Air France va tailler à la hache dans son réseau domestique

 |   |  896  mots
(Crédits : © Gonzalo Fuentes / Reuters)
Air France entend réduire son offre de 40% sur le réseau intérieur français d'ici à 2021, selon le directeur général d'Air France-KLM, Ben Smith. Outre les trois lignes concernées par l'interdiction de voler sur les routes où existe une alternative ferroviaire en moins de 2h30, de nombreuses lignes assurées par la filiale régionale HOP vont disparaître. Certaines seront remplacées par la low-cost Transavia. Cette réduction de voilure va entraîner des suppressions de postes massives. Avec le renouvellement de la flotte qui se profile, l'objectif gouvernemental de réduire de 50% d'ici à fin 2024 les émissions de CO2 de 2019 pourrait être dépassé.

De nombreuses lignes intérieures arrêtées, des suppressions de postes massives, des régions françaises qui vont perdre une grande partie de leur connectivité aérienne et par conséquent de leur attractivité : c'est le scénario qui se profile dans le plan de transformation d'Air France qui sera présenté en juin. Il avait été dévoilé récemment par Ben Smith, le directeur général d'Air France-KLM, lors d'une visioconférence avec les salariés de Transavia. La restructuration du réseau domestique va avoir un "impact social énorme", mais aussi "un impact économique pour beaucoup de petites villes qui auront un niveau de services différent ou des services qui seront arrêtés", avait-il prévenu.

Déficitaire à hauteur de 200 millions d'euros, le réseau domestique aujourd'hui assuré par Air France et sa filiale HOP va effet faire l'objet d'une réduction de voilure drastique. L'offre du groupe va en effet baisser de 40% d'ici à fin 2021, a indiqué ce mardi Ben Smith, lors de l'assemblée générale des actionnaires du groupe.

HOP va arrêter ses vols au...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/05/2020 à 0:43 :
-J'ignorais qu'en gare SNCF De Lorient ou Nantes, les lourds, difficiles, et encombrants bagages pour les DOM, étaient pris en charge direct, pour Orly.

-J'ignorais que la gare Montparnasse et l'Aérogare d'Orly sont UNE.

-Et lors des fréquentes grèves de C.G.T-S.U.D SNCF, Vol Payé en PURE PERTE,
( la SNCF-CGT remboursera hotel à Paris+ resto + VOL ? )
a écrit le 27/05/2020 à 23:46 :
Il était temps mais je crains que cela soit trop tard pour le climat.Dans ce monde et en france nous aimons les doublons...mais le mot de la fin reviendra aux usagers qui doivent se poser à question de savoir si ils veulent un avenir pour leurs enfants (climat) et en finir avec la dépendance (kerosene petrole des pays étrangers) ou rester comme nous sommes et endetter surconsommer notre planète
a écrit le 27/05/2020 à 17:12 :
Cette histoire de 2h30 en TGV est une ânerie sans nom.

Deux aéroports (je n’oublie pas, par exemple, la desserte des DOM à ORY avec beaucoup de passagers de province) et presqu'une demi-douzaine de gares pour TGV (Paris plus CDG et Massy).

Merci beaucoup pour les transferts d’une gare TGV intra-muros à l’un des aéroports, avec bagages. Les ministres en question ont-ils déjà fait l'expérience ?
C’est un peu plus compliqué que la navette fluviale à disposition entre Bercy et le quai près de Matignon ou de l’Elysées.

On peut penser que Ben Smith s’est retrouvé avec le couteau sous la gorge pour obtenir l’aide attendue.

Espérons qu’Air France saura conserver ses slots à Orly. Qui sait ce que réserve (et permettra) l’avenir ? Je pense qu’au Canada on apprend aussi à jouer au billard à trois bandes.

Est-ce que les Easyjet, Volotea et cie sont aussi soumis à la règle des 2h30 et à celle des 50% de CO2 ou bien la distorsion de concurrence ne concerne-t-elle pas ?
Réponse de le 27/05/2020 à 19:23 :
Et non et c'est là où est l'aberration !
a écrit le 27/05/2020 à 15:57 :
Tous ces efforts de redressement ne serviront à rien si encore une fois Air France ne réduit pas le coût exorbitant des ses pilotes et cadres supérieurs. Les premiers doivent être obligés de travailler aux mêmes conditions (salaires, heures de vol, avantages sociaux) que leurs homologues de compagnies équivalentes. Quant aux seconds en large sur-effectif, il faut éclaircir leurs rangs. D'autant que beaucoup ne servent à rien...
Réponse de le 27/05/2020 à 20:40 :
Non mais vous n’en avez pas marre?
Vous en savez quoi des salaires des pilotes et des cadres de l’entreprise?
Vous en savez quoi des salaires des pilotes des autres compagnies majors, aux US, en Chine...etc...
Là AF subit de plein fouet une crise sans précédent et vous n’avez pas encore compris que ce n’est pas du aux salaires des pilotes divas, nantis.,, etc...?
L.’article vous explique qu’é plus on impose encore des contraintes à la compagnie AF et pas aux autres compagnies étrangères.
Il faut vous l’écrire en quelle langue???
Réponse de le 29/05/2020 à 19:27 :
Il y a deux aspects : le cyclone chinois et les coûts de l’entreprise.

Pour le cyclone tout le monde est à la même enseigne, en France et à l'étranger. Inutile de s’appesantir.

Et les coûts ? Est-ce que les coûts actuels d’AF sont supérieurs ou non à ceux de ses concurrents tels qu’au début de l’année. Je n’en sais rien mais supposons qu’ils soient plus élevés de X%.

Ce qui est sûr c’est que BA, LH, SK, IB, etc. sont en train de faire le ménage et pas avec le dos de la cuiller. Il est impératif qu’AF baisse ses couts dans la même proportion, plus X% s’il y a lieu pour le personnel au sol, le management, le personnel navigant, etc.

Toute autre mesure sera un emplâtre sur une jambe de bois.
Il y a, aujourd'hui, une fenêtre d’opportunité absolument unique qui ne va pas durer longtemps.
La direction d’Air France pourrait demander au gouvernement d’agir.
Les instruments nécessaires existent dans la Constitution. Il appartient au gouvernement d’avoir le courage de les utiliser pour sortir, selon le cas, d’un cercle vicieux ou d’une impasse préjudiciables qui durent depuis trop longtemps. Courage ??
a écrit le 27/05/2020 à 14:56 :
On n'habite pas tous à Paris au pied des gares Montparnasse, Lyon ou Austerlitz, mais souvent en banlieue (et d'abord, qui habite encore Paris), et pourtant, on travaille, quelque fois en province.
Vous en faites quoi des personnes de la banlieue, ..., ah oui, ce sont ces personnes qui ont manifesté il y a quelque temps. Décidément, la mémoire des décideurs (et des bobos écolos) est courte.

J'espère que les autres compagnies pourront avoir des slots en remplacement.
Réponse de le 27/05/2020 à 20:44 :
Ben non il manquerait plus que ça que les autres compagnies aient ces créneaux.
Non, les gens doivent subir ces décisions stupides, cela les influencera peut être la prochaine fois qu’ils déposeront un bulletin dans l’urne...
On ne va pas offrir sur un plateau aux compagnes étrangères, niet
a écrit le 27/05/2020 à 7:23 :
"L'alternative ferroviaire à moins de 2h 30" est assez arbitraire et ce temps pourrait être augmentée selon les heures du voyage. On pourrait ainsi réduire les fréquences d'avions entre Orly et Marseille, Montpellier et Strasbourg.
Cordialement
a écrit le 27/05/2020 à 1:18 :
Pourquoi ne pas appeler cette nouvelle compagnie air inter? Puisqu'on en est au grand bond en arriere? Se débarasser des salariés en jouant au mercato des marques est forcément positif, sans eux et leurs syndicats rétrograde air france serait un fleuron. Mais pourquoi faire un chèque à Air France pour lui demander d'arreter de voler derriere?
Un redressement judiciaire aurait été moins couteux
Réponse de le 27/05/2020 à 15:20 :
Bien d'accord. Ça aurait permis de faire les licenciements massifs nécessaires immédiatement et de rendre la société profitable et pérenne.
Donc tout ça va prendre des années, alors que pendant ce temps les compagnies mondiales licencient jusqu'à 50% de leurs effectifs et cesseront de perdre du fric vers la fin de cette année pour redevenir profitable début 2021. Pendant ce temps, AF végètera, perdra du fric, sera engluée dans des conflits sociaux, politiques et manquera d'agilité commerciale et stratégique.
Les parts de marché fondront comme neige au soleil et seront confisquées comme jamais par tous les concurrents...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :