Tous écolos ? De la conscience au business

 |  | 318 mots
Lecture 2 min.
10 millions de spectateurs du film "Home", boom écologiste aux élections Européennes. La conscience environnementale peut-elle contribuer à l'essor du "Green Business" ? La croissance verte nourrit toujours les ambitions politiques mais les investissements sont aussi affectés par la crise.

« C'est la cause du développement durable qui a gagné » constate Jean-Louis Borloo, Ministre de l'écologie en découvrant le scrutin des élections Européennes. Le discours écologiste reprend de la vigueur au point de redéfinir le poids traditionnel des différents acteurs politiques. La large médiatisation du film «Home » de Yann Arthus-Bertrand, vendredi dernier y serait, selon certains, le catalyseur de la croissance fulgurante de la formation « Europe Ecologie ».En effet, plus de dix millions de spectateurs ont vu le documentaire, sortie à l'occasion de la journée mondiale de l'Environnement. La médiatisation peut dans une certaines mesures accélérer le développement de la conscience environnementale.

Chez les associations écologistes, le boom a déjà été ressenti à la veille des élections européennes. La fréquentation des sites Internet a explosé samedi. Le site GoodPlanet(Yann Arthus-Bertrand) a enregistré un pic de fréquentation passant de 1000 à 27 000 visites quotidienne. L'organisation Greenpeace a doublé son audience (15000 visites au lieu de 7500 en temps normal). Le site Internet Ultimatum climatique monté ces derniers mois par une dizaine d'Organisations Non Gouvernementale écologistes a quadruplé sa fréquentation.

Cette tendance de société palpable et entendue par la classe politique va -t-elle désormais stimuler la croissance verte ? Les politiques chinoises sont sur le point d'être précisées dans les prochaines semaines. Aux Etats-Unis, la concrétisation des engagements d'Obama se fait attendre. Une prochaine validation du Sénat sur la loi Energie de l'administration Obama dans les prochaines semaines devrait favoriser le développement des mécanismes de subvention.
Les opérateurs sont confiants mais restent encore réservés comme le soulignait Nicolas Rochon de la Financière de Champlain. Invité de Latribune.fr à un  « chat » Green Business, cet expert soulignait qu'au-delà de l'avis du public et des politiques publiques, la finance joue un rôle primordial dans le développement des énergies vertes.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :