Sociétés d'autoroutes : des règles tarifaires "extorquées à l'État" ?

 |   |  215  mots
Emmanuel Macron avait promis le 10 novembre de baisser les tarifs là où c'est possible, notamment ceux des sociétés autoroutières en situation de rente.
Emmanuel Macron avait promis le 10 novembre de "baisser les tarifs là où c'est possible", notamment ceux des sociétés autoroutières en situation de "rente". (Crédits : reuters.com)
Lors d'un colloque organisé par le groupe Vinci, les concessionnaires d'autoroutes ont appelé à "sortir de la critique excessive", réagissant au désir de plusieurs membres du gouvernement de faire baisser leurs tarifs.

Cela pouvait ressembler à un conseil de guerre. Lors d'un colloque organisé mercredi 19 novembre, Vinci avait invité à débattre acteurs et spécialistes du secteur autoroutier, ainsi qu'une poignée de responsables politiques, tous favorables au système des concessions. Ces derniers ont notamment  appelé à "garder confiance dans le modèle français des concessions autoroutières" et à "sortir de la critique excessive" par la voix du député du Calvados Philippe Duron.

"Facteur de développement

Concernant la fiscalité, Pierre Coppey, président de Vinci Concessions, a souligné que "les règles de fixation des tarifs sont restées les mêmes". Aussi serait-il "pernicieux de dire qu'elles auraient été extorquées à l'Etat". En outre, Jean Mesqui, délégué général de l'Asfa (Association des sociétés françaises d'autoroutes), a mis en avant un "extraordinaire facteur de développement" ayant "permis de construire un réseau 9.000 km sans faire appel au budget de l'Etat".

Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron avait promis le 10 novembre de renforcer la régulation dans tous les secteurs et de "baisser les tarifs là où c'est possible", notamment ceux des sociétés autoroutières en situation de "rente". Ségolène Royal était allée plus loin en proposant "la gratuité des autoroutes le week-end".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/11/2014 à 9:12 :
M. Sarkozy et ses predesseurs ont eux aussi dilapide le patrimoine foncier du pays, pourquoi viser vous seulement m.Hollande ?
a écrit le 19/11/2014 à 22:06 :
La privatisation d'un bien public n'est rien d'autre qu'une SPOLIATION déguisée au détriment de la nation !.
Réponse de le 19/11/2014 à 23:57 :
Tout a fait d'accord

"Les entreprises privés sont plus efficaces que l'Etat"

Cette BLAGUE ! Tout ce qui a été privatisé a toujours très mal fini. Privatisez l’électricité qu'ils disaient, c'est pour votre bien qu'ils disaient. J'ai bien rigolé avec l'affaire Enron aux Etats-Unis.
Réponse de le 20/11/2014 à 4:55 :
et quand M Hollande va mettre gratuitement les terrains de l'Etat pour construire des maisons, vous appelez cela comment ??????
Réponse de le 20/11/2014 à 11:27 :
+ 1 bertrand
Réponse de le 20/11/2014 à 16:04 :
vol !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 19/11/2014 à 21:29 :
0,90 € les 6km en passant par l'autoroute
et gratuit les 6km en contournant par salouel et saleux !rocade sud amiens .. (à bonne entendeur )
Si c'est pas du vol ou de la mise en danger en passant par les écoles petite route etc
a écrit le 19/11/2014 à 21:22 :
Parasite : Organisme vivant qui vit aux dépens d'un autre

La science qui s'occupe des parasites est la parasitologie
a écrit le 19/11/2014 à 21:14 :
Une fois les concessions terminées, l'Etat recupère le tout gratuitement. Et on verra alors si l'entretien est toujours aussi nickel. N'attendons aucune baisse des tarifs non plus puisque l'Etat sera trop heureux de la manne financière. Cette privatisation devrait être étendue.
Réponse de le 19/11/2014 à 22:53 :
Vous avez conscience que l'Etat était l'actionnaire majoritaire encore jusqu'en 2005? Je n'ai pas souvenir qu'il y a 10 ans, on roulait sur des nids de poule... Et si vous avez pas l'impression que les tarifs n'ont pas augmenté très rapidement, bien plus vite que l'inflation au cours de ces dernières années, alors vous êtes bien le seul!
Réponse de le 20/11/2014 à 4:58 :
seule différence c'est qu'aujourd'hui l'Etat n'a plus d'argent dans les caisses !! et je crois que les routes dont il a la charge sont dans un triste état !!! pour ce qui est des tarifs, je constate que sur l'A10 Paris Toulouse, la moitié est gratuite !!!
a écrit le 19/11/2014 à 20:37 :
L'Etat étant mauvais gestionnaire (il l'a déjà prouvé, trop 'fonctionnaire' ? Même des banquiers !), s'il s'occupe des autoroutes, ne peut-on craindre que ça se termine en fiasco ? Il faudrait peut-être une délégation de Service Public ? Une entreprise privée gérant sous le contrôle de l'Etat. Un concession, quoi .... :-)
a écrit le 19/11/2014 à 19:46 :
Tous les politiques tous partis confondus, i compris Fillon-Sarkozy-Juppé, s'opposaient à cette folie inconséquente de Chirac-Villepin. Ces concessions ne doivent surtout pas etre renouvelées à échéance dans 7 et 14 ans. Elles doivent faire l'objet de la création d'une entreprise publique "Autoroutes de France" détenue à 70% par l'Etat et 30% par les petits actionnaires en bourse.
a écrit le 19/11/2014 à 18:05 :
"permis de construire un réseau de 9.000 km sans faire appel au budget de l'Etat"

Je rêve
Réponse de le 20/11/2014 à 4:59 :
c'est pourtant la vérité : de nombreuses autoroutes sont gratuites
Réponse de le 20/11/2014 à 14:14 :
oui Bertrand, car ce sont les habitants du NPC qui payent la plupart des autoroutes françaises grâce à l'A1, payante depuis bien trop longtemps, qui a été rentabilisée à mort et qui sert de pompe à fric pour les autres. Merci pour l'A1. De même, c'est nous qui payons le TGV le plus cher (???) allez savoir pourquoi.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :