaux, seulement une répartition differente des jours de repos. Et comment allez vous gerer votre vie familiale en ayant avec votre conjoint et vos enfants des jours de repos differents, donc eclatement supplémentaire de la cellule familiale sur l'autel de la rentabilité.
On repondra qu'il faudra demander le jour de repos que l'on veut à la place. Vaste blague car comment les entreprises gereront leurs équipes? Tiens celui qui était en repos le vendredi démissione? Faut que je retrouve un autre qui accepte le vendredi! Quelle connerie.
Vraiment y'a des claques qui se perdent.
Réponse de le 04/10/2013 à 16:56 :
les jours feriés sont payé double PAS LES DIMANCHES. dès que le magasin à l'aotorisation d'ouvrir tous les dimanches, c'est un jour ouvrable normal donc payé normalement.
Réponse de le 04/10/2013 à 16:57 :
@jours feries
Pourquoi parler au passe ? Pourquoi n'avez vous pas continue, pourquoi seulement les jours feries et pas les dimanches ?
Réponse de le 04/10/2013 à 16:59 :
Li RB li pa passé son bac ?
a écrit le 04/10/2013 à 15:56 :
A tous ceux qui disent que la généralisation du travail le dimanche fera disparaître les primes n'ont rien compris. Est-ce que les 2 X 8 dans l'industrie ont fait disparaître les primes d'équipe? Il me semble bien que non! Et oui le dimanche est le seul jour où je peux faire les magasins de bricolage et bricoler, n'en déplaise à certains. Alors si le dimanche les magasins sont fermés, nous (mon mari et moi) ne bricolerons plus et ne consommerons donc moins. Mon conjoint a travaillé pdt des années le dimanche et c'est une habitude à prendre. En échange, il avait un autre jour dans la semaine. Au moins c'était plus simple pour les démarches administratives.
Réponse de le 04/10/2013 à 16:20 :
Au bûcher les infidèles, le dimanche c'est le jour du seigneur! (et de l'apéro pour le curé)
Réponse de le 04/10/2013 à 16:32 :
ben si votre conjoint a un jour en semaine il peut faire ses achats ce jour là
Réponse de le 04/10/2013 à 16:43 :
Comment ferez-vous, vous et votre mari, pour bricoler le dimanche, si justement vous devez aller travailler ?
Réponse de le 04/10/2013 à 16:47 :
A votre premiere question la reponse est oui.
A votre deuxieme remarque en dehors du dimanche il vous reste 6 jours pour faire vos courses, si vous n'y arrivez c'est que vous avez un probleme d'organisation.
Pourquoi votre mari a t'il arretait de travailler le dimanche si ceci semblait repondre à vos attentes ? Pourquoi vous meme ne travaillez vous pas le dimanche ? Si l'activite de votre entreprise ne vous le permet pas, rien ne vous empeche de postuler dans une grande surface de bricolage.
a écrit le 04/10/2013 à 15:52 :
tant que nous en sommes aux absurdités, pourquoi pas imposer les vacances tournantes entre Janvier et novembre, permettant ainsi aux entreprise d'engranger autant de bénéfices en Juillet / Aout que le reste de l'année. L'ultra libéralisme va nous tuer !!
De toute facon, à ce rythme il n'y aura bientot plus d'éducation (celle faite par les parents), plus de racines (on ne verra plus sa famille), plus d'histoire (ca ne sert à rien), pas de culture ou de sport (pour rappel, la plupart des activités sont organisées par des associations qui vont disparaitre car les actifs n'ont plus de temps et les retraités arrivés à 65 ans n'ont plus envie de s'engager).
Merci messieurs les libéraux
a écrit le 04/10/2013 à 15:51 :
je travaille le dimanche dans un supermarché, je n'est pas le choix, c'est imposé et je ne suis même pas payé plus..
Réponse de le 04/10/2013 à 16:44 :
Pas étonnant, quand on connait les patrons de la grande distribution. Bon courage.
Réponse de le 04/10/2013 à 16:49 :
Vous avez choisi d'y travailler dans votre supermarché ? si cela ne vous plait pas, vous pouvez voir ailleurs ? et puis être sans emploi est tellement gratifié en France.
Réponse de le 04/10/2013 à 16:56 :
Faut bien que Nadia puisse bricoler, quand même!
Réponse de le 04/10/2013 à 17:04 :
N'ayez pas peur des mots... Il n'y a aucune honte à aimer le masochisme. Bonne souffrance, et comme disait l'autre "C'est si bon quand on arrête" ! (orthographe = je N'AI pas le..., merci!)
a écrit le 04/10/2013 à 15:46 :
De toute façon le vrai problème ce que durant la semaine les magasins sont assez vides car seuls les retraités, pro et sans emploi viennent acheter. La clientèle qui travaille elle explose le CA sur la journée du samedi.

L'idée c'est de remplacer un jour dans la semaine par un dimanche, dans l'espoir que progressivement le dimanche soit payé comme en semaine. Et là le salarié il pleurera pour son salaire et pour son travail dominical.
a écrit le 04/10/2013 à 15:40 :
Les magasins de bricolage passent pour des philantropes par un moyen assez dégoutant faisant croire qu'ils améliorent le quotidien de leurs travailleurs miséreux. Et que dire des étudiants obligés de travailler pour payer leurs études, là ou l'état devrait leur donner suffisamment de subsides pour mener à bien leur projet d'étude.
Quel avenir proposons nous à nos enfants, je suis consterné ...
a écrit le 04/10/2013 à 14:38 :
La question est : acceptez vous de travailler le dimanche ?
Il semblerait que posée comme cela la réponse à la question soit bien différente, je crois que c'est aux alentours de 68 % ( à vérifier) de personnes qui ne souhaitent pas travailler le dimanche.
Réponse de le 04/10/2013 à 15:13 :
+100 en effet la question a été biaisée volontairement pour obtenir un résultat conforme à certain groupes de pression partant pour une dérégulation totale du marché du travail
Réponse de le 04/10/2013 à 15:40 :
Ah les grands mots "dérégulation totale du marché du travail" !! C'est n'importe quoi il s'agit au contraire de réguler d'une façon claire et simple pour toutes les boites. Je ne vois en quoi le fait de laisser la liberté aux salariés et aux entreprises de décider eux memes ce qu'ils peuvent faire en négociant des accords serait une dérégulation. Si vous ne voulez pas bosser le dimanche c'est votre affaire mais votre obscurantisme ne doit pas empecher chacun de décider pour lui meme. Est ce vous qui allez payer les factures de ceux qui perdent du pouvoir d'achat car ls ne pourront plus travailler le dimanche et ainsi gagner plus ? Il est temps de casser les monopoles des syndicats qui décident pour les autres alors qu'ils ne sont memes pas présent dans les boites qu'ils attaquent. Ne savez vous pas qu'à chaque fois que les syndicats gagnet contre les Lery Merlin, Sephora et autre ils empechent de l'argent ? Cela se chiffre en millions, ça explique leur hargne et leur totalitarisme. Vive la liberté de travailler et de décider pour soi meme !
Réponse de le 04/10/2013 à 16:25 :
Exact, qui a votre avis a un intérêt a normaliser le travail le dimanche afin que celui ci ne soit donc plus expetionnel et donc rémunéré au meme quotien que les autres jours. Qui a un intéret a faire baisser la masse salariale? Les memes qui empèche toutes augmentations de la masse salariale (embauche et/ou augmentation de salaire) dans les Très Grande Entreprises du privée (un indice: ce ne sont pas les fonctionnaires, ni les étrangers, ni les chomeurs)
Réponse de le 04/10/2013 à 16:32 :
"vive la liberté..." quelle liberté de choix pour leurs loisirs ont les enfants de parents travaillant le dimanche? qui sera gardien de but de l'équipe de foot du village ?doit-on tirer un trait sur le vivre ensemble? etc....
a écrit le 04/10/2013 à 14:30 :
Puisqu'il y a 'mains-t'eux-n'hante' la 4G..., pourquoi ne pas inventer la semaine flottante de 8 jours, en deux équipes de 4 jours de travail par semaine (pour donner du travail fixe, le pire, à tout le monde). Le week-end serait flottant et obligatoirement passé à bouger 'cop-pieuse-ment'..., et AAA BOUE-JETTE à la campagne en logement lib partagé, celui en vile ville égale-ment... ààà parte-âgés !

Plus rien ne serait fixe ni bloqués sur de faux avantages, tous à devoir bouger 4 jours à la campagne en autarcie pour apprendre à cultiver un jardin et de s'occuper sérieusement de la nature en "expertise" climato-paysagiste simple (minimaliste, comme avec http://greenjillaroo.wordpress.com).

Le gens n'auraient plus le "droit" de grossir ni d'être malade, car obligés de se dire à vie dans le flux d'Amour universel de vie sensée, saine et durable !

Plus d'excuse ! Obamacare au rebus, SECU et 'secs-cultes' avec !
a écrit le 04/10/2013 à 14:26 :
Perso, je n''aime pas travailler le dimanche comme tous le monde. Mais pour pouvoir survivre et finir le mois décemment, je suis obligé de travailler le dimanche car je ne suis pas payé assez en horaire normal. Sondage: Qui souhaite gagner plus d'argent ? 100% d'accord. Jusqu'ou seriez vous pret a aller pour gagner plus d'argent? Ou plutot, jusqu'ou seriez vous pret a aller pour survivre? Le vrai problème ce sont les salaire très bas en comparaison avec le cout de la vie.
Réponse de le 04/10/2013 à 15:14 :
Le seul interêt de travailler le dimanche, c'est que l'on est rémunuré a 150% (et que l'on évite la corvé d'aller a la messe le matin, les après midi sport, et les fins de soirée révision avec ses enfants). Par contre tous les travailleurs du dimanche (...) et jours fériés d'ailleurs, ne sont pas forcément payer plus que les autres jours selon les métiers (voir les conventions, exemple: en boulangerie)
Réponse de le 04/10/2013 à 15:33 :
Quand le français on aura marre de payer pour les millions de profiteurs et d'inactifs qui n'ont jamais cotisé les salaires augmenteront mécaniquement. En attendant vous allez travailler comme moi pour que l'on vous impose toujours un peu plus, attention les bénéficiaires du RSA sans activité vont bientôt vous traiter de riche.
a écrit le 04/10/2013 à 14:26 :
Le peuple veut travailler (Liberté), les syndicats ne veulent pas qu'il travaille sauf selon leur vision (Egalité !!) et l'état est contre au travers de lois faites par des Ministres qui bloquent le travail (Fraternité).
Bientot le peuple se réveillera contre les fonctionnaires alors qu'ils devraient vivre en bonne intelligence. Mais comment trouver des politiciens capable de ce "tour de force" en plus en France
A suivre ....
Réponse de le 04/10/2013 à 15:44 :
si vous n'avez pas d'enfants, pas de relations sociales et que travailler est un réel passe temps, OK.
A la question "souhaitez vous travailler le dimanche", la réponse aurait certainement été inférieure à 20%.
@A suivre : vous etes certainement de ces donneurs de lecon retraité ou friké
Réponse de le 04/10/2013 à 16:12 :
@A suivre
Autant je suis souvent un des premiers à dénoncer les excès de la fonction publique (et je suis fonctionnaire moi même), mais la vous tombez à côté. Ils s'agit ici de syndiqués de ces enseignes et ils n'ont rien de fonctionnaire, pas plus que les membres du gouvernement qui les soutiennent.
a écrit le 04/10/2013 à 13:41 :
Certains ont de l'humour... malgré eux!

Pourquoi tant de passion? Comme l'ont fait remarquer certains, une bonne partie des salariés est volontaire pour travailler le Dimanche (ce qui apporte son lot de compensation, quand même!), et les directions des magasins aussi! Alors de quel droit l'interdire? Rappelons qu'il ne s'agir que des magasins de bricolage, et pas de l'ensemble des commerces... Rappelons aussi que la société civile évolue... mais pas certains syndicats, ni certaine classe politique... Alors laissons les enseignes décider, tout en gardant un oeil sur les accords signés pour éviter toute dérive...
Réponse de le 04/10/2013 à 14:04 :
Pourquoi tant de passion? Parce que la France n'est pas un pays de libertés individuelles. Tout le monde doit être traité de la même manière quitte à sacrifier le bien être de minorités. L'Etat et l'administration sont là pour nous dire ce qui est bon pour chacun d'entre nous. C'est pour cela que nous sommes maternés constamment. Le souci c'est que l'Etat français n'est pas un bonne maman, c'est plutôt le genre dominatrice et castratrice qui vous veux sous sa coupe et fera tout pour vous empêcher de vous émanciper.
a écrit le 04/10/2013 à 13:30 :
Le français est de toute façon pour tout tant qu'il n'est pas concerné, a ce rythme on ouvrira la grande distribution 7/7 toute l'année et la boucle sera bouclée.
a écrit le 04/10/2013 à 13:12 :
Papa....Papa....
Il bosse le dimanche répond maman
Maman....Maman....
elle bosse le dimanche répond papa
Maman....Papa....
silence de mort!
Réponse de le 04/10/2013 à 13:43 :
maintenant ils ne bossent plus ....ils ont du temps pour leurs enfants comme CERTAINS et gagnent presque autant avec l'argent prélevé sur ceux qui bossent .
Réponse de le 04/10/2013 à 13:46 :
+1000 . . . c'est bien ça le problème tous les dégats sociaux que cela va engendrer . . . et comme d'habitude c'est les enfants des parents qui ont une situation précaire ( travail le dimanche ) qui vont payer . . .
Réponse de le 04/10/2013 à 15:40 :
sur la base du volontariat je vois pas ou est le probleme, la situation actuelle ce n'est pas "les raisins de la colère" non plus...c'est comme faire des heures sup mais le dimanche...on nous martele que la France est un pays laïque, cependant travailler le "sacro-saint" Dimanche c'est pëcher?? balivernes.
a écrit le 04/10/2013 à 13:00 :
Une majorité de Français sont contre (78%) car ils ont bien compris que c'est mauvais . . ce chiffre de 2 sur 10 n'est pas le relfet de la réalité mais une interprétation faite par des groupes ultra libéraux
Réponse de le 04/10/2013 à 13:55 :
Patricia, encore 1 ou 2 intervention de ce niveau et vous pourrez prétendre à la médaille Fields...
Réponse de le 04/10/2013 à 14:35 :
Patricia, vous vivez dans un pays de Liberté, ne l'oubliez pas meme si de plus en plus de personnes cherchent à les supprimer, limiter, etc ... et vous semblez apprécier ce fait ou alors vous avez un problème de lecture des journaux français et étrangers.

Changez de pays si vous n'aimez pas la Liberté, ni l'Egalité ni la Fraternité.
A suivre ....
Réponse de le 04/10/2013 à 17:04 :
@A suivre
"entre le fort et le faible, entre le riche et le pauvre, c'est la liberte qui opprime et la loi qui affranchit" Apres la lecture des journaux etrangers....faites un effort intellectuel en dissertant sur cette citation. A suivre...
a écrit le 04/10/2013 à 12:51 :
Les clients veulent acheter le dimanche, les vendeurs veulent travailler le dimanche pour gagner plus, les enseignent veulent ouvrir le dimanche. C'est simple, tout le monde est content. Sauf les syndicats FO CGT qui vivent toujours dans l'autre sciècle. Quand ceux la comprendront qu'il faut défendre les salariés et non ses propres intérêts, ils serviront à quelque chose.
Réponse de le 04/10/2013 à 14:07 :
Tout à fait d'accord. Au lieu de lutter contre le principe du travail dominical, les syndicats feraient mieux de trouver des solutions pour effectivement protéger ceux qui parmi les salariés ne veulent pas travailler le dimanche.
a écrit le 04/10/2013 à 12:27 :
Il y a un problème d' énoncé, La question ( comme souvent dans les sondages qui n' en restent que des sondages ) devrait ètre: Etes vous d' accord pour travailler vous le Dimanche.
Réponse de le 04/10/2013 à 13:17 :
Et si, le dimanche, je suis mieux payé et que j'ai le même temps de travail par semaine je dis "oui"
Réponse de le 05/10/2013 à 11:13 :
mais lorsqu'un secteur économique est "autorisé" à ouvrir normalement le dimanche, les salaires sont ceux d'un jour "normal" !!
a écrit le 04/10/2013 à 12:13 :
Vous faite erreur dans le titre, il sa'git de 8 francais sur 10
a écrit le 04/10/2013 à 12:11 :
Quand tous les magasins ouvriront tous les jours et pourquoi pas 24H/24, ils seront tous sur le même pied d'égalité. L'avantage concurrentiel des quelques enseignes qui dérogent aujourd'hui sera de fait annulé. Les premiers perdants seront le employés. L'exception n'étant plus la règle, primes et avantages seront inévitablement rabotés. Le portefeuille des français n'est pas extensible, le gâteau à partager reste peu ou prou le même...Quel intérêt alors, sinon idéologique?
Réponse de le 04/10/2013 à 12:55 :
Vous n'avez pas compris. Quand l'on travaille toute la journée, on peut aller aux magasins que le samedi et la il faut faire un choix: courses ou bricolage ou ... car avec le monde on ne peut pas tout faire. Meme si l'on a les moyens, combien de fois on reporte faute de temps, c'est donc un manque à gagner pour les magasins.
De plus, les emplyés se battent pour travailler le dimanche. Cela pose soucis qu'à vous. Seriez vous syndicaliste FO ou CGT ?
Réponse de le 04/10/2013 à 12:58 :
"primes et avantages seront inévitablement rabotés" FAUX! Il n'est pas question de réduire les avantages lors d'un travail du dimanche. Ici, il est juste question d'ouverture le dimanche. Les avantages de travailler le dimanche reste. Il n'y a aucune proposition de loi prévoyant de reduire ces avantages.
Réponse de le 04/10/2013 à 14:28 :
Que vous etes naïf...dans le milieu hospitalier par exemple, le travail le dimanche est payé comme un jour de semaine car il n'est pas exceptionnel, seul les jours fériés et les nuits sont mieux payés. Mais allez y, faites confiance aux politiques, ils ont prouvé qu'ils étaient de bonne foi. JB38 a parfaitement raison, les premiers perdants seront les employés. Et puis franchement, vous n'avez rien de mieux à faire que d'allez dans un magasin de bricolage le dimanche, ou pire rien de mieux à faire que d'allez travailler...? C'est pathétique...
Réponse de le 04/10/2013 à 15:01 :
+1000. Il est évident, que si le dimanche perd son côté exceptionnel, les primes et avantages vont disparaître.... Les gens qui disent le contraire sont naïfs... Continuons comme cela, et nous perdront en très peu de temps toutes les avancées sociales que nos parents et grand-parents ont acquis de haute lutte......
L'Europe et le Patronat doivent être en train de rigoler......
Réponse de le 04/10/2013 à 15:32 :
@Plagiste

Personne ne vous oblige à aller à l'église le dimanche alors pourquoi un salarié devrait être payé plus un dimanche et pas un vendredi jour de prière pour les musulmans? Seul les heures supplémentaires devrait faire l'objet d'une majoration et en cela les Etats-Unis sont en avance sur la France car elles sont majorées à +50 % (contre +25 % en France) sans distinction du jour de la semaine.
a écrit le 04/10/2013 à 12:10 :
Dans une dictature socialiste il est recommandé d'interdire toute initiative individuelle au profit de services publics et d'entreprises privées surtaxées. Tuer le bricolage est moteur de croissance des revenus d'un état totalitaire.
Réponse de le 05/10/2013 à 10:33 :
Nous ne sommes pas dans une dictature politique mais la démocratie n'existe pas encore dans l'entreprise.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :