Allemagne : une polarisation politique peu durable ?

 |   |  1483  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Voici bien longtemps que la gauche et la droite allemande ne s'était opposées aussi frontalement dans une campagne électorale. Mais est-ce réellement un tournant ?

La campagne électorale allemande s'annonce comme une des plus polarisées de ces dernières années. La publication du très agressif plan fiscal des Verts le 1er mai a ainsi déclenché une vive réaction dans la presse conservatrice allemande. Le Handelsblatt a titré « le nouvel ennemi de l'économie », la Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ) « plus à gauche que la gauche. » Déjà, la presse allemande avait noté le « tournant à gauche » des Sociaux-démocrates lors de la présentation en avril de leur programme de gouvernement. A l'inverse, les critiques des conservateurs allemands contre le « socialiste » Hollande reflète un durcissement du discours de la CDU et, surtout, des Libéraux.

Une campagne de 2009 moins polarisée

Certes, en 2009, la question fiscale avait fortement partagé le spectre politique, mais ce débat avait été alimenté par la démagogie des Libéraux qui avaient promis des baisses d'impôts de 50 milliards d'euros, en dépit même de la réalité budgétaire d'alors. Les autres partis avaient du prendre position face à ces promesses, mais sans convictions. La CDU avait promis des cadeaux fiscaux à contrec?ur, la SPD une hausse du taux marginal, sans trop y croire. En réalité, les débats étaient restés très mesurés. Après 4 ans de grande coalition, il était bien difficile aux deux grands partis d'engager un combat face à un ancien allié, tandis que les deux partis « d'appoint », les Verts à gauche et le FDP à droite, ménageaient le bilan de leur futur allié potentiel et donc celui du campa d'en face. Au final, la campagne fut une des plus ternes de l'histoire de la république fédérale et on évita soigneusement de remettre en cause l'essentiel : le modèle économique basé sur les...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :