Climat : Pékin assure qu'il tiendra ses engagements...mais rouvre des mines de charbon

Au lendemain du rapport du Giec (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat), la Chine demande au monde "d'avoir confiance" dans ses engagements dans la lutte contre le changement climatique. Mais dans le même temps, le gouvernement a rouvert des mines de charbon - énergie fossile très polluante - pour alimenter ses centrales électriques et faire face à la pénurie d'électricité.

4 mn

Le monde doit avoir confiance dans les engagements de la Chine en matière de lutte contre le changement climatique, a assuré Pékin.
Le monde doit "avoir confiance" dans les engagements de la Chine en matière de lutte contre le changement climatique, a assuré Pékin. (Crédits : Reuters/Jason Lee)

Pékin tente de rassurer. Alors que la Chine s'est engagée à commencer à réduire ses émissions de gaz à effet de serre avant 2030, le premier pollueur mondial à en même temps décidé de rouvrir des mines de charbon, l'énergie fossile qui émet le plus de CO2... De quoi douter de la sincérité des engagements du Parti communiste chinois.

Mais, au lendemain du rapport alarmant des experts climat de l'ONU (Giec), la Chine demande à la communauté internationale de lui accorder sa confiance. "Nous appliquerons fidèlement nos engagements internationaux", a affirmé le ministère chinois des Affaires étrangères, dans un communiqué adressé à l'AFP.

A moins de trois mois de la conférence climat COP26 à Glasgow, les experts du Giec (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) ont une nouvelle fois tiré la sonnette d'alarme le 9 août. Le dérèglement climatique empire dans toutes les régions du globe, et à des niveaux sans précédent, expliquent-ils dans leur rapport. Cet avertissement sonne plus que jamais comme un ultime appel à l'action, dernière chance à saisir avant qu'il ne soit trop tard. Car l'actualisation des connaissances sur la science du climat par le Giec étaye encore les prévisions désastreuses sur un dérèglement climatique aux conséquences désormais imminentes. Et les humains sont "indiscutablement" responsables des dérèglements climatiques.

Lire aussi 7 mnClimat : « La plupart des changements qui ont déjà eu lieu sont irréversibles » Sonia Seneviratne, GIEC

Réouverture des mines de charbon

Face à ces nombreux appels à accélérer les efforts pour le climat, le président chinois Xi Jinping avait déclaré en avril que "la Chine maîtriserait strictement ses projets de centrales électriques à charbon et réduirait progressivement sa consommation de charbon". Mais la puissante agence de planification chinoise a donné son feu vert la semaine dernière au redémarrage de quinze mines qui permettront de fournir environ 44 millions de tonnes de charbon par an, pour contrer les pénuries d'électricité et accompagner la relance économique.

Ce retour en force du charbon va a l'encontre des incitations que doit créer le nouveau marché du carbone, lancé en Chine le mois dernier, dont l'objectif était précisément de pousser les compagnies du secteur énergétique à réduire leurs émissions polluantes. Mais sous la pression des industriels, la législation visant à durcir les règles concernant les secteurs les plus polluants, tels que l'aciérie, la sidérurgie et les cimenteries, est au point mort.

Afin que la Chine puisse respecter ses objectifs, 90% de sa production énergétique doit provenir du nucléaire et des énergies renouvelables d'ici à 2050, selon des chercheurs de l'Université de Tsinghua, à Pékin, contre tout juste 15% aujourd'hui. De plus, la Chine a déjà les infrastructures nécessaires pour entamer cette transition. Le pays dispose en effet de plus du tiers du parc éolien et solaire mondial, et produire de l'énergie renouvelable coûte maintenant moins cher que via le charbon.

"Mais les fournisseurs d'énergie restent hésitants face à l'idée d'augmenter la part de l'énergie verte achetée du fait de la pression importante du lobby du charbon", selon Han Chen, chercheur en politique énergétique pour le Conseil national de défense des ressources, un groupe de pression ayant son siège aux Etats-Unis.

Le gouvernement chinois s'est toutefois engagé à investir dans les réseaux intelligents et le stockage d'énergie dans les cinq prochaines années, et à autoriser l'installation de centrales solaires et éoliennes dans les régions reculées de l'ouest afin d'alimenter les usines situées sur la côte est. Les investissements dans le nucléaire sont également en forte hausse : sur les 15 prochaines années, la Chine veut installer au moins 200 GW de production nucléaire, soit plus que la capacité existante en France et aux Etats-Unis, les deux pays les plus nucléarisés au monde.

(Avec AFP)

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 32
à écrit le 11/08/2021 à 12:15
Signaler
Du calme.... ne vous inquiétez pas, amis écologistes... TOUT VA BIEN !! On a fermé la ligne Toulouse – Orly !!! Le Maire de Bordeaux a supprimé le sapin de Noël dans sa ville !!! Le Maire de Lyon finira bien par avoir la peau de cette abomination...

à écrit le 11/08/2021 à 12:13
Signaler
Du calme.... ne vous inquiétez pas, amis écologistes... TOUT VA BIEN !! On a fermé la ligne Toulouse – Orly !!! Le Maire de Bordeaux a supprimé le sapin de Noël dans sa ville !!! Le Maire de Lyon finira bien par avoir la peau de cette abomination...

à écrit le 11/08/2021 à 12:02
Signaler
Conseil de lecture : ne manquez pas de lire "Terres rares" de Jean Tuan chez C.L.C. Editions. Un néo-polar épicurien et érudit qui dévoile certaines menaces que la Chine fait peser sur le monde. Lecture édifiante et jubilatoire ! Disponible en libra...

à écrit le 11/08/2021 à 10:47
Signaler
Vu que la COP21 a exclu tout effort de la Chine (i.e. l'usine du monde) alors celle-ci peut tenir ses non engagements... Il ne faudrait surtout pas freiner les ambitions impérialistes de la Chine qui a besoin de se développer (cf. exportations) ...

à écrit le 11/08/2021 à 8:10
Signaler
Pourquoi aller chercher en Chine alors que nos voisin Allemands on mis en service la centrale Datteln4 de 1050 MW au charbon en janvier 2020 ? On ne peut pas faire grand chose sur la politique chinoise en revanche en Europe pourquoi attendre 2038 (da...

à écrit le 11/08/2021 à 6:21
Signaler
Pour compenser, les Français arrêteront de prendre l'avion et la voiture.

à écrit le 10/08/2021 à 20:49
Signaler
La Chine, c est 28% des emissions de gazs a effet de serre. C est beaucoup. C est fondamental qu elle coopere, independament de toute ideologie

le 11/08/2021 à 10:08
Signaler
C'est sûr, mais vu leur nombre, ça fait peut-être (relativement) "pas beaucoup" par habitant ? Il me semble qu'un article parlait du nucléaire en Chine qui les incitait à vendre leur charbon aux pays africains (faut pas gâcher), comme la Norvège qui ...

à écrit le 10/08/2021 à 19:57
Signaler
Une solution d'avenir : STOCKER LE CO2 EN SOUS-SOL Un très gros potentiel de capacités pour aider la planète

le 11/08/2021 à 10:16
Signaler
CO2 prélevé(capté) à la source d'émission ? L'extraire de l'atmosphère, ça serait fastidieux (même si les plantes savent bien le faire pour pousser) et très onéreux. Obligation du zéro fuite du stockage, pendant des siècles et des siècles. Un site ...

à écrit le 10/08/2021 à 19:38
Signaler
Tous les pays ont de bonnes raisons pour continuer à consommer des énergies fossiles et préserver leur croissance. En matière de climat nous n'arriverons à rien, qu'à trouver des solutions qui consomment de l'énergie. La planète va surchauffer, c'est...

à écrit le 10/08/2021 à 19:37
Signaler
Conseil de lecture : ne manquez pas de lire "Terres rares" de Jean Tuan chez C.L.C. Editions. Un néo-polar épicurien et érudit qui dévoile certaines menaces que la Chine fait peser sur le monde. Lecture édifiante et jubilatoire ! Disponible en libra...

à écrit le 10/08/2021 à 13:49
Signaler
Je suggère aux journalistes de la Tribune d'aller voir sur place. En leur souhaitant bonne chance.

à écrit le 10/08/2021 à 13:29
Signaler
Vive les voitures électriques... en France 2 centrales au charbon fonctionnent toujours suite à la fermeture de Fessenheim et... on critique les chinois lolllllllllllll. Maintenant la cogeneration au gaz avec Engie?

à écrit le 10/08/2021 à 12:18
Signaler
C'est le "en même temps" de Macron qui commence à se propager 😁

à écrit le 10/08/2021 à 11:45
Signaler
On continue à aller droit dans le mur !!

le 10/08/2021 à 19:45
Signaler
@Anna, il y a longtemps déjà que nous avons percuté le mur et que nous avançons à taton dans les décombres.

à écrit le 10/08/2021 à 11:26
Signaler
Faire confiance au politburo de Pékin? Mais c est une blague tragique … on a fait confiance pour le covid et on voit ou ça a mené le monde …. De Pékin ne croire rien !!!

le 10/08/2021 à 13:24
Signaler
Un variant du virus ebola émerge en Guinée, d'ici à ce qu'il nous arrive en pleine tronche il n'y a pas loin. Selon vous s'agit il d'un complot panafricain ?

à écrit le 10/08/2021 à 11:06
Signaler
Qui achetent les iphones et autres smartphones fabriques en Chine?

à écrit le 10/08/2021 à 10:59
Signaler
Il y a pas 2 jours la tribune explique à juste titre qu'il s'agit de compenser les imports australien réduit à néant suite fâcherie géopolitique. ... . La un second article sans intérêt autre que doublon ou l'on balance tout le contraire... et po...

le 10/08/2021 à 15:03
Signaler
A "probité" C'est très bien , allez vivre en Chine sous le Régime du Parti Communiste Chinois et après nous en reparlerons

à écrit le 10/08/2021 à 10:07
Signaler
La Chine n'est même pas à blâmer, ce qu'elle fait est naturel : L'humanité a besoin des énergies fossiles pour fonctionner, toutes ces COP ne servent à rien. Le réchauffement climatique est inéluctable et irréversible, l'Europe ferait mieux d'arrêter...

à écrit le 10/08/2021 à 10:03
Signaler
On ne peut croire la Chine. C'est une dictature et le reste pour la gouvernance.

le 10/08/2021 à 11:01
Signaler
Qui crois tu pouvoir croire ?

le 10/08/2021 à 11:47
Signaler
"Qui crois tu pouvoir croire ?" C'est exactement cela, on ne peut qu'émettre des hypothèes à partir des faits et actes des uns et des autres mais difficilement, si ce n'est sur la forme, comme par exemple notre président qui pensait que la Guyann...

à écrit le 10/08/2021 à 9:46
Signaler
et pendant ce temps, des imbeciles d'occidentaux se mettent eux memes la corde au cou pour sauver la planete, en interdisant tout transport, en coulant les industries, en creant des deficits monstres pour financer des projets ecolo foireux..............

le 10/08/2021 à 11:40
Signaler
Tout à fait , et dans ce concert de naifs, la France a la médaille d'or.

à écrit le 10/08/2021 à 9:44
Signaler
Pas grave. Les nuages de pollution s'arrêteront à la frontière française (comme tous les autres types de nuages par le passé). Et nous pourrons tous rouler tranquillement en vélo électrique. Elle est pas belle la vie ?

à écrit le 10/08/2021 à 9:17
Signaler
Xi jing ping c'est comme micron "en meme temps".

à écrit le 10/08/2021 à 9:13
Signaler
Il n'y a que les bobo français pour peser sur le gouvernement pour qu'il agisse et ainsi tire une balle dans le pied d'un pays qui ne pollue pratiquement pas . Pendant ce temps les allemands s'en donne à coeur joie avec le charbon. Le gouvernement fr...

à écrit le 10/08/2021 à 8:40
Signaler
La crise économique mondiale imposée par cette drôle d'hystérie sanitaire les oblige de produire moins, la Chine étant l'usine du monde, la cupidité pathologique de tous les milliardaires du monde qui ont massivement délocalisé afin de louer l'escla...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.