Les éconolinks : agriculture, reconversions, chantiers de Guillaume Pépy, régulation bancaire...

 |   |  510  mots
Copyright Reuters. Le salon de l'agriculture, qui se tient à Paris jusqu'au 3 mars, permettra aussi de prendre conscience que la profession ne cesse de changer et de se moderniser.
Copyright Reuters. Le salon de l'agriculture, qui se tient à Paris jusqu'au 3 mars, permettra aussi de prendre conscience que la profession ne cesse de changer et de se moderniser. (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
A l'occasion du Salon de l'agriculture, qui se tient jusqu'au 3 mars, les Econolinks se penchent sur la santé de ce secteur. BFM Business rappelle que l'agriculture est un vivier d'emplois qui peine à être comblé tant les vocations sont rares. Néanmoins, l'agriculture évolue. Le bioéthanol, dont la consommation augmente tous les ans en France, pourrait être une filière d'avenir, estime le blog "En voiture". Contrairement aux idées reçues, L'Entreprise souligne que la profession s'est largement modernisée : aujourd'hui, le tracteur moderne ressemble de plus en plus à un robot. Elle continue aussi à séduire : le quotidien La Provence est parti à la rencontre d'hommes et de femmes qui ont lâché leur métier pour se reconvertir avec succès dans l'agriculture. Car ce métier ne manque pas de ressource, comme le montre France 24 : de nombreux éleveurs tirent ainsi profit du scandale à la viande de cheval pour promouvoir le "vendre local".

Chaque jour, La Tribune propose une liste de liens qui réunit les articles qu'elle juge les plus pertinents sur la Toile pour éclairer l'actualité.

Le salon de l'agriculture, une opportunité de séduire et de recruter. Le secteur agricole est un gisement d'emplois qui peine à être satisfait. La filière manque de bras et de cerveaux et veut utiliser le Salon de l'Agriculture, pour trouver des candidats, raconte BFM Business.

Comment les éleveurs français tirent profit du scandale à la viande de cheval. Le "Chevalgate" ne fait pas le malheur de tous : les éleveurs français rebondissent sur cette affaire pour valoriser leurs...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :