HOP : le PDG prépare les esprits à des choix douloureux et annonce des plans de départs

 |   |  589  mots
(Crédits : © Charles Platiau / Reuters)
Dans un courrier envoyé aux salariés que La Tribune s'est procuré, Pierre-Olivier Bandet, le PDG de HOP, explique que l'activité de la filiale régionale d'Air France va se concentrer sur l'alimentation des hubs de Roissy-Charles de Gaulle et de Lyon. Les vols vers Orly et ceux reliant les villes régionales (hors Lyon) s'arrêtent. Cette réduction d'activité va entraîner une réduction de la flotte, des fermetures de sites et des plans de départ qui s'étaleront du début de l'année 2021 à l'été 2023.

La restructuration de HOP se précise. La filiale régionale d'Air France va être redimensionnée. Son activité sera "limitée" à l'alimentation des hubs de Roissy-Charles de Gaulle et de Lyon. Hors Lyon, les autres grandes lignes régionales sont abandonnées. Les vols entre des villes françaises et l'aéroport parisien d'Orly (comme Toulon, Clermont-Ferrand,...) aussi. Ce redimensionnement de la compagnie va entraîner une réduction de la flotte, des fermetures de sites, des surreffectifs et des plans de départs. Pierre-Olivier Bandet, le PDG de HOP l'a écrit hier dans un courrier envoyé aux salariés que La Tribune s'est procuré.

"La transformation du modèle du court-courrier fragilisé déjà depuis des années...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/05/2020 à 19:47 :
J'espère que les personnels HOP! seront prioritaire pour toute opportunité de reclassement chez AF et surtout Transavia ... même si, en ce moment, les opportunités sont rares !
Point positif : Lyon va peut être enfin devenir le Hub qu'elle a censée être depuis longtemps !
Après; il suffira à LH de négocier un contrat avec Michelin pour ouvrir un Clermont-Francfort, et Hop (sans jeu de mot!), autant de passagers qui voleront Allemand !!!
a écrit le 26/05/2020 à 19:24 :
Et HOP! les gars !! Dehors ... elle aurait même pu s'appeler OUSTE!
a écrit le 26/05/2020 à 16:46 :
Ce pdg est une honte a la France, débarqué d une compagnie ou rien n'est comparable à air France, il (comme d 'autre) refuse l expérience client comme leitmotiv du développement commercial longue distance avec l a380. Et maintenant il va offrir sur un plateau le service intérieur aux low cost. Merci qui? Merci ben pour cette ouverture !
a écrit le 26/05/2020 à 16:09 :
Bonjour,
Est-il possible d'avoir l'article sur Hop en entier ? merci par avance.
Cordialement.
Réponse de le 26/05/2020 à 23:53 :
@Chris oui c’est possible, en s’abonnant -) c’est pas cher et les articles sont très intéressants!
a écrit le 26/05/2020 à 14:55 :
Cela semble lisible et cohérent.
Transavia en concurrence frontale sur le low cost court courrier européen.
La guerre sera rude face à easyJet, Ryanair, Volotea... Mais bon, si Transavia est solidement préparée avec les mêmes outils, nul doute qu'elle a sa place. Attention qd même qu'elle ne supporte pas des surcoûts spécifiques vis a vis de ses concurrents ( taxes sur les billets d'avion par ex...).
Hop, en survie artificielle uniquement pour alimenter les hubs d'AF, intégrée ds la logistique d' AF recentrée sur le long courrier. Un moindre mal...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :