Eolien : le report de l'examen de la loi au Sénat inquiète

 |  | 542 mots
Lecture 3 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters
La proposition de loi sur l'énergie défendue par le député François Brottes, qui comporte notamment des mesures d'assouplissement de l'encadrement administratif de l'éolien, devait être examinée au Sénat le 17 octobre prochain. Mais l'examen du texte a été retiré de l'ordre du jour, et les défenseurs de l'éolien s'inquiètent des conséquences de ce report.

Officiellement, le report de l'examen au Sénat de la proposition de loi sur l'énergie, votée en première lecture par une poignée de députés en pleine nuit la semaine dernière, est dû à un problème d'agenda. La ministre de l'écologie Delphine Batho sera en effet en Inde pour la conférence internationale sur la biodiversité le 17 octobre, date à laquelle cette proposition de loi était inscrite à l'ordre du jour du Sénat.

Interrogé par l?AFP, le président de la commission économique des affaires du Sénat Daniel Raoul reconnaît que le texte courrait le risque d?être rejeté, faute de délai suffisant pour l?examiner.

La crainte du retour de bâton

En réalité, les conditions dans lesquelles il a été adopté en première lecture ont provoqué une véritable bronca, jusque dans les rangs de la majorité. A la fois sur la tarification progressive de l'énergie et plus encore sur les quelques mesures d'assouplissement concernant l'éolien qui ont été votées, toutes les parties ont l'impression de s'être fait flouer par un vote intervenant alors même que le débat sur la transition énergétique n'est pas entamé.

La méthode (modification de l'ordre du jour et vote à deux heures du matin devant quelques députés) a été jugée inacceptable non seulement par les députés du Front de Gauche, du centre et de l'UMP, qui ont quitté l'hémicycle lors du vote, mais aussi par une partie de socialistes et même, comme ils l'admettent sous couvert d'anonymat, par des défenseurs de l'éolien. Ces derniers craignent le retour de bâton au Sénat. Le délai supplémentaire va en effet laisser le temps aux anti-éoliens, pris de court par ce vote en première lecture, de déployer leur lobbying, auprès des sénateurs comme dans les médias.

Le soutien des seuls députés verts

En outre, c'est un mauvais signal envoyé par la filière, qui n'est plus défendue que par des députés verts, alors qu'elle s'emploie à développer des arguments sur le terrain de l'économie et des emplois, susceptibles de séduire dans tous les courants.

Le pire, c'est que tout ce remue-ménage, avec les conséquences qu'il risque d'avoir pour l'éolien français, n'a même pas permis de voter les amendements les plus structurants qui avaient été déposés, tels que la suppression ou du moins l'allègement du régime ICPE (installations classées pour l'environnement) ou la diminution des délais de raccordement au réseau, aujourd'hui extrêmement longs.

La mort annoncée du tarif de rachat?

Même la suppression des zones de développement de l'éolien (ZDE), dont s'étaient officiellement réjouis les défenseurs de l'éolien suite au vote à l'Assemblée, en inquiète en réalité certains: le texte voté n'apporte pas de solution au blocage des projets situés sur des ZDE existantes, et certains craignent qu'il ne s'agisse que de la première étape d'un démantèlement en bonne et due forme du principe des tarifs de rachat.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/11/2012 à 14:25 :
Pourquoi l'éolien industriel dérange : Les opposants aux éoliennes utilisent l'expression péjorative "éolien industriel". Il faudrait donc que les énergies renouvelables soient produites de manière artisanale ? Notons d'ailleurs que les leaders des anti-éoliens ne sont opposés à l'industrie que lorsque elle est éolienne alors qu'il est nécessaire que les énergies renouvelables soient développées par des industries performantes, écologiques, citoyennes.


Le vent une énergie inépuisable et renouvelable : Les énergies renouvelables ont pour avantage d'être propres, complémentaires, et surtout inépuisables : même s'il souffle de façon irrégulière, il y aura toujours du vent. On ne peut pas en dire autant des énergies fossiles et du nucléaire dont le combustible, l'uranium, sera épuisé dans quelques décennies. [j1] La France 2eme potentiel européen en vent ou le faux problème de l 'intermittence et des prévisions. Si des parcs éoliens sont judicieusement répartis sur le territoire d'un pays, il y a toujours des éoliennes qui fonctionnent. Et la typologie des vents en France permet d'avoir une activité éolienne quasi constante. La France bénéficie de trois régimes de vent indépendants (« décorrelés ») : atlantique, méditerranéen et continental. Le vent souffle ainsi en permanence sur le territoire. Selon le Réseau de Transport de l?Electricité (RTE), « Malgré l?intermittence du vent, l?installation d?éoliennes réduit les besoins en équipements thermiques nécessaires pour assurer le niveau de sécurité d?approvisionnement souhaité. On peut, en ce sens, parler de puissance substituée par les éoliennes.» Il faut aussi noter les progrès faits dans l?anticipation des prévisions météo. http://www.rte-france.com/fr/actualites-dossiers/comprendre/les-smart-grids



L'énergie éolienne est une solution mature et compétitive en 2012, créatrice d'emplois : les sénateurs de la Commission d?enquête sur les coûts de l?électricité relève le 18 juillet dernier que l'éolien terrestre est "d'ores et déjà une filière mature et compétitive", avec un prix de 82 euros du mégawattheure. Ce même rapport établie un coût du nucléaire entre 54 et 70 euros / MWh (prenant en compte les coûts liés aux déchets, démantèlement, assurance...). La différence devient donc ténue Concernant l?EPR c'est encore plus flagrant : la Cour des comptes en 2008 revèle même que l?EPR aura un coût compris dans une fourchette comprise entre 70 et 90 /MWh. C?est donc un faible coût économique qui plus est pour un grand bienfait industriel. Grâce au tarif d'achat établi il y a 6 ans, l' éolien représente actuellement 11 000 emplois en France alors qu'il y a 10 ans ce n'était que quelques dizaines de personnes ! Les appels d?offre offshore de 6 000MW créeront 10 000 emplois supplémentaires. Des industriels comme Alstom et Areva ont pris des engagements pour créer des sites de production au Havre, à Cherbourg et à Saint Nazaire. Enercon a inauguré son usine picarde créant plus de 60 emplois et la liste est longue... Dans 10 ans la filière pèsera 60 000 emplois.

a écrit le 01/11/2012 à 22:09 :
Voilà un démenti cinglant aux affirmations délirantes de notre ami "l'éolien c'est bien". Les Anglais ont décidé d'arrêter le massacre. Il n'y aura plus d'éoliennes on shore en Grande Bretagne. Pas de souci, le off shore suivra.
Pour tout savoir: http://www.dailymail.co.uk/debate/article-2225544/Good-riddance-wind-farms--dangerous-delusions-age.html
Dans la même veine, il semblerait que Vestas ait de très gros problèmes financiers et on craint qu'il ne passe pas l'hiver.
http://www.bloomberg.com/news/2012-10-29/denmark-won-t-support-vestas-through-financial-hardship.html
Gamesa commence aussi à licencier.
A ce qu'il semble, la bulle spéculative ne va pas tarder à exploser.
a écrit le 24/10/2012 à 19:38 :
"L'éolien c'est bien" a-t-il lu l'article "LE GAZ GRAND GAGNANT DES TRANSISTIONS ENERGETIQUES" qui figure en parallèle sur cette tribune ? On ne construit pas des centrales à gaz pour palier les internittences des éoliennes ? Ce n'est pas ce que j'y lis.
a écrit le 23/10/2012 à 20:50 :
Si on ne connaît pas les chiffres concernant l'accord des français sur l'éolien, c'est qu'on ne leur pas demandé leur avis! Comme ça on est tranquille(anti-démocratie oblige). En ce qui concerne le Danemark, une lois est en cours pour augmenter la distance entre éolienne et habitation, vu que les éoliennes sont atteintes de gigantisme en ce moment. 2kms minimum (pas les éoliennes, la distance!). Alors qu'en France on nous les colle à 500m.Sans que l'on puisse dire quoique ce soit, malgré les 140m. en bout de pâle! Pour ce faire, comme avec la hauteur, s'allongent les fameuses pales et que le bruit provient de l'écrasement de l'air au passage des pales devant le pilône, chacun peut juger de l'accroissement des nuisances sonores en perspective. D'ailleurs NKM, avant de faire de la com pour Sarkozy, avec le résultat que l'on sait, a trouvé une parade pour éviter les procès qui commençaient à fleurir : faire passer le volume tolérable de 30 à 35 db (ce qui équivaut à multiplier le bruit par 4). Voilà comment l'on traite le citoyen! Et ça sort d'une grande école! Chacun peut donc apprécier si oui ou non ça fait du bruit une éolienne FED ou pas FED. J'habite à 1km500 de 6 machines de 120m. de haut et je peux vous dire que certaines nuits, quand nous sommes sous le vent, nous les entendons de notre lit! Eh oui. A tous ceux qui pensent que l'éolien est une énergie verte , je dis oui à 25% du temps, NON à 75% puisque ce sont des centrales thermiques qui doivent prendre le relais pour éviter une baisse de production préjudiciable à la distribution constante nécessaire FED ou pas FED. Tous les français vont payer un max pour une énergie que l'on ne peut qualifier de développement durable (3 points sur les 5 ne sont pas respectés : un coût raisonnable, pas d'impact sur l'environnement, pas de nuisances pour les populations, FED ou pas FED.Si vous ne connaissez pas de pays qui refuse , c'est que l'on n'a en aucun cas demandé aux habitants ce qu'ils en pensent. En Allemagne, ils sont entrain de construire discrètement 23 centrales thermiques pour compenser les intermittences de l'éolien nettement sous-évaluées lors des études. Et pour cause, tout cela n'estq u'une histoire de gros sous, alors votre avis on s'en contre-fout. D'ailleurs l'ONU a déclaré le Grenelle de l'environnement d'accord caractérisé de "nullité légale" en raison de la non prise en compte des habitants FED ou pas FED. L'Angleterre a décidé de ne plus accorder de subventions à tous les étages (une façon d'acheter l'accord des élus locaux). Car ce sont des puits sans fonds pour l'argent public. FED ou pas FED. Et si on arrêtait le massacre organisé de nos campagnes et du tourisme qui va avec, pour réellement compter ce que cela nous coûtent, à nous mais aussi à la planète? Et les écolos? Ont-ils un regard impartial dans cette histoire. Permettez-moi d'en douter! Ne compte que la politique et l'économie pour tous ces arrivistes! La réalité du terrain : 1500m3 de béton coulés au pied de chaque machine, des oiseaux, des chauve-souris happés par les pâles, des vers de terre qui prennent le large (c'est bête hein, mais c'est un signe que les écolos devraient prendre au sérieux, et nous riverains qui commençons à devenir dingues! FED ou pas FED. Alors vos chiffres, pas plus vérifiables pour nous, riverains ordinaires que les autres, ne m'intéressent pas. Moi je juge sur place et pourtant au début j'étais plutôt pour. Aujourd'hui, j'ai tout perdu : ma seule richesse, mon jardin devient invivable par vent du nord, deux autres lignes de 8 machines chacune sont prévues dans le futur proche. Et celal, malgré que la municipalité ait voté NON à la ZDE, nous les aurons puisque cela ne change rien au Schéma Régional. C'est cela les éoliennes ! Une gangrène antidémocratique! Comment peut-on approuver cela?
Réponse de le 24/10/2012 à 3:15 :
Que vous entendiez les éoliennes quand vous êtes sous le vent c'est très dommage, mais pour le reste vos données sont entièrement fausses. On ne construit pas des centrales à gaz en France pour compenser l'intermittence de l'éolien pour la simple raison que le réseau (source ERDF) peut absorber en l'état jusqu'à 38% d'énergies renouvelables (on a de fortes capacités de stockage hydro en raison du nucléaire) et que la part de l'éolien n'est actuellement que de 2,6%. Comparez d'ailleurs la carte des implantations de centrales gaz avec celle des éoliennes, rien à voir. De même en Allemagne la plupart des centrales charbon correspondent à un renouvellement d'anciennes unités donc sont bien plus efficientes et ne sont qu'une transition. Que l'on ait un problème avec l'éolien cà peut très bien se comprendre mais faire du lobbying pour dénigrer une technologie présente dans plus de 140 pays, qui est l'une des plus propre, l'une des moins coûteuse et de moins en moins et qui a largement fait ses preuves ce n'est pas honnête ni acceptable.
a écrit le 23/10/2012 à 16:41 :
Facteur de charge éolien aujourd'hui au niveau national Données RTE : 4% de 9 H à 11 H, 5% de 11 H à 13 H
https://clients.rte-france.com/lang/fr/clients_traders_fournisseurs/vie/previsions_eoliennes.jsp

Qui a dit que le facteur de charge était de 80% et qu'il y avait toujours du vent quelque part ?
Qu'est-ce que vous allez nous trouver cette fois pour affirmer que ce n'est pas vrai ?

Réponse de le 24/10/2012 à 2:15 :
Les adhérents de la Fed évoquent le "bruit permanent" des éoliennes : ils confirment donc bien là que les éoliennes tournent environ 80% du temps ! Ce qui est exact. Le facteur de charge en France on le connait, il est plutôt pas mal par rapport au rendement d'une centrale nucléaire et de son taux de disponibilité, sans parler des pertes réseaux HT et distance des sites de consommation. Vous citez des chiffres à un instant t, je peux aussi citer à l'inverse des chiffres de records de production établis entre autres de nombreuses fois en Espagne ou en Allemagne. Cà n'avance à rien on sait que c'est une énergie fluctuente comme le solaire mais avec les gros avantages d'être propres et de ressource gratuite et définitive qui dans une combinaison optimale a peu besoin d'être compensée. Regardez les graphiques croisés de la production solaire, éolienne et les pointes et pics de consommation, vous verrez que cette simple double combinaison est bonne. Ensuite vous raisonnez en terme de réseau français alors que les énergéticiens travaillent sur le réseau Entso-E qui englobe l'Europe et une partie de l'Afrique du Nord et du Moyen-Orient donc vos raisonnements sur l'absence de vent ou de soleil à un instant de la journée n'ont pas d'intérêt dans la réalité qui nous préoccupe.
a écrit le 23/10/2012 à 1:21 :
@ Jeanlou du 02 et Poisson : vous ne regardez pas la réalité. Quel pays dans le monde refuse de faire de l'éolien ? Aucun. Ceux qui en font arrêtent-ils ? Non, le Danemark depuis plus de 30 ans et tous les pays voisins tout comme tous les pays d'Europe etc en font. Plus de 140 au total et ce n'est pas fini. Vous parlez d'éolien "industriel" (vous n'évoquez jamais l'éolien citoyen qui se développe dans plusieurs pays). Le solaire n'est-il pas industriel comme les autres énergies et croyez vous que dans les Landes après les tempêtes il est bien de remplacer des bois par des champs solaires plus rentables ? Personnellement j'y préfère quelques éoliennes qui n'empêchent pas les boisements et ne nuisent pas vraiment au paysage et en plus permettent d'accroître les observatoires de feux de forêts. Il y a de nombreux endroits où les éoliennes s'intègrent bien, zones industrielles, portuaires etc et sont souvent plutôt neutres pour les paysages. Si la majorité des gens étaient contre, depuis le temps çà se saurait. Les technologies éoliennes ont encore un potentiel important d'améliorations de même que plusieurs technologies de stockage. Il y a des spécialistes des enr dont l'éolien comme les équipes bien connues de l'université de Stanford entre beaucoup d'autres, qualifiées et indépendantes qui ont dans plus d'une centaine d'études démontré tous les avantages de l'éolien comme ses limites mais aussi tous le potentiel technique en intégration avec les autres énergies renouvelables et autres technologies dont les transports et la diminution de la pollution. Voyez par exemple les développements dans le monde en matière d'hydrogène et gaz de synthèse et la production d'énergie locale (contrairement au nucléaire) que l'éolien permet ainsi à des prix de plus en plus bas. Le problème de la Fed c'est qu'elle est contre tout éolien avec des arguments de lobbying non exacts ni précis et entre le raisonnable et l'extrêmisme il y une marge qui n'a pas lieu d'être. Météo France a signalé que depuis son existence il n'y avait jamais eu d'absence de vent à la fois au Sud, au Nord, Est et Ouest de la France. Mais la Fed raisonne comme si çà pouvait arriver et sans voir que le réseau s'étend de la Norvège à l'Afrique du Nord et de la Grande Bretagne à la Turquie (où pour mémoire il n'y a aucune subvention à l'éolien). Quand on parle facteur de charge et stockage, voyez aussi (outre ses nombreux inconvénients la plupart impossibles à résoudre) le rendement faible du nucléaire (beaucoup de chaleur dissipée et quasiment pas exploitable, les stockage dans les barrages et leur coût qui n'est pas spécifique à l'éolien, les pertes de réseaux HT, le taux de disponibilité parfois autour de 60% seulement - 67% récemment). Le bilan comparé n'est pas décisif pour refuser tout éolien qui sur la durée a largement fait ses preuves. La Suisse va développer plus d'éolien et l'EPFL qui n'est pas amateur comme la Fed n'a que des rapports positifs et favorables. Bref et sans pouvoir développer longuement, je ne vois pas quels arguments de la Fed sont suffisamment valables pour stopper tout éolien en France et faire plus de nucléaire comme elle le propose. Elle mène un combat d'arrière garde qui va s'éteindre avec la hausse à venir du prix de l'énergie mais aura fait perdre à beaucoup des quelques 300 entreprises qui travaillent déjà dans l'éolien en France des occasions de développement, y compris hors France et fait prendre du retard en matière d'énergie comme de baisse des coûts. Les mêmes qui bloquent l'éolien en France sont les mêmes qui ont bloqué l'essor des énergies renouvelables dans les années 80. Résultat : quasiment pas d'opérateurs importants dans les énergies renouvelables (solaire presque rien, éolien idem, biogaz çà coûte 2 fois plus cher de choisir français plutôt qu'allemand ou suédois, biomasse : pas grand chose, énergies des océans : pas grand chose, microalgues : à la peine, stockage : à la peine, géothermie : à la peine etc Bref nous nous équiperons d'éoliennes chinoises bien plus compétitives que nos EPR, creuserons nos déficits et perdrons nos emplois selon un shéma similaire à ce qui s'est passé depuis les années 80 avec nos mêmes "visionnaires" qui officiaient alors et dont plusieurs sont désormais à la Fed.
Réponse de le 23/10/2012 à 16:25 :
Bonjour pas le temps de tout lire mais juste pour vous dire que le danemark n'est pas comparable a la France car ils étaient a 90 % au thermique et plus que 50 % aujourd'hui . du point de vue co2 il y a un véritable progrès dans ce pays c'est vrai . .....cependant le phénoméne risque d'être inverse en France sachant qu'en plus nous n'avons pas la Norvége a côté avec un surplus de production hydrolique .
vous dites " Il y a de nombreux endroits où les éoliennes s'intègrent bien, zones industrielles, portuaires etc et sont souvent plutôt neutres pour les paysages " c'est vrai vous avez raison .....le probléme c'est que les promoteurs en mettent et veulent en mettre partout et surtout où il y a le plus de vent !...regardez les secteurs éligibles en basse normandie ! 40 % est éligible aux grandes éoliennes et 40 autres % éligible au dites petites éoliennes soit 50 m de haut 75 m en bout de pâle ...c'est pas invisible ça. ...cette région va se transformer en porte épingle comme d'autres d'ailleurs . ...pour quel résultat !!!? il y a bien d'autres moyens pour réduire le nucléiare et nos émissions de co2 ...voilà , soyez bien convaincu que je suis pas anti ENR bien au contraire je suis pro ENR et votre histoire des année 80 n'est plus d'actualité pour beaucoup de mes connaissances en tous les cas . le week end dernier j'étais au bord d'une écluse de l'yonne ...avec une chutte d'eau et courant trés puissant permanent et régulier ...je me disais.... si l'on commençait pas exploiter ça !!! les exemples sont nombreux ...c'est aussi une histoire de choix ...seulement voilà les gens de l'éolien sont maintenant trés puissants et organisés ...et il y a beaucoup beaucoup d'argent à gagner et l'éolien se dévelloppe au détriment des autres ENR et moyens de réduire notre consommation ...c'est aussi que va le France.la volonté politique , le raisonnement à long terme , la stratégie sont réduites en France ..on préfére faire du copié collé . ...sinon bien d'accord avec toutes les autres ENR que vous préconisez ..j'y ajoute l'hydrolien ..;qui de par son potentiel de régularité devrait être une priorité Nationale . bien cordialement
Réponse de le 24/10/2012 à 2:58 :
Bonjour, je suis entièrement d'accord avec les améliorations notamment législatives à apporter sur la situations des éoliennes par rapport aux villages, paysages etc et abus de tous ordres constatés, avec réglement ou indemnisation des cas particuliers. Par contre sur le plan de la technologie éolienne, qui de plus évolue, je ne vois pas d'argument en sa défaveur qui aménerait à la stopper. Elle a fait ses preuves, y compris dans les cas extrêmes, des tempêtes régulières de la mer du Nord aux tsunamis du Japon sans faillir (par d'arrêt de production éolienne contrairement aux réacteurs de Fukushima) et c'est une des énergies les moins chères avec encore une marge importante de baisse et des plus propres. La France a une forte capacité de stockage liée au nucléaire et de ce fait le réseau peut absorber en l'état jusqu'à 38% d'énergies renouvelables et on en est à seulement 2,6% d'éolien. De plus on dispose d'une marge additionnelle importante d'intégration sans source supplémentaire, dans la gestion du réseau et l'efficience énégergétique des partciuliers et entreprises avec notamment des firmes comme Schneider qui connaissent bien le sujet pour avoir plusieurs réalisations positives en cours. J'ajoute que l'on a des firmes comme Renault qui développe le transport électrique et se positionne comme 2e firme ayant le plus d'avenir après Chevrolet sur ce thème et avant les allemands selon une étude récente et là aussi c'est important pour le stockage et la gestion optimale du réseau (voir réalisations de smart grid au Danemark avec IBM entre autres et en fait dans de nomberux endroits du monde). L'éolien est également uitile pour l'avenir hydrogène etc. comme précité. Sur la petite hydraulique que vous évoquez, il ne faut malheureusement pas attendre des productions aussi élevées, c'est coûteux, contraignant et l'impact sur l'environnement est souvent particulièrement important. L'hydrolien est lui aussi bien plus coûteux que l'éolien et son prix va mettre du temps à baisser. En termes d'énergie on ne peut pas non plus espérer capter une quantité illimitée des océans de cette façon au plan mondial, vous trouverez les calculs sur le web et les limites. Raison pour laquelle chaque ressource a son importance et je ne vois pas en quoi l'éolien devrait être totalement mis à l'écart. On peut même éviter les mâts et autres problèmes avec les éoliennes d'altitude possibles dans plusieurs sites et de facteur de charge et production plus élevés. Bien cordialement.
a écrit le 22/10/2012 à 8:56 :
@ Une éolienne par rond point ! voilà que vous comparez les éoliennes industrielles avec les ronds- points ..ça s'arrange pas .
@ Eole ...ça prouve que les Français sont plus réfléchis ...99 % des Français sont pour les ENR j'espére en tous les cas ! sauf pour l'éolien industriel qui n'en est pas vraiment , économiquement et écologiquement pervers et destructeur de l'environnement et paysages, spoliation . ...Dans les secteurs touchés plus de 72 % sont contres !!! ailleurs ils sont désinformés et victimes de vos mensonges et propagande . La FED est une chance pour la France ...avec des moyens financier inexistants mais de trés nombreux bénévoles, elle lutte contre cette pandémie polluantes , inutile et contre productive en matière d'environnement et co2 et même diminution du nucléaire . ...Ce choix fera beaucoup de déçus écologistes, alors merci a la FED .
a écrit le 22/10/2012 à 3:47 :
72% des allemands sont favorables à l'abandon du nucléaire et au passage aux énergies renouvelables malgré la hausse des prix de 47%. La Fed a peu de chances de les convaincre ! : http://www.huffingtonpost.com/huff-wires/20121021/eu-germany-energy/
a écrit le 22/10/2012 à 2:06 :
On se demande pourquoi la Fed veut bloquer par des procédures dans chaque région juteuses pour elle la totalité des éoliennes en France alors qu'il n'y en a que 4058 actuellement et qu'il n'y en aura jamais même pas un quart d'éolienne par commune mais que par contre il y a plus de 30.000 ronds-points qui ont coûté souvent bien plus cher et ne rapportent rien au français. Que fait la Fed qui se prétend pour la défense de l'environnement à l'encontre des coûteux ronds-points ? On devrait mettre une éolienne par rond-point pour que la Fed agisse !
a écrit le 20/10/2012 à 18:06 :
Quelques questions de bons sens.
Données France Energie Eolienne http://fee.asso.fr/
Puissance éolienne installée en France en 2011, 6640 MW- Production 2011: 11,9 Twh. Donc facteur de charge 2011 --> 20,45
Sachant qu'1 MW éolien installé coûte 1,5 million d'euros (données Volkswind) et que la consommation annuelle d'un ménage Français est de 9,5 Mwh combien une éolienne de 2,5 Mw peut-elle alimenter de foyers ? Réponse : 471. Prix de revient par foyer de cette plaisanterie? 7954 Euros.
Pensez-vous sérieusement que dans le contexte actuel, sauf à admettre que 80 % de la population, n'aura plus accès à l'énergie, on puisse s'offrir ce luxe ?
Sachant que le Mwh est acheté 82 euros, combien les promoteurs se mettent dans les poches en 20 ans à nos dépens ?
Le développement durable repose sur trois piliers: environnement, social et économie. Pensez-vous sérieusement qu'une seule de ces conditions soit respectée ?
Question subsidiaire : Combien d'emplois seront détruits directement dans le tourisme et indirectement à cause du renchérissement du coût de l'électricité, réduisant la compétitivité de notre industrie?

Réponse de le 22/10/2012 à 1:56 :
Il faut apprendre à calculer à la Fed et comme d'habitude ne pas manipuler les chiffres ! 1) le parc éolien français comprend une majorité d'éoliennes installées dès les années 2000 de puissance de quelques centaines de KW et les installations en 2010 par exemple ont concerné des éoliennes en majorité de 2MW. Plus le temps passe plus les éoliennes sont améliorées et le rendement du parc optimisé. Pour une analyse correcte il faut donc faire une distinction de prix et de rendements selon les périodes d'installation, les types d'éoliennes, les parcs, appels d'offres etc. Evoquer la globalité du parc et faire des règles de 3 avec un prix à un instant t et des capacités diverses ne vous donne pas la réalité objective, ni des prix, ni des rendements de l'éolien et ce serait la même chose pour tout autre secteur et encore faut-il vérifier que tout l'éolien était bien connecté car on a déjà vu intégrés au calcul des parcs en cours d'installation non reliés et ce type de calcul pour être plus fiable est à faire sur une durée de 3 ans par exemple pour le facteur de charge (variations climatiques) 2) Le facteur de charge ne signifie pas qu'une éolienne tourne 25% du temps et s'arrête le reste du temps, donc là encore erreur de calcul 3) Ce ne sont pas les particuliers qui investissent dans l'éolien mais des investisseurs privés donc les premiers ne sont pas concernés par l'investissement. Les tarifs sont régulièrement revus à la baisse comme prévu et souvent plus que prévu (voir multiples exemples dans le monde pour confirmation) et les durées de subventions aussi, donc outre le fait que le chiffre de 82 euros ne concerne là aussi qu'une période limitée, rien ne garantit non plus avec certitude que la subvention même diminuée ou remise en cause durera 20 ans (voir exemples du solaire). De plus cette subvention couvre au moins en partie dans plusieurs cas une amélioration des réseaux qui sont anciens et qui même sans l'éolien aurait dû être rénovés, ainsi là encore calcul incomplet puisqu'il s'agit d'appels d'offres globaux et non de vente à l'unité. La majorité des gens sont favorables à l'éolien donc on ne voit pas pourquoi çà aurait un impact négatif sur le tourisme, les sites touristiques n'étant d'ailleurs généralement pas ou peu concernés. En plus il faut avec la Fed qui fait des procédures dans toutes le régions y compris sans éolien de 8 à 12 ans pour installer un parc en France contre 2 à 4 ans partout dans le monde, on ne peut donc pas dire que le temps n'est pas pris pour tout prendre en compte et la Fed fait en outre ainsi monter les prix de l'énergie des français et ce d'autant qu'elle est susceptible de négocier des prix élevés de retraits de procédures. Elle se donne donc un rôle abusif et extrêmiste outrepassant ses droits. L'impact peut également être favorable, énergie propre, risque quasi-zéro, curiosité touristique comme on le voit souvent. Depuis plus de 30 ans que l'éolien existe et alors que plus de 140 pays font de l'éolien y compris citoyen, où à-t-on vu ques les touristes fuyaient ? Le prix de l'éolien n'arrête pas de baisser, le rendement des stockages est très élevé et leur prix la plupart du temps de plus en plus compétitif. A l'inverse celui du nucléaire qui est supérieur (EPR) monte continuellement et c'est sans compter le démantèlement, stockage ultra-longue durée, risques élevés et coûts dans ce cas qui peuvent atteindre plus de 1000 milliards d'euros avec un rendement faible au final. Le Danemark a de l'éolien soi-disant très cher (avec la taxe pour baisse de l'intensité énergétique qui a fait largement ses preuves), pourtant leur économie se porte nettement mieux que la nôtre, exporte, avec des taux de chômage très bas, une endettement par habitant inférieur au nôtre et leur énergie va baisser durablement quand la nôtre va monter durablement. Il n'ont en outre pas toute la diversité des possibilités que nous avons dans toutes les énergies renouvelables. Le prix de l'énergie n'est en outre que très faible comparativement à la part salariale des entreprises et taxes donc argument peu valable, d'autant que l'éolien est très compétitif et on le constate puisque déjà plus de 140 pays le choisissent et il remporte des appels d'offres avec le gaz en Amérique latine et le charbon en Inde et ses prix par unités de production baissent encore et ont toujours un potentiel de baisse important par unité d'énergie produite. Donc une part d'éolien est nécessaire et rentable en France sur la durée.
Réponse de le 22/10/2012 à 13:30 :
@ l'éolien c'est bien: Vous avez raison, je le reconnais bien humblement. Je ne sais pas poser une règle de 3 et la FEE, par souci de modestie, a minoré ses chiffres de production. Oui, je le reconnais et j'ai honte, le facteur de charge des éoliennes est de 125%, d'ailleurs elle tournent plus de 24 heures par jour, 130% des Français y sont favorables. 480 pays dans le monde sont pour puisqu'ils ont installé des ventilateurs. Des machines de 150 à 200 M installés au beau milieu du paysage lui confèrent une beauté inégalable et le tourisme connait un essor extraordinaire en Champagne et en Picardie où les parcs prolifèrent. Les ENR ne sont pour rien dans l'augmentation des prix de l'électricité en Allemagne et ailleurs. Les riverains des parcs en redemandent et les écologistes sont des gens infiniment plus intelligents que le commun des mortels. Ce sont aussi,on le sent au travers de vos propos de grands démocrates, aptes à entendre des avis divergents exactement comme l'étaient des personnages qui ont laissé de très bons souvenirs dans l'histoire de l'humanité.
Réponse de le 23/10/2012 à 2:01 :
Vous êtes démocrates à la Fed dites-vous en bloquant l'éolien dans la "totalité" des régions françaises par des procédures la plupart abusives concernant même des régions sans aucun projet éolien et en cherchant à imposer encore plus de nucléaire plus coûteux et nettement plus risqué aux français ? Je me vois plus raisonnable, ouvert et moins extrême et n'ai jamais dit qu'il fallait faire de l'éolien partout mais en avoir une part raisonnable sur des sites d'efficience optimale ayant le moins d'impacts sur les paysages etc et il y en a quand même quelques-uns en France (zones industrielles, portuaires etc notamment). Pour les écologistes vous admettrez que les Jacques Yves Cousteau, René Dumont, Alain Bombard, René Dubos et bien d'autres dans les années 70 et suivantes n'avaient pas tort et que si on les avait un peu mieux écoutés on aurait évité bien des problèmes et pris de l'avance dans de nombreux domaines. Vous faîtes décidémment beaucoup de clichés binaires à la Fed !
a écrit le 20/10/2012 à 0:18 :
Energie Renouvelable: Le Danemark propose un plan ambitieux
En mars 2012, le Parlement du Danemark a adopté un ensemble de mesures pour s'affranchir des combustibles fossiles et notamment le charbon. L'objectif est de réduire de 12% de la consommation globale d'énergie en 2020 par rapport à 2006 et d'augmenter la part des énergies renouvelables à 35% d'ici 2020. L'éolien devrait couvrir 50% de la consommation d'électricité danoise en 2020.
In fine, le Danemark vise à obtenir son énergie (électricité, chauffage, industrie et transports) à 100% par les énergies renouvelables d'ici à 2050.
Ces mesures sont également prises pour générer des emplois dans les 10 prochaines années, tout en préservant la compétitivité des entreprises traditionnelles.
Efficacité énergétique
En plus d'une production propre, il est prévu de réduire la consommation globale du pays. En 2020, le Danemark devrait ainsi avoir réduit sa consommation d'énergie finale (hors transport) de près de 7% par rapport à 2010.
Un plan complet
Les entreprises énergétiques (électriques) doivent réaliser des économies d'énergie spécifiques bien au delà des exigences actuelles quitte à offrir des subventions aux ménages et aux entreprises. Elles devront accroître les efforts pour atteindre un taux de 75% entre 2013 et 2014, puis 100% entre 2015 et 2020, par rapport à la période 2010-12.
Un approvisionnement en énergie verte
L'accord garantit une croissance importante de l'énergie éolienne, correspondant à la consommation annuelle de 1,5 million de ménages. Ainsi en 2020, l'électricité issue du vent représentera environ 50% de la consommation d'électricité danoise contre 25% aujourd'hui (et le reste fonctionne toujours au Charbon).
- Avant 2020 : 600 MW de capacité éolienne offshore seront développés à Kriegers Flak et 400 MW à Horns Rev
- Avant 2020 : 500 MW de capacité éolienne offshore seront installés près des côtes.
- De nouveaux outils de planification seront encouragés pour développer l'éolien terrestre avec une capacité totale de 1'800 MW, d'ici 2020.
- Les subventions à destination des éoliennes seront réduites par l'introduction d'un plafond sur la fourchette la plus haute des prix de l'électricité afin d'éviter une surcompensation.
- Sur une période de quatre ans, un total de 100 millions de couronnes danoises seront engagés afin de financer le développement des énergies renouvelables dans la production d'électricité. Par exemple, 25 millions de couronnes seront débloqués pour concevoir des prototypes générateurs d'électricité à partir des vagues.
Une conversion au chauffage vert
La consommation de chauffage devra être progressivement convertie en énergie renouvelable.
- Passer du charbon à la biomasse pour faire tourner des centrales électriques de grande envergure.
- Les centrales électriques de tailles modestes en difficultées seront autorisées à produire de la chaleur à bas coût à condition d'utiliser de la biomasse.
- 35 millions de couronnes seront engagés à la promotion des nouvelles technologies du renouvelable (énergie géothermique et pompes à chaleur de grande taille).
- Une stratégie globale de rénovation énergétique de tous les bâtiments danois est prévue.
Plus d'énergie renouvelable dans les bâtiments et abandon du Mazout (Fioul)
L'accord prend en charge l'élimination progressive des chaudières au fioul (mazout) dans les immeubles existants.
- Interdiction d'installer des chaudières au fioul et des chaudières au gaz naturel dans les nouveaux bâtiments à partir de 2013.
- Interdiction d'installer de nouvelles chaudières au fioul dans les bâtiments existants dans des zones où le chauffage urbain ou le gaz naturel est disponible à partir de 2016.
- Un financement de 42 millions de couronnes durant la période 2012-15 pour financer la conversion des chaudières au fioul et des chaudières au gaz naturel dans les bâtiments existants vers les énergies renouvelables
Réponse de le 20/10/2012 à 18:02 :
On retrouve là toute la rhétorique des écologistes avec le catalogue de bonnes intentions qui va bien avec. C'est absurde, c'est de l'utopie, mais puisqu'ils le disent, forcément,on peut le faire ! On se demande d'ailleurs pourquoi les Danois vont attendre 2050 pour mettre en ?uvre ce merveilleux projet ? L'énergie éolienne est intermittente et parfaitement aléatoire. Et alors ? On va inventer le stockage. On a pas de solution, mais on en trouvera ! Si le Danemark parvient, aujourd'hui à utiliser un peu plus d'éolien que ses voisins, c'est tout simplement parce qu'il vend pour rien l?électricité issue de ses machines aux Norvégiens lorsque le vent consent à souffler. Ceux-ci remplissent avec cette énergie, achetée à vil prix, leurs barrages hydroélectriques, (avec une perte de 25% au passage, parce que le pompage turbinage, ce n'est pas non plus la panacée!) et leur revendent au prix fort. Problème: Cette solution n'est pas transposable en France. Je me suis amusé à faire un petit calcul sur la base des chiffres que vous avancez. Vous ne pourrez donc pas m'accuser de prendre n'importe quoi comme référence. Avec 1500 Mw en offshore et 1800 en onshore, avec un facteur de charge de 33 pour les premiers et 25 pour les seconds, (ce qui est très largement surévalué) on arriverait à une production annuelle de 8,3 Twh. Si on prend en considération la consommation moyenne d'un ménage Français (9,5 Mwh) cela ne permettrait de satisfaire que les besoins de 92000 foyers. Les Danois sont quand même 5,5 millions. Alors, quelque chose me dit qu'ils vont être un certain nombre à se les geler dans le courant des hivers à venir. Évidemment, je n'ai pas tenu compte des pertes évoquées précédemment pour le pompage turbinage et je fais l'impasse sur les entreprises Danoises, qui, comme chacun le sait, n'ont pas besoin d'électricité pour fonctionner.
Réponse de le 22/10/2012 à 0:17 :
Vous connaissez bien mal le cas Danois qui n'est pas uniquement adossé à la Norvège qui ne vend pas à vil prix le stockage, dont le rendement est meilleur que vous le dites. Bref que des inexactitudes. Idem sur le facteur de charge, revoyez la définition précise, tous vos calculs son à revoir, comme si une éolienne ne tournait que 33% du temps (puissance nominale) et ne bougeait plus le reste du temps, ridicule. De même le texte n'est pas issu de source écologiste mais c'est le programme approuvé par le parlement danois et alors même que les danois utilisent depuis plus de 30 ans l'énergie éolienne qu'ils financent. S'ils trouvaient çà nul on se demande pourquoi ils continueraient et pourquoi plus de 140 pays en font dans le monde et d'autres y viennent. Vous prenez les 2000 chercheurs du Fraunhofer Instit. en Allemagne ou ceux de Stanford aux Etats-Unis très favorables à l'éolien pour des débutants ? Réveillez-vous au lieu d'écrire des âneries à longueur de temps avec des arguments très amateur débutant. Le stockage vous rigolez comme si çà n'existait pas. Regardez dans Wikipedia à la rubrique stockage d'énergie, et elle est pourtant très incomplète. Enfin regardez la baisse d'intensité d'énergie au Danemark et les progrès réalisés en matière d'efficacité énergétique, d'isolation des logements etc au Danemark et comparez à la France, vos calculs n'ont pas de sens, chaque pays a ses particularités mais les français peuvent exploiter au mieux toutes les éenrgies renouvelables sans exception, pourquoi s'en priver. Les architectes qui veulent faire des habitats neutres en consommation en France vont chercher souvent leurs fenêtres en Scandinavie ou Allemagne qui sont parfois jusqu'à 3 fois plus performantes que les meilleures des nôtres. Il ne s'agit pas de transposer le cas danois à la France mais de faire une part d'éolien qui corresponde à l'optimal que nous pouvons faire car on ne peut tout faire reposer sur, la biomasse pour ne citer qu'elle et alors qu'elle va être très sollicitée. Il faut donc un mix de toutes les énergies renouvelables, éolien compris.
a écrit le 18/10/2012 à 21:12 :
A lire sur un site connu avec 2o : taper l'éolien au Danemark,voir l'évolution de l'éolien danois et la véritable situation éolienne au Danemark. Vous allez défaillir les pro éoliens et ce n'est pas de la propagande de la FED...
Réponse de le 20/10/2012 à 0:23 :
Si tu lisais le danois tu verrais que la majorité des danois sont favorables à l'éolien et en redemandent puisqu'ils ont voté pour çà et vont encore accroître leurs parcs. Voir article posté plus haut.
a écrit le 18/10/2012 à 21:03 :
C'est quelqu'un qui m'a dit qu'au Danemark,les grandes éoliennes étaient regroupées sur des iles INHABITEES et que l'éolienne normale était bien moins haute que les notres en France ,enfin ce que j'en dis,c'est une danoise qui me l'a dit...
a écrit le 18/10/2012 à 13:40 :
Si vous regardez bien, vous verrez qu'il y a un type manifestement stipendié par les promoteurs qui a passé une bonne partie de sa nuit à intervenir sous plusieurs identités pour dire tout le bien qu'il pense de la FED. Au nombre des perles pondues: Le charbon Allemand ne pollue pas, tandis que les autres, si ! (sans rire). Il existerait plus d'une centaine de procédés pour stocker l'électricité (on se demande dès lors pourquoi Renault n'a pas encore exploité ces dispositifs sur ses voitures qui n'arrivent toujours pas à faire plus de 150 Km avec une batterie de 500 kg), les éoliennes auraient un facteur de charge de 80% donc supérieur à celui des centrales nucléaires, mais elles n'ont produit que 2% de notre électricité, le prix de l'énergie baisserait grâce à l'éolien ... En lisant ces affirmations délirantes, je ne peux m'empêcher de penser aux relations faites par quelques illuminés qui, dans les années 50, de retour d'URSS, nous faisaient l'apologie du communisme et des multiples avantages du socialisme à la mode stalinienne. Conditionnés, incapables d'admettre des réalités dérangeantes, ils refusaient de reconnaître la souffrance des peuples asservis, l'ineptie des concepts qu'ils défendaient. De la même manière, on nie la souffrance des riverains des parcs éoliens et les crimes commis à l'encontre de l'environnement au nom d'une pseudo-écologie. Les Verts ont fondé leur programme sur l'utopie et la désinformation. Leurs accointances avec le pouvoir de l'argent sont avérées (cf Aff LAMBLIN). L'éolien industriel, à mi-chemin entre la pseudo écologie et l'affairisme le plus débridé, est l'enfant naturel de ce mariage contre-nature. Si nos politiques succombent au chant de ces sirènes, ce n'est pas seulement une catastrophe environnementale qui se profile, mais aussi de graves problème sociétaux, économiques et techniques. Vouloir défigurer un pays comme la France au nom d'une idéologie délirante n'est pas acceptable.
Réponse de le 18/10/2012 à 16:41 :
On voit surtout une multitude de copié-collés de la Fed et de son ou de ses quelques extrêmistes de service que l'on retrouve sur son site et partout sur le web à chaque article sur l'éolien avec des arguments du style "l'éolien dérange les vers de terre", "soulève des révolutions dans nos campagnes" et des chiffres tous plus farfelus les uns que les autres que l'on peut aisément vérifier comme étant la plupart incomplets, imprécis, tronqués ou inexacts, soulignant une incompétence notoire des technologies renouvelables entre autres. On voit mal de même le rapport entre l'influence indirecte limitée et non décisionnelle des Verts en France en matière d'énergie et le développement mondial de l'éolien depuis plusieurs décennies. Parler d'accointances avec le pouvoir de l'argent parce qu'une adjointe au maire d'un arrondissement a effectué sur un tout autre sujet une démarche dont on ne connaît pas encore le dossier complet et qui n'a pas encore été jugée est là aussi quelque peu hâtif et audacieux. Si vous n'avez rien d'autre comme arguments solides, réalistes et sérieux à l'encontre de l'éolien que des histoires de vers et de Verts c'est un peu sommaire et pas convaincant.
Réponse de le 18/10/2012 à 19:39 :
@Lionel: Il se trouve que les gens qui se battent contre l'éolien industriel sont, dans leur immense majorité, des personnes qui se sont documentées plutôt que d'avaler bêtement la propagande délivrée par les promoteurs et leurs affidés. Curieusement, ce sont aussi très souvent des gens beaucoup plus soucieux d'écologie que les clampins calfeutrés dans leur petit appartement parisien qui n'ont de contact avec la nature que lors de leurs voyages aux Maldives. Evidemment, ce n'est pas l'écologie des Duflot, Placé, Maupin et Cie. L'écologie responsable se devrait d'être apolitique, désintéressée et surtout, respectueuse des hommes autant que de la terre. On ne joue donc pas dans la même cour et je dois vous avouer que ça m'arrange plutôt. L'écologie dévoyée qu'on veut nous imposer ne peut que susciter mépris, dégoût et même de la haine. En ce qui concerne vos affirmations relatives aux chiffres, il est frappant de constater que les uns amènent des éléments parfaitement vérifiables, puisque, la plupart du temps, il suffit d'une simple opération pour s'assurer de leur réalité tandis que les autres ont peur seul viatique l'insulte. Si c'est dans vos moyens, faites cette simple opération: Production éolienne en France 2010 en MW*100/Puissance éolienne en MW installée en France, ça vous donnera le facteur de charge. Et puis quand vous aurez fait ça, vous vous amuserez, en prenant votre facture d'électricité, à calculer combien une de ces machines peut alimenter de ménages. Et puis après, vous pourrez aussi déterminer combien ça va coûter par ménage. Vous voyez, c'est pas compliqué, il suffit d'aligner les chiffres. Tiens, justement en matière de chiffres vous la connaissiez celle-là ? En ces temps de crise profonde où beaucoup de foyers et d?entreprises souffrent, parmi les entrées les plus fracassantes au top 100 des fortunes privées françaises, figurent trois promoteurs éoliens pour plusieurs centaines de millions d?euros CHACUN.
Réponse de le 18/10/2012 à 20:05 :
Oups ...il fallait lire : puissance éolienne en Mw* 24*365
a écrit le 18/10/2012 à 0:03 :
STOP aux éoliennes, qui détruise le patrimoine français et absolument pas rentable ni pour un industriel ni pour les citoyens français. Qu'ils les mettent dans les Zones Industriels prés des décharges ou au bord de autoroutes et non pas à 500 M des habitations.
Je propose qu'en vue du principe d'exemplarité, les élus ayant votés les amendements, se voit proposer par des industriels la mis en place de parc à 500 m de chez eux ou de leur résidence secondaire surtout Mme Batho dont maintenant je me méfie avec ce dossier et la manière dont elle l'a fait passer sournoisement ces amendements à 2 h du matin,
Réponse de le 18/10/2012 à 1:20 :
STOP à la FED qui fait du lobbying et diffuse n'importe quels chiffres, données et délires sur l'éolien alors que ce dernier se développe dans tous les pays européens autour de nous sans exception avec des résultats positifs en tous points sur la durée et ce depuis plus de 30 ans et par ailleurs dans plus de 140 pays au monde. Oui a une part raisonnable d'éolien en France en complément des autres énergies renouvelables et de l'efficacité énergétique etc non aux extrêmistes lobbyistes malhonnêtes de la fed !
Réponse de le 18/10/2012 à 10:53 :
« sans exception avec des résultats positifs » Quelle blague ! La Danemark avec le prix d?électricité le plus élevé en Europe et pas la moindre diminution d'émissions de GES? L?Allemagne en train de construire 23 nouvelles centrales de charbon a n'importe quel coût environnemental? La destruction des espaces naturelles? La déstabilisation du réseau électrique? Je ne veux pas vos « résultats positifs » merci.
Réponse de le 18/10/2012 à 13:18 :
@ Stop : Vous faîtes de gros amalgames de lobbysiste de la fed c'est lourd ! : le Danemark n'a pas le prix le plus élevé d'Europe "hors taxes" en grande partie faîtes notamment pour encourager les travaux d'efficacité énergétique et voyez le résultat les logements et bâtiments danois sont plus performants que les nôtres. Ensuite ce pays a une structure plus manufacturière et export (voyez les taux de chômage, niveau de vie, endettement et la situation économique comparée avec la France) et est parti avec un taux d'énergies fossiles bien supérieur au nôtre donc la transition avait un coût. A présent si les prix de l'électricté hors taxes en France partent à la hausse, à l'inverse ils sont désormais au Danemark et comme prévu sur une tendance baissière et çà va s'accentuer comme on sait (+30% minimum en France sur 5 ans à venir) et bien sûr le taux de CO2 a baissé fortement comparé à la situation de départ. Les centrales allemandes sont principalement des remplacements d'anciennes centrales nettement plus performantes et il est prévu de capter le CO2 notamment pour la production de gaz de synthèse et méthanation, entre autres, de même que cryogénie pour réduire la majorité des polluants du charbon qui est une transition, donc vous faîtes un cliché. Déstabilisation du réseau : vous avez vu des coupures au Danemark, en Espagne, en Allemagne ou autre à cause de l'éolien ? En France ERDF souligne clairement dans ses rapports que le réseau ERDF accepte en l'état 38% d'énergies renouvelables. Arrêtez un peu la propagande de la fed et consultez les sources indépendantes et réelles !
Réponse de le 18/10/2012 à 13:18 :
@ Stop : Vous faîtes de gros amalgames de lobbysiste de la fed c'est lourd ! : le Danemark n'a pas le prix le plus élevé d'Europe "hors taxes" en grande partie faîtes notamment pour encourager les travaux d'efficacité énergétique et voyez le résultat les logements et bâtiments danois sont plus performants que les nôtres. Ensuite ce pays a une structure plus manufacturière et export (voyez les taux de chômage, niveau de vie, endettement et la situation économique comparée avec la France) et est parti avec un taux d'énergies fossiles bien supérieur au nôtre donc la transition avait un coût. A présent si les prix de l'électricté hors taxes en France partent à la hausse, à l'inverse ils sont désormais au Danemark et comme prévu sur une tendance baissière et çà va s'accentuer comme on sait (+30% minimum en France sur 5 ans à venir) et bien sûr le taux de CO2 a baissé fortement comparé à la situation de départ. Les centrales allemandes sont principalement des remplacements d'anciennes centrales nettement plus performantes et il est prévu de capter le CO2 notamment pour la production de gaz de synthèse et méthanation, entre autres, de même que cryogénie pour réduire la majorité des polluants du charbon qui est une transition, donc vous faîtes un cliché. Déstabilisation du réseau : vous avez vu des coupures au Danemark, en Espagne, en Allemagne ou autre à cause de l'éolien ? En France ERDF souligne clairement dans ses rapports que le réseau ERDF accepte en l'état 38% d'énergies renouvelables. Arrêtez un peu la propagande de la fed et consultez les sources indépendantes et réelles !
Réponse de le 18/10/2012 à 13:29 :
Je confirme, le Danemark a bien baissé ses émissions de Ges, y compris d'ailleurs plus fortement que la France comparativement sur plusieurs années (ci-joint document parmi d'autres pour les détails) et malgré une croissance plus forte de son activité : http://www.kemin.dk/documents/publikationer%20html/the%20danish%20example/html/kap01.html
Réponse de le 18/10/2012 à 18:08 :
@Kevin facile de baisser quand on était le plus gros pollueur d'Europe par tête d'habitant ....! ils le restent encore d'ailleurs et leur pays n'est plus qu'une pelote d'épingles ! pas joly ...je veux pas d'une France dominée de partout par des ventilateurs géants . .. d'ailleurs dans les différents reportages Tv sur les régions de France on en voit jamais ...c'est quand même surprenant ..non !
re venons au danemark , en 2008 chiffre étaient de 46 % charbon , 3% pétrole , 18 % gaz, 5 % biomasse et 18 % éolien ...certes les chiffres se sont encore améliorés mais on reste encore beaucoup de chemin . Le danemark a aussi un avantage c'est que ce pays se trouve trés proche de la Norvége qui elle a une trés forte production hydrolique a production constante ce qui permet de lisser les pannes et faiblesses de l'éolien au danemark .
Par contre en France l'effet du développement de l'éolien sera inverse ...plus nous en mettrons plus il nous faudra multiplier les centrales thermiques...au moins 10 sont en prévision ...et vous le savez trés bien .
Le seul avantage du couple éolien / centrales thermiques et de baisser un peu le nucléaire ...quelques réacteurs seulement ...mais a quel prix !!!? ressembler au danemark ...non merci !
bref j'aurais préféré d'autres moyens ...géothermie , isolation , plus de biomasse , plus d'hydrolique , de l'hydrolien etc etc et recherche sur des ENR a production régulières et maîtrisables . ..malheureusement on fait un stupide copier coller sur nos voisins ...et puis la technologie est mature et avec des prix garantis il y a beaucoup de beurre a se faire ...n'est ce pas ?
Réponse de le 19/10/2012 à 0:12 :
@OUI Peut-être les danoises vont être soulagé que leur prix d?électricité HT est pas si haut. Malheureusement c?est le prix TTC qu?ils doivent payer. Et les impôts cachent les soutiens gouvernementaux comme le CSPE. Les centrales allemandes sont peut-être les remplacements d'anciennes centrales, mais c?est à cause de le fait que les centrales anciennes a du être re-ouvert a cause de l?impuissance de la flotte Allemande des éoliennes. Ceux qui pensent que l?expérience Allemande est un réussit sont aveugle.
RTE ont déjà soumis un rapport d?une simulation qui dit qu?avec 20% d?énergie éolien sur le réseau, on aura le manque de réserve opérationnel, la perte complet des exports d?électricité et une hausse de 47% des émissions des GES.
a écrit le 17/10/2012 à 23:52 :
Contrairement aux affirmations erronées des lobbyistes de la fed, vivement que l'éolien et les énergies renouvelables se développent rapidement en France. En août, la production totale d'électricité en France s'est élevée à 35,7 TWh, connaissant ainsi une baisse de 6,1% par rapport à août 2011, indique le Commissariat général au développement durable dans la Conjoncture énergétique d'août 2012. Principale raison : la baisse de 9,7% de la production nucléaire. "Pour le quatrième mois consécutif, le coefficient de disponibilité des centrales nucléaires se situe à un niveau particulièrement bas (67,4 %)", souligne le CGDD, ajoutant : "La part du nucléaire dans la production totale d'électricité passe, en un an, de 82% à 79%". Grandes gagnantes de cette baisse du nucléaire : les centrales thermiques, qui ont vu leur production croître de 36,2%, représentant 8,3% de la production totale. La consommation de charbon pour la production d'électricité a d'ailleurs atteint un niveau particulièrement élevé, sans équivalent depuis 2004, précise le CGDD.
L'éolien a quant à lui connu une augmentation de sa production pour le cinquième mois consécutif, enregistrant une hausse de 31,3% en un an. Cependant, il ne constitue que 2,4% de la production totale d'électricité. Enfin, malgré une baisse en août de 6,9% de la production hydraulique, sa part dans la production totale d'électricité reste stable à 10%.
a écrit le 17/10/2012 à 20:03 :
ancien pro éolien lors des premièresqui leurs étaient favorables sont tous tombés en les étudiant un peu mieux . Energie propre ? non les promoteurs nous demandent de rapidement les prévenir si certaines odeurs flotent autour des éoliennes or ilpeut s'agir d'émanation de pertes de SF 6 ou Hexafluorure de soufre gaz suffocant non toxique mais l'un des 6 types de gaz à effet de serre 22800 fois supérieur au CO 2 comme effet de serre!!!! Outre cela le bilan CO 2 n'est pas du tout aussi favorable si l'on compte tout. Les éoliennes contiennent aussi des quantité d'huile três polluantes 300litres 600 litres 900litres selon la puissance des éoliennes et l'on installe ces machines au milieu des champs à la verticale des nappes d'eau equipées à grands frais donc de subventions pour desservir les services d'eau des habitants installation.
Les arguments sur les retombées sur l'emploi sont mensongés et extrêment gonflés en réalité il est trop tard pour que la France prenne réellement part au développement des éoliennes il n'y a plus place pour nous nos prédecesseurs souffre déjà or leurs circuits sont déjà largement amortis et ils licencient du personnel.Quand au entreprises locales qui prennent part à la construction des éoliennes en réalité elle ne réalisent que des éléments sans grande technologie comme les viroles et lorsque l'on nous dit que trois ou quatre personnes ou plus sont employées à ce travail cela est totalement faux , oui il faut des cintreurs des soudeurs des peintres ou autres mais la quantité d'éléments à réaliser est tellement faible et la réalisation rapide qu'en réalité ce sont des employés présents qui réalisent cela dans le cadre de leur tache mais sans embauches particulières .Cela je le sais par des employés qui pratiquent ce travail dans une chaudronnerie.
Une éolienne est sensée fournir 1300 foyers mais il ne s'agit uniquement que de l'éclairage !!! De plus on ne sait pas quand le vent le permet, il est complètement aléatoire,et en hiver par anticyclone il n'y à en général pas de vent donc pas de production et E.D.F. achète à l'extérieur et à prix fort.
En fait une éolienne produit essentiellement par météo "dépression" donc par temps doux alors qu'E.D.F. exporte 15% de sa production à petit prix ce qu'elle a acheté aux promoteurs éolien trois fois le prix moyen du mixe nucléaire + hydraulique+ thermique.
La production d'un parc éolien est comptabilisée au bout du parc or ces parcs vont obliger la création de milliers de kilomètres de réseaux enterrés nouveaux avec leurs pertes en charge qui ne sont pas à la charge des promoteurs mais à E.D.F. donc au final à nous; et qui en réalité diminuent encore le rendement déja bien faible par rapport à la puissance installé
Du fait de la production aléatoire il faut aussi construire des centrales thermiques pour couvrir les absences de production l'obligation de ces constructions et comme elle sont en veille cela devrait entrer en compte sur l'utilité et le rendement réel des éoliennes.
En réalité nos élus nationaux et locaux sont endormis par les promoteurs(mais est ce seulement endormis et abusés???)
Surtout le gouvernement n'a jamais demandé de bilan réel et sérieux qui ne soit pas abusé par les promoteurs . est il par ailleurs normal qu'un assouplissement des installation des éoliennes soit voté en catimini par une poignée d'une quinzaine de députés sous l'égide d'un député parisien à l'esprit étriqué et qui ne verra aucune éolienne l?empêcher de jouir du paysage ou de dormir ce qui est le cas de certains à la campagne.



IL y encore tant et tant à dire, mais concentrons nos moyens sur tant d'autres voies non ou encore mal testées mais alors faisons à chaque fois des bilans réels.
Demandons aussi aux médias de plus vérifier les affirmations mensongères des promoteurs.
Réponse de le 17/10/2012 à 23:30 :
Vous écrivez des énormités !!! Le SF6 pour une éolienne est en faible quantité, il est intégré dans des boitiers en inox étanches et combien même au pire des cas il s'en échapperait, son effet de serre dont la durée de vie est substantiellement moindre que celle du CO2 serait largement compensé par la réduction des Ges de l'éolienne elle-même, dont pour mémoire l'impact carbone est amorti en seulement 1 an et demi (voir entre autres études indépendantes suisses EPFL sur le sujet). Le SF6 d'une éolienne est en outre bien plus contrôlé que tous les gaz des climatiseurs, pompes à chaleur et multiples appareils qui contiennent ces types de gaz dans le monde qui représentent 2% des Ges et sont pour beaucoup en voie de substitution. Le SF6 est bien plus utilisé dans les réseaux très haute tension propres à d'autres énergies type nucléaire par exemple. Concernant l'huile les éoliennes avec Gearbox en ont (souvent moins que vos chiffres l'indiquent) mais pas celles de type Enercom dont la croissance est plus forte depuis plusieurs années (idem en Chine) et là encore l'huile qui pourrait s'échapper d'une éolienne et qui serait vite détectée par l'arrêt de cette dernière est très locale et sans commune mesure avec l'huile relarguée partout par les véhicules et tous types de transports en circulation permanente et diverses machines dans le monde. Quant aux chiffres sur l'emploi il y a une multitude d'études sur le sujet et particulièrement aux Etats-Unis et il est clair que c'est un secteur créateur net d'emplois multiples et nouveaux, la plupart durables, voyez Alstom et tous les opérateurs français du secteur (environ 300 entreprises) dont le niveau technologique va bien au delà de la peinture ! Quant à la production d'éolienne, là encore vos chiffres ne collent pas à la réalité puisque depuis plus de 30 ans que l'éolien existe, les réductions d'importations d'énergies fossiles et les réduction de C02 sont largement constatées et les prix de l'énergie sont désormais en baisse au Danemark grâce à l'éolien qu'on choisi plus de 140 pays dans le monde, ce n'est pas par hasard ! Il serait bon que la Fed arrête sa propagande mensongère, çà n'avance à rien !
Réponse de le 18/10/2012 à 11:18 :
« les prix de l'énergie sont désormais en baisse au Danemark grâce à l'éolien qu'on choisi plus de 140 pays dans le monde » Faux ! Regardez les prix d?électricité Européennes: http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/LPS36.pdf
Réponse de le 18/10/2012 à 14:14 :
@ Stop aux éol.: Consultez les prix "hors taxes" les plus "récents" (2012) et comparez les tendances (% comparatifs de hausses). Le Danemark a encore une part d'énergies fossiles importante dont les prix tirent à la hausse mais l'éolien impacte bien désormais à la baisse le tarif, hors taxe spéciale très élevée destinée entre autres à la diminution de l'intensité énergétique du pays (en net progrès depuis plusieurs années). Sans l'éolien notamment le Danemark aurait une énergie HT plus coûteuse. L'apport de l'éolien est donc désormais très positif au plan à la fois économique et diminution du CO2 au Danemark. Les tendances + prévisions de hausse HT sont par exemple plus fortes en France à horizon 5 ans qu'au Danemark, sans aller au delà ce qui serait probablement plus marquant encore. La France ayant beaucoup d'investissements à faire (sécurité nucléaire, réseau ancien, connexions, démantèlement de plusieurs centrales en cours, stockage etc) et le Danemark ayant réalisé une bonne part de ses investissements il y a des études notamment de l'AIE qui montrent que les prix vont se reserrer (baisse tendancielle au Danemark, hausse en France), d'où la nécessité en France de développer réellement un mix énergétique de renouvelables moins coûteux que le nucléaire de technologie actuelle EPR qui tous frais compris a été démontré largement par diverses sociétés indépendantes, universitaires, comparatifs avec ce qui se passe en Angleterre, Etats-Unis etc comme ne plus être compétitif par rapport à beaucoup d'énergies renouvelables dont l'éolien (voyez les débats très nombreux et études détaillées qu'il y a eu sur le sujet aux Etats-Unis, le nucléaire y était mal placé, pas seulement avec le gaz de schiste). Et si plus de 140 pays dans le monde font le choix de l'éolien c'est bien une raison essentiellement économique (voyez à ce titre les appels d'offres remportés par l'éolien face à des opérateurs du gaz en Amérique latine ou du charbon en Inde, çà en dit très long).
Réponse de le 18/10/2012 à 14:14 :
@ Stop aux éol.: Consultez les prix "hors taxes" les plus "récents" (2012) et comparez les tendances (% comparatifs de hausses). Le Danemark a encore une part d'énergies fossiles importante dont les prix tirent à la hausse mais l'éolien impacte bien désormais à la baisse le tarif, hors taxe spéciale très élevée destinée entre autres à la diminution de l'intensité énergétique du pays (en net progrès depuis plusieurs années). Sans l'éolien notamment le Danemark aurait une énergie HT plus coûteuse. L'apport de l'éolien est donc désormais très positif au plan à la fois économique et diminution du CO2 au Danemark. Les tendances + prévisions de hausse HT sont par exemple plus fortes en France à horizon 5 ans qu'au Danemark, sans aller au delà ce qui serait probablement plus marquant encore. La France ayant beaucoup d'investissements à faire (sécurité nucléaire, réseau ancien, connexions, démantèlement de plusieurs centrales en cours, stockage etc) et le Danemark ayant réalisé une bonne part de ses investissements il y a des études notamment de l'AIE qui montrent que les prix vont se reserrer (baisse tendancielle au Danemark, hausse en France), d'où la nécessité en France de développer réellement un mix énergétique de renouvelables moins coûteux que le nucléaire de technologie actuelle EPR qui tous frais compris a été démontré largement par diverses sociétés indépendantes, universitaires, comparatifs avec ce qui se passe en Angleterre, Etats-Unis etc comme ne plus être compétitif par rapport à beaucoup d'énergies renouvelables dont l'éolien (voyez les débats très nombreux et études détaillées qu'il y a eu sur le sujet aux Etats-Unis, le nucléaire y était mal placé, pas seulement avec le gaz de schiste). Et si plus de 140 pays dans le monde font le choix de l'éolien c'est bien une raison essentiellement économique (voyez à ce titre les appels d'offres remportés par l'éolien face à des opérateurs du gaz en Amérique latine ou du charbon en Inde, çà en dit très long).
Réponse de le 19/10/2012 à 0:45 :
@Techno Vous êtes comme OUI : vous aimez les doubles-posts ; vous êtes la même personne par chance ? A propos de le rapport sur le site gouvernemental Français, j?ai pensé que le gouvernement utiliserait les chiffres les plus récents, pas de 2009. Mea culpa. Vous avez dit «Sans l'éolien notamment le Danemark aurait une énergie HT plus coûteuse ». Pouvez vous me donner une référence pour ça ? A propos des coûts des renouvelables contre le nucléaire, je ne suis pas convaincu par vos arguments. J?ai lu pas mal des rapports qui disent que les renouvelables seront moins chères que le nucléaire. Mais ils tous assument que la stockage d?énergie est une problème qui peut être vite résolu. Mais c?est loin d?être résolu. Vous allez, sans doute, me traiter comme « pro nucléaire » ; je ne suis pas forcement pour le nucléaire, mais je suis contre la stupidité et il est irresponsable de démanteler un système qui marche en favorisant un système pas prouvé à la grande échelle.
a écrit le 17/10/2012 à 16:00 :
Un peu de bon sens que diable, ce n'est pas en pleine crise qu'il faut multiplier le prix de l'electricité par deux, nos voisins allemands commencent à en prendre conscience, halte à l'idéologie et aux décisions arbitraires et antidémocratiques.
Réponse de le 18/10/2012 à 1:13 :
Diogène a vidé son tonneau, il confond les prix des particuliers et entreprises allemands, fait tout reposer sur les énergies renouvelables alors qu'elles ne sont pas les seuls motifs de hausse, oublie que ce sont les producteurs d'énergie allemands qui fixent les tarifs responsables de la hausse et que ces producteurs ne sont pas tous producteurs d'énergies renouvelables, il ne tient pas compte de la baisse de l'électricté induite sur le marché européen par ces énergies renouvelables dont la ressource sera toujours gratuite et propre ni des gains ainsi effectués au Danemark dans un mix nettement moins polluant qu'à l'origine et moins coûteux qu'un autre mix qui a de plus permis au Danemark en quelques décennies d'exporter et d'avoir un bilan économique et technologique et donc de création d'emplois excellent grâce à l'éolien notamment (voir études comparées de l'économie au Danemark et en France dont export et part éolien)...
Réponse de le 02/06/2014 à 23:09 :
c'est en réduisant les inégalités que la croissance va revenir. Nous sommes les 99%. Il ne faut jouer la règle des 1% plus fortunés.
a écrit le 17/10/2012 à 12:50 :
Trop de ces personnes pro-éoliennes sont infiltrées dans le gouvernement à dicter leurs
loi et norme que des Ministres ont aucune compétence a les signer
et à coudre des tissus de mensonges y'a pas de place pour l'Eolien en France
Le gouvernement devient une Secte Eolienne
Réponse de le 17/10/2012 à 23:57 :
Il vaut mieux çà que les lobbyistes pro-nucléaire de la fed qui nous ont fait payer 58 réacteurs dont maintenant il va falloir assurer le règlement du démantèlement et du stockage des déchets pendant plus de 100.000 ans (non entièrement provisionnés évidemment) ou remettre au pot pour une 4e génération bien plus coûteuse, guère plus sûre et encore plusieurs centaines d'années de déchets et quantités d'actinides. Une part d'éolien c'est idéal, non risqué très peu polluant et recyclable.
a écrit le 17/10/2012 à 12:32 :
Le préfet Lallande dit dans son allocution devant la journaliste de Radio Basse-Normandie à propos du SRCAE que : "personne ne conteste l'utilité de l'éolien". Remarquable langue de bois, alors que la base même de l'opposition à cette énergie repose non seulement sur son inutilité, mais aussi sur ses nuisances. Dans la réalité, un parc éolien de 1300MW ne fournira jamais cette puissance, n'en déplaise aux journalistes et aux thuriféraires de cette énergie, mais au maximum de 20 à 25%, soit une puissance réelle comprise entre 260MW et 325MW. Le pire, c'est que cette puissance sera délivrée de façon erratique en fonction de la puissance du vent. Car l'énergie électrique ne se stocke pas, et doit être utilisée en temps réel.
Ces mêmes thuriféraires indiquent que les réseaux étant enterrés, la visibilité des éoliennes en sera d'autant réduite. C'est faire l'impasse de la distribution de cette énergie sur le réseau, avec la multiplication des lignes THT, rendues indispensables par la décentralisation de cette énergie. C'est d'ailleurs le problème des Allemands pour la transférer du nord vers le sud, et qui soulève des oppositions très importantes. Quant à ces machines de 150m de haut, leurs flashs lumineux, la dépréciation inéluctable des habitations à proximité, botus et mouche cousue. Ceci n'existe pas, l'affaire est entendue.
Avec le vote en catimini du projet de loi sur l'énergie à 2h30 du matin à l'Assemblée Nationale, tout converge pour démontrer la puissance des lobbies et le fait que notre pays soit entré dans le cercle peu enviable de la corruption. Car l'éolien est une affaire de gros sous, de propagande, au plus grand bénéfice de quelques uns et au détriment de l'immense majorité. Voici les résultats de l'idéologie libérale actuelle.
Réponse de le 17/10/2012 à 23:43 :
Vous reprenez les argumentaires totalement erronés des lobbyistes de la fed sans rien connaître à l'éolien puisqu'une éolienne tourne environ 80 % du temps, les 25% en onshore c'est le facteur de charge, merci de revoir la définition exacte du facteur de charge. Et pour la compensation revoyez les rapports d'ERDF, le réseau français peut intégrer sans ajout supplémentaire et en l'état actuel 38% d'énergies renouvelables. Nous en sommes loin.
Réponse de le 19/10/2012 à 0:55 :
@Vive : Vous avez avalé la propagande de la lobby éolienne. Vous devez faire un peu de recherche sur les courbes de puissance d?une éolienne. Oui, une éolienne peut tourner avec 3.5m/s de vent, mais elle ne produira rien.
a écrit le 17/10/2012 à 12:31 :
Je vous livre une petite réflexion: Avec mon épouse nous vivons dans un petit pavillon plutôt bien isolé. Nous nous chauffons grâce à dispositif de géothermie (eau-eau). Ma conso annuelle est celle d'un ménage Français moyen: 9,6 Mwh.
Une éolienne de 2 Mw coûte 3 Millions d'euros. Elle produirait si elle tournait à plein régime 100% du temps 48 Mwh en une journée sauf que le facteur de charge de ces machines est en Picardie de l'ordre de 20%. ça veut dire qu'elle produit 1/5° de sa puissance nominale soit 48 Mwh/5 c'est à dire 9,6 Mwh par jour.
Donc, une éolienne produit à peu de chose près en une journée ma consommation annuelle.
Concrètement ça veut donc dire qu'une éolienne moyenne fournira l'énergie nécessaire à 365 foyers par an. On est donc très très loin des chiffres absurdes annoncés régulièrement par les promoteurs.
On mesure là, l?extrême faiblesse de ce mode de production.
Mais il y a beaucoup plus inquiétant: Les 3 millions d'euros que coûte cette éolienne, amortis en 15 ans, devront en théorie être payés par les 365 foyers. 8219 euros, c'est donc ce que représentera à minima la dépense supplémentaire, et évidemment inutile, engendrée par filière éolienne.
Inutile pourquoi ? Parce que la production de ces machines étant par nature aléatoire, il faudra soit garder les centrales actuelles, dont les nucléaires, soit en construire de nouvelles dont le prix n'est pas intégré dans mon petit calcul pas plus que les nouvelles lignes qu'il faudra aussi construire pour acheminer l'inutile production de ces engins.
Avis aux pros: Soyez gentils de ne pas m'insulter ou contester les chiffres. Ils sont issus du SER et de l'ADEME.
Par contre si ma démonstration ne tient pas la route, merci de m'en faire part.
a écrit le 17/10/2012 à 11:18 :
Ils ont raison les défenseurs de l'éolien. Les études sont toujours bien faites... les Schémas Eoliens sont toujours super étudiés... les promoteurs sont , en quelque sorte, des défenseurs de l'humanité souffrante et besogneuse... Ils ont pourtant un exemple frappant de leur incompétence avec le Parc Eolien de Peyrelevade (Corrèze, département vraiment présidentiel): toutes les études donnaient une possibilité d'installation "sans problème", un taux de charge de 25% et un équilibre financier impeccable. 6 éoliennes sont installés courant 2004, les propriétaires se frottent les mains, la manne va rentrer, les maires se frottent aussi les mains et les loueurs de terrain pour installer ces éoliennes se pourlèchent les babines... comme la vigne à une époque... le fric va "pisser".
Manque de chance, malgré les études, il se trouve que les détracteurs du parc ont raison: la SARL gérant le parc dépose son bilan au Tribunal de Commerce de Brive le 6/11/2009, les pertes atteignant 12 millions d'euros... vous avez bien lu: 12 millions d'euros. Beau résultat!!! Finalement, le Parc pourra continuer son exploitation (que va-t-on faire de ces éoliennes!!!) après 2 procédures de sauvegarde...Le tribunal, pour éviter une faillite qui aurait été fort gênante pour ces messieurs du Syndicat des énergies renouvelables (très très lié à l'ADEME) a concédé un plan de redressement jusqu'en 2019.
Ceci entrainera, entre autres, la mise en créances douteuses de près de 8 millions d'euros dans les comptes du Crédit Foncier qui pourrait, à la limite, les passer en PERTES car, on ne voit pas bien comment le vent pourra changer de vitesse durant les années à venir... Pour tous ceux qui attendaient des "ronds", ils pourront attendre....
Ce cas est intéressant car il montre que, là où le vent ne souffle que "mollement" (< 6m/s) les parcs éoliens ne sont que des machines à "pomper" du fric sur nous (CSPE) les cochons de payants les factures EDF, sans parler des avantages fiscaux liés à ces parcs.
Pour une fois, l'ADEME dit vrai au travers de sa carte des vents en France, près des 2/3 du territoire a des vitesses de vents moyennes < 5.6 m/s, ce qui veut dire 2 choses: cette partie du territoire est inapte à recevoir les parcs éoliens et, conséquence: il va falloir installer les dizaines de milliers d'éoliennes dans le dernier 1/3... bonjour les dégâts touristiques (l'une des rares balances commerciales excédentaires françaises)...
Réponse de le 17/10/2012 à 11:51 :
ba oui ...le probléme c'est aussi que là où il y a plus de vent ...mais tjrs trés irrégulier et période sans vent ! c'est aussi souvent là que c'est trés beau . ...regardez les zones prévues en basse Normandie ...ça me fait pleurer ...cette région va en perdre son âme et sa beauté et son attrait ...il restera peut être la vue sur mer ...et encore pas certain !!! pas sur la côte nord en tous les cas ! bonjour les dégâts touristiques aussi vous avez raison .
ça fait rien j'irais à l'Etranger ...la Norvége me plait beaucoup
Réponse de le 18/10/2012 à 0:12 :
Les principaux parcs sont gérés par des grands opérateurs types EDF EN et ils fonctionnent très bien. Vous faîtes erreur (ou du lobbying pour la fed) en évoquant la facture des français puisque le marché de l'électricité est global, il fonctionne en selon l'offre et de la demande et s'étend largement avec le réseau Entso-E qui dépasse l'Europe. Donc le prix que vous payez ne dépend pas d'une énergie ou site ponctuel mais des fluctuations globales du marché. La production éolienne dont la ressource est entièrement gratuite vient baisser le prix global de cette électricité. Par ailleurs sur la taxe CSPE vous ne payez que 11,5 % pour l'éolien (0,5 milliards en 2012 pour l'ensemble des français particuliers et entreprises, ce qui sur votre facture annuelle ne représente que quelques euros, pas de quoi fouetter un chat vus les avantages à terme de diminution des factures comme actuellement au Danemark, qui pourtant partait de très loin avec son mix très axé charbon au départ)
a écrit le 17/10/2012 à 10:59 :
Marie écolo a écrit : Quand l'humanité comprendra -t-elle que détruire les paysages avec de nouveaux pylones qui ne rapportent presque rien au niveau énergie est suicidaire?Les hommes n'ont -ils pas fait assez de dégats jusqu'à maintenant? Ne peuvent-ils pas réfléchir un peu et essayer de garder encore intact le peu de nature vierge qui nous reste? Sont-ils plus heureux avec de nouveaux pylones devant leurs fenêtres??C'est à force de faire n'importe quoi qu'on crée le malheur des hommes . Pour ma part je trouve désastreux de vouloir implanter à tout prix des éoliennes ds des parcs naturels régionaux surtout quand l'apport de vent est incertain ou limite et que l'on sait que le parc voisin installé depuis quelques années non seulement fonctionne à 17% de sa puissance mais est en redressement judiciaire avec un déficit de 11 millions d'euros . Ou est l'économie? Ou est l'écologie?
Réponse de le 17/10/2012 à 11:34 :
Au nom de l'écologie et de développement durable, les citoyens sont floués. L'éolien est mis en place dans nos campagnes envers et contre toute démocratie. Des pylônes devant nos fenêtres (et surtout le bruit qui va avec!) on n'en veut pas. ON NOUS L'IMPOSE! Ce sont les élus à tous les étages qui tombent dans le panneau, sans de consultation démocratique avec les riverains. Notre qualité de vie et notre pauvre patrimoine sont anéantis. Quand nous sommes mis au courant (mauvais jeu de mots), tout est déjà joué : les cartes et le pognon (qui sert bien à prendre les décisions sans se poser plus de questions!) sont distribués!
M. Hollande n'a-t-il pas été élu pour faire barrage au capitalisme? Visiblement Delphine Batho s'est plutôt empressée de prendre la relève de NKM avec brio. Ses méthodes antidémocratiques en ont surpris plus d'un, toutes tendances confondues. Et oui, le problème se trouve au niveau gouvernemental!
Réponse de le 18/10/2012 à 0:19 :
Quels sont les parcs naturels où a été autorisé l'éolien ?? Nous savons que les lobbyistes de la fed racontent n'importe quoi pour s'opposer à tout éolien alors merci d'être précis. Il faut 8 à 12 ans en France et de multiples autorisations pour implanter des éoliennes, contre 2 à 4 ans partout en Europe et la fed qui outrepasse ses droits et porte préjudice à l'ensemble des français au nom de quelques privilégiés et qui publie des chiffres totalement erronés a déposé des recours dans toutes les régions même là où il n'y a aucun projet. Cette attitude est abusive et condamnable.
Réponse de le 19/10/2012 à 2:19 :
@René: Vous pouvez lire n?importe quel Schéma Régional Éolien. Les Parcs Naturels Régionaux ne sont accordé aucune protection contre le développement dévastateur des éoliennes. J?espère que vous avez fait vos propre recherches avant de traiter les autres plus bien informé de vous comme «abusive et condamnable ».
Réponse de le 23/10/2012 à 14:51 :
Les gens ne comprendrons jamais l'enjeu.
Dans le cantal (le seul département de montagne) on veut implanter trois sites éoliens sur la marge du parc des volcans et sur le grand site de France du Puy Mary et sur un des axes touristiques les plus beaux.
Lorsque je demande à mes concitoyens leur avis sur les éoliennes ils répondent que c'est mieux qu'une centrale nucléaire et que ça apportera du travail dans la commune. Ils n'ont rien compris au problème et refusent de se mobiliser (même ceux qui ont signé une pétition contre).
Soit dit en passant le cantal n'est pas situé sur une aire des grands vents. Et les éoliennes tourneront uniquement pour faire tourner les compteurs et mettre des tunes dans les poches du président de région et de la communauté urbaine d'Aurillac qui distribue les retombées aux communes de son choix et pas forcement à celles qui ont ces horreurs sur les terres.
C'est un scandale...
a écrit le 17/10/2012 à 8:08 :
La transition vers les énergies renouvelables est actuellement une utopie ruineuse car il est impossible scientifiquement de remplacer des sources d'électricité permanentes et fiables par des productions intermittentes.
Tant qu'on ne saura pas stocker l'électricité, des sources aléatoires comme l'éolien et le photovoltaïque ne joueront qu'un rôle marginal et ne pourront jamais satisfaire 25 % de nos besoins, ce qui est l'objectif annoncé.
Selon la Cour des Comptes ces énergies renouvelables incontrôlables vont accroître de 30 % au moins le prix de l'électricité des consommateurs alors que plus de 4 millions d'entre eux ne peuvent aujourd'hui assumer la facture énergétique de leur habitation.
Elles vont nuire à la compétivité de la France c'est-à-dire détruire bien plus d'emplois que ceux qu'elles créeront.
L'Allemagne cité comme exemple a les prix de l'électricité, déjà parmi les plus élevés d'Europe. Pour sécuriser sa production électrique intermittente ce pays est dans une situation sans issue dont il essaye de sortir en construisant le plus « discrètement possible » 23 centrales à charbon fortement polluantes.
Réponse de le 18/10/2012 à 0:47 :
Vous faîtes de nombreuses confusions comme d'habitude. Aucune énergie n'est permanente, le coefficient de disponibilité des centrales nucléaires par exemple était durant plus de 4 mois cette année à un niveau particulièrement bas (67,4 %) et le nucléaire a de multiples contraintes aux impacts parfois démesurés. Par ailleurs on sait stocker l'électricité puisqu'il existe plus d'une centaine de procédés dans le monde. Le tout est d'utiliser de façon optimale les énergies renouvelables qui sont multiples et les moyens de stockage les plus appropriés selon les régions, pays, coûts etc et çà évolue vite. Le prix de l'électricité en Allemagne est cher pour les particuliers mais compétitif pour les entreprises. Ce n'est pas seulement dû à la transition énergétique assez rapide. Cependant au Danemark, parti de loin avec le charbon, le prix de l'électricité hors taxe a commencé son retournement à la baisse alors qu'en France il démarre une tendance à la hausse en raison sutout de la sécurité nucléaire et du réseau âgé, peu à cause des renouvelables dont la part en France est faible. Quant au charbon allemand il ne pollue pas tant que çà puisque les centrales sont modernes, qu'il est prévu de capter le CO2 pour le couplage à l'hydrogène produit par les renouvelables (méthanation) et que par cryogénie on peut réduire de 90% également ce C02 et la majorité des polluants. Donc avant de tirer des conclusions hâtives et de mélanger des données pour faire du lobbying primaire, il vaut mieux étudier les dossiers et la réalité, même si une transition dans un secteur souvent nouveau n'est pas simple. Le Japon qui est également technologiquement plus avancé que nous fait aussi le choix du solaire, de l'éolien etc et la majorité des pays au monde font des renouvelables, ce n'est pas par hasard.
Réponse de le 19/10/2012 à 2:33 :
@Greentech: Le captage de CO2 par méthanation est LOIN d?être viable a la grand échelle. Les autres moyens de stockage sont mêmes plus loin ? sauf le pompage hydraulique. Mais vous suggérez que la France commence de faire une transition énergétique basé sur ces technologies futurs et pas prouvé ? C?est irresponsable.
a écrit le 17/10/2012 à 0:31 :
Quand les écologistes intellectuellement honnêtes (cela doit exister...) se rendront-ils compte que les éoliennes sont tout SAUF écologiques ?? On pollue pour toujours les plus riches terres de France avec une piscine semi-olympique de béton pour chaque éolienne. Ces immenses blocs ne seront jamais qui ne sera JAMAIS retirés du sol, pas plus que les blockhaus du mur de l'Atlantique. Quant aux immenses mâts et pales de ferraille, et les tonnes d'huile là-haut dans la nacelle, leur démantèlement et élimination en fin de vie (dans vingt ans ou moins) ne sont toujours pas correctement évalués et encore moins financés. Les éoliennes = une escroquerie écologique et économique !
Réponse de le 17/10/2012 à 1:06 :
Les éoliennes sont recyclables à quasi 100% c'est rare en matière énergétique et pas du tout le cas du nucléaire. Son énergie est sans déchets, rare aussi. Le socle peut être utilisé autant que dure le béton donc très longtemps. Le socle peut être recyclé mais pas nécessaire à terme puisque dans le sol et n'est pas éternel. La part de béton utilisée pour l'éolien dans le monde est dérisoire comparée à tout le béton utilisé dans la construction et les infrastructures. Les supports en mer servent d'habitat au animaux marins et zones de reproduction comme les pêcheurs confirment et on fait de plus en plus des éoliennes flottantes entièrement recyclables. Donc une éolienne a certes un impact sur l'environnement mais au bout d'1 an et demi selon des études suisses entre autres, elle neutralise son bilan carbone et ensuite toute sa durée de vie son bilan est très positif au plan de la diminution des gaz à effet de serre. Donc pas écologique mais l'une des meilleures énergies et l'une des moins polluantes qui soient après la non consommation d'énergie et le pull en poil de carribou !
Réponse de le 17/10/2012 à 3:48 :
Je propose qu'on se serve des socles pour ériger des statues. Les menhirs de demain.
a écrit le 16/10/2012 à 23:38 :
Les lobbyistes pollueurs de la « fédération environnement durable » (fed) diffusent des chiffres totalement farfelus aisément vérifiables. La France n?a jamais importé 15.000 éoliennes comme l?indique la fed, puisqu?elle n?en dispose que de 4000 ! http://www.enr.fr/docs/2010122633_02FEEChiffresclesFrance.pdf 45 milliards d?euros n?ont jamais non plus été prélevés sur la facture des français puisque la CRE on ne peut mieux placée rappelle que l?éolien est financé par le biais de la CSPE. Cette taxe payée par les consommateurs d?électricité s?élèvera à 4,3 milliards en 2012 et l?éolien représente 11,5% de cette somme, c?est-à-dire 0,5 milliard ! http://www.cre.fr/operateurs/service-public-de-l-electricite-cspe/montant#section2
Quant aux prétendues 819 associations, on attend toujours la liste? La FED a d?énormes problèmes avec les chiffres. Ce ne sont évidemment pas les français qui paient les éoliennes mais les investisseurs privés. Les chiffres cités sont tous faux et biaisés et en plus non détaillés aspect par aspect et année par année et pour cause c?est de la pure propagande de bas niveau ! Le prix de l'énergie éoliennne que paient les français est très inférieur à celui d'un EPR type Flamanville c'est donc un investissement rentable pour les français, complémentaire au mix énergétique actuel nettement moins polluant, sans risques, sans les problèmes de déchets à très long terme et coûts croissants mais au contraire décroissants comme partout dans le monde ou plus de 140 pays ont fait le choix de l'éolien qui a été en croissance de 21% en Europe en 2011. Il fait en outre travailler déjà plus de 300 entreprises en France directement sans compter les retombées indirectes, innovations et exportations française. A horizon 2020 et au rythme ralenti actuel (par la fed) c'est 60.000 emplois durables en France. C?est une technologie incontournable dans un mix énergétique optimal et qui n?a nul besoin de complément de gaz dans le réseau actuel comme le rappelle l?opérateur ERDF lui-même dans ses rapports soulignant qu?en l?état le réseau français accepte jusqu?à 38% d?énergies renouvelables et on en est loin.

Réponse de le 17/10/2012 à 9:37 :
45 milliards c'est le cumul du coût de l'éolien horizon 2020 si on poursuivait l'objectif absurde actuel. 15000 le nombre d'éoliennes à cette même date.
EDF accuse un trou cumulé de 4 milliards à cause de la CSPE dont elle avance le ,montant. Celle-ci est en dessous de son vrai tarif. L?État essaye de lisser son augmentation qui est principalement due aux renouvelables (dixit Mme Batho) . Vous citez les chiffres du syndicat des énergies renouvelables( 60000), c'est comme pour le comptage des manifestants il y a les chiffres des syndicats et ceux du ministère de l'intérieur. En parlant du syndicat France Energie Eolienne compte AREVA parmi ces membres.
Réponse de le 18/10/2012 à 1:02 :
La hausse de la CSPE n'est en aucun cas liée aux éoliennes dont la plupart des projets sont bloqués par la fed qui a déposé des recours dans toutes les régions françaises. Par contre le prix de l'électricité sur le marché lui baisse bien pour tout le monde grâce à la production éolienne gratuite de plus en plus forte en Europe. Quant aux chiffres des emplois on peut consulter de nombreuses études sur le sujet depuis plus de 30 ans qu'existe l'éolien et dans tous les cas l'impact net est favorable sur les emplois, pour la plupart durables et si les chiffres à horizon 2020 sont une estimation, il restent dans une fourchette correcte contrairement aux campagnes de désinformation malhonnêtes menées par la fed.
a écrit le 16/10/2012 à 23:27 :
Quand comprendra-t-on que l'éolien industriel est une ineptie technique, un outil de production dont on ne maîtrise pas la production, quel industriel sensé investira dans ce procéss ? Il ne tient que par le coût prohibitif de rachat de l'énergie produite, coût supporté par les ménages français; que penser du saccage .des paysages et des dégâts produits sur l'avifaune.
Réponse de le 16/10/2012 à 23:43 :
Plus de 140 pays font de l'éolien dans le monde et pour les premiers depuis plus de 30 ans et toujours avec succès sans que des problèmes importants soient relevés mais par contre un bénéfice environmental certain mesuré par les réductions importantes d'énergies fossiles pays par pays. Avant de faire du lobbying anti-éolien, soyez au moins réaliste, à défaut d'être objectif et honnête.
Réponse de le 17/10/2012 à 3:45 :
Pour ce qui est du bénéfice environnemental. Ce qui est vrai dans un pays n'est pas vrai dans l'autre. En Allemagne il se peut que l'éolien remplace le thermique car le thermique est la source de base de la production. En France 5 % de notre électricité est à base de thermique fossile qui assure la pointe de conso et la régulation du réseau. L'éolien ne diminuera ni cette production ni la production de CO2 qui en découle.
Mais on ne sait pas mieux faire que de copier sur nos voisins, c'est vrai qu'ils ont de plus grosses bagnoles que nous ! Ils doivent être plus intelligents.

L'Espagne qui fonce dans l'éolien augmente ses émissions de CO2 et sa production thermique. Je cite :
"D'après un rapport préliminaire de Red Eléctrica de España (REE, Réseau Electrique d'Espagne), la production électrique aurait généré en 2011 près de 73 millions de tonnes de CO2, soit 25% de plus qu'en 2010. En cause : les centrales à charbon, dont la production a presque doublé. "(Source; http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/69136.htm)...
L'Espagne ne communique pas sur sa production thermique fossile mais ne manque pas de vanter le moindre sursaut de sa production éolienne, provoquant grand émoi chez les journalistes naïfs et les maires crédules, au grand bonheur des promoteurs éoliens. Je pense là être réaliste, objectif et honnête. En tout cas je ne suis pas payé. Le prix de notre électricité est un des moins cher d'Europe et nous faisons tout pour le faire augmenter et pour nous y préparer. Les annonces alarmistes pleuvent en ce sens, appuyées par les promoteurs qui y trouvent un justificatif à leurs demandes d'augmentation des tarifs d'achat ou de revente. Personne ne s'en émeut. Il faudra pas s'étonner si il nous pousse des plumes !
Réponse de le 18/10/2012 à 2:00 :
Faux JP. L'énergie nucléaire est également fluctuante pour de multiples raisons (canicule 2003, tempêtes 1999, 2007 etc), est risquée, a des déchets très contraignants, coûte très cher désormais etc. Ainsi en août la production totale d'électricité en France s'est élevée à 35,7 TW en baisse de 6,1% par rapport à août 2011. Principale raison : la baisse de 9,7% de la production nucléaire. Pour le quatrième mois consécutif, le coefficient de disponibilité des centrales nucléaires s'est situé à un niveau particulièrement bas (67,4 %)
Grandes gagnantes de cette baisse du nucléaire : les centrales thermiques, qui ont vu leur production croître de 36,2%, représentant 8,3% de la production totale. La consommation de charbon pour la production d'électricité a d'ailleurs atteint un niveau particulièrement élevé, sans équivalent depuis 2004. L'éolien a quant à lui connu une augmentation de sa production pour le cinquième mois consécutif, enregistrant une hausse de 31,3% en un an. L'éolien comme les énergies renouvelables ne sont en rien incompatibles avec le nucléaire et sans les déchets d'ultra longue durée, les coûts globalement très élevés, les risques parfois énormes. Un bon mix énergétique et des solutions de stockage n'ont pas lieu à terme de faire appel à des énergies fossiles mais il faut du temps et encore des évolutions pour la transition qui ne peut se faire en un jour. Il en fût de même pour les autres énergies. Quant à l'Espagne, là encore analyse erronée et biaisée : c'est un gouvernement de gauche Zapatero qui a dévéloppé avec succès les énergies renouvelables avec diminution des taux de C02 et charbon pendant des années. Par contre c'est un gouvernement de droite qui soutient par différentes mesures le charbon et les emplois associés et qui met un frein aux renouvelables en les taxant alors que c'est en Espagne une industrie récente à peine entrée dans la compétition. Donc rien à voir avec la technologie elle-même qui fait bien baisser les taux des CO2 et a fait ses preuves partout sur ce plan. Voir aussi en fin de texte des BE : Le nouveau ministre de l'Industrie, de l'Energie et du Tourisme, José Manuel Soria, a affirmé dans un discours récent que le charbon continuerait d'occuper une part non négligeable dans le mix énergétique espagnol. Et que l'Aragon (une des régions minières d'Espagne) pouvait compter sur le soutien du gouvernement espagnol. Ceci devrait conforter le retour du charbon malgré la baisse de la demande en électricité.
a écrit le 16/10/2012 à 21:59 :
En Auvergne et dans le Cantal, c'est le peuple qui s'oppose à la destruction des paysages, à la disparition des randonnées et des gites ruraux au profit de l'industrie éolienne (son leader est Siemens) et parfois aussi de quelques élus.....Venez à une assemblée de la FED, vous y verrez les représentants du peuple, pas des lobbyistes. Les lobbyistes sont les membres du syndicat d'industriels FEE....Je suis à la fois du Cantal, un homme de l'international (USA, Canada et Brésil) et entrepreneur dans une vraie & nouvelle technologie qui ne détruit pas la France. Mon voeux: que l'on divise par deux la consommation d'électricité par les économies ce dont le pouvoir politique -quelqu'il soit- se garde bien d'exiger des français comme des industriels. Que l'on arrête le charbon, le gaz et le pétrole les vrais alliés des éoliennes car elles les justifient dans les réseaux électriques. L'Espagne ne détruit pas son CO² avec ses éoliennes mais ses paysages, son tourisme et son économie...Voilà un pays entrain de mourir pour s'être planté dans sa politique énergétique et immobilière. L'Allemagne pollue la planète avec son charbon et a fait de son territoire du nord un paysage de merde.....Des ENR qui ne détruisent pas le paysage ou ne bouffent pas l'espace du peuple? Les hydroliennes? Mais quid des scaphandriers? le monde est décidément difficile!
Réponse de le 16/10/2012 à 23:49 :
Ce n'est malheureusement pas réaliste car comparez le coût de l'isolation d'un logement avec le coût de l'énergie éolienne et vous constaterez que dans la situation actuelle il est plus rapide de faire une part raisonnable d'éolien en France comme c'est prévu. Idem pour les hydroliennes, elles coûtent plus cher et ne répondent pas à tous les impératifs énergétiques (distances entres sites etc). Une part d'éolien onshore et offshore est donc nécessaire et quant aux paysages vous trouverez plus facilement des ports et paysages moches que des paysages jolis donc les éoliennes ont de l'espace pour être implantées. C'est souvent neutre au niveau des paysages et parfois c'est même mieux comme dans certains ports industriels.
a écrit le 16/10/2012 à 21:52 :
Qui y-t-il dans le parti Europe Ecologie-LesVerts, en dehors de Noël Mamère, José Bové et Daniel Conh Bendit ? Des bobos des villes, pas des campagnes. Les écologistes, les pratiquants ne sont pas dans ce parti qui représente en tout et pour tout 2,5 % aux élections. Alors, les euro-écolo-vert des bobos ? Non, plutot des bonobos.
Quand aux éoliennes, je les vois tous les jours dans notre montagne Bourbonnaise, et je me demande pourquoi nos amis riverains ont déposé des plaintes au pénal pour atteinte à la vie d'autrui, puisqu'elles ne tournent pas ou si peu qu'elles ne sont pas gênantes. Elles sont là, juste pour la décoration et pour que le promoteur fasse du pognon défiscalisé avec les subventions qu'il a touché. Quel heureux z'homme !
Il est vrai que les éoliennes dont ont implante la moindre parcelle de territoire où les élus font l'aumone, sont l'équivalent des automobiles De Dion Bouton monocylindre à pétrole qui marchaient très bien en 1885. Il en existe d'autres de beaucoup plus performantes, mais les pro-éoliens en sont rester aux De Dion Bouton. Quels z'heureux z'hommes qu'ils sont d'être des nostalgiques du passé révolu. Je retourne dans ma grotte, car je viens de m'apercevoir que j'ai oublié de recharger ma lampe de graisse de mamouth et se sera le noir complet. L'obscurantisme me fait toujours peur.
Réponse de le 16/10/2012 à 23:58 :
Vous ne voyagez jamais ou faîtes du lobbying pour la fed car plus de 140 pays dans le monde font de l'éolien et ce depuis plus de 30 ans, ce qui a réduit fortement la part des énergies fossiles comme constaté. Le Japon qui n'a perdu aucune éolienne offshore lors du Tsunami et qui est souvent plus avancé que la France technologiquement fait aussi le choix d'accentuer le nombre de ses éoliennes dans un programme massif. EELV comme Cousteau et les écologistes depuis 30 ans ont donc raison sur ce plan et pour être plus objectif sur vos affirmations ils font plus de 10% aux élections locales et régionales et il serait bon de respecter les gens qui votent quels que soient leurs opinions, vous n'êtes pas seul au monde et les lobbyistes de la fed n'ont pas une opinion universelle.
a écrit le 16/10/2012 à 21:52 :
à QUE FAIRE, JEANLOU DU 02 et DIDIER : merci de vos réponses, çà fait du bien de se sentir soutenu.
Nous faisons au moins partie de la FED, dans l'impossibilité de créer une association locale, et sommes en relation avec des associations localement proches, toutes en bisbille avec leurs maires.
Prise illégale d'intérêts : oui on est au courant, et on sait que certains maires locaux veulent se représenter en 2014 uniquement pour pouvoir influer sur d'éventuelles créations d'éoliennes sur leurs terres. Mais on ne sait rien de ce qui se concocte dans le secret des mairies, tout çà reste opaque, sera-t-il encore temps de réagir quand les décisions seront prises sans concertation avec les habitants ?
a écrit le 16/10/2012 à 21:46 :
Mauvaise foi et tromperie
Le Schéma Régional Eolien de la Bourgogne produit cet été et signé par son Président, M. Patriat, commence par un postulat ahurissant. Il est dit dans ce rapport que le « réchauffement climatique est inéluctable « et que « en 2080, le climat de Dijon serait comparable à celui de Tripoli actuellement ». Cette ineptie est signée par M. Patriat lui-même. Ce Schéma régional est malgré tout obligé de reconnaître que la Bourgogne est une région très peu ventée mais, qu?à cela ne tienne, il est préconisé l?installation de 600 éoliennes. 600 !!
M. Patriat a donc signé cette aberration suivante : en 2080, il faudra donc planter en Bourgogne des orangers et des citronniers. Adieu les élevages de charolaises, vive les élevages de chameaux !!
Comment peut-on dès lors accorder le moindre crédit au Président de la région Bourgogne et à son projet délirant?

a écrit le 16/10/2012 à 21:28 :
Savez vous que l'installation des panneaux solaires sur les hangars ou poullailler en bretagne
on remplace les plaques d'amiantes des toitures par des panneaux solaires !
les plaques d'amiantes c'est simples les entreprise creuse un trou et voila le tour est joué
prévener monsieur le préfet et les autres rien personnes ne bougent

Le gouvernement ne veux pas savoir
Réponse de le 17/10/2012 à 0:05 :
Ce n'est pas un problème de gouvernement mais de devis entre l'agriculteur et l'installateur, il suffit de demander le remplacement des plaques d'amiantes par une entreprise habilitée à çà (voir la législation en la matière et la liste des entreprises concernées). Le solaire va permettre en effet de remplacer des plaques d'amiantes dangereuses à conserver donc c'est une bonne chose.
Réponse de le 17/10/2012 à 8:19 :
vous confirmer que le gouvernement ne respecte pas les circulaires sur le sujet amianté
ce que je veux dire !! est que ce sont les meme projeteurs qui font enterrer ce poisson ,sans scrupules et sans vergogne
sujet Penal et non de devis ,
Réponse de le 18/10/2012 à 2:03 :
Non je disais que le gouvernement n'a rien à voir dans votre transaction privée mais que vous devez appliquer la loi. Si une entreprise ne fait pas correctement son travail à vous de lui dire et si elle persiste le signaler à qui de droit.
a écrit le 16/10/2012 à 21:24 :
"mesures d'assouplissement concernant l'éolien?...c'est pudiquement dire qu'on enlève les protections de l'environnement.Si elles existaient, c'est qu'elles étaient nécessaires.
Mme Batho est en Inde pour protéger la biodiversité?. elle ne se soucie guère de la biodiversité en France. En permettant le mitage, elle va permettre les implantations d'éoliennes partout. les camions hors gabarits vont sillonner les zones naturelles, avec les destructions, et les perturbations que l'on connait quand on est sur le terrain. Elle n'y est pas: Elle est en Inde!
Un vote scélérat à l'Assemblée?, c'est dans le prolongement des mensonges, secrets, "bakchichs" qui depuis le début, accompagnent ces affaires.. C'est la preuve que le système voyou fonctionne toujours. c'est rassurant, ils n'ont pas fait de progrès.
Ignorer les plaintes des riverains d'éoliennes, ne pas venir dans les régions voir ce qui s'y passe?ne pas faire de moratoire ou bilan, ignorer si les suivis des implantations des éoliennes sont faits....c'est de l'incompétence du travail superficiel, de l'indifférence. une forme de lâcheté.Et l'argent continue à couler à flots.
le patriotisme, pour moi, c'est bien gérer le pays, et préserver ses richesses et la qualité de vie de sa population. Pour madame Batho, c'est subventionner des emplois qui vont détruire d'autres emplois...;et le littoral, et la montagne, et la santé des habitants, et les paysages, et le tourisme, et la biodiversité, et la paix dans les villages
Bref, on n'est pas d'accord sur rien!.
AMC


a écrit le 16/10/2012 à 20:46 :
Il y a une constante chez les pro éoliens qui sont aussi dans leur immense majorité des écolos d'appartement: Ces gens là ne savent pas ce qu'est la profondeur d'une nuit, sont incapables de reconnaître le cri d'une effraie, confondent les betteraves et la salade, soupçonnent les vaches d'être à l'origine du réchauffement climatique, mais ils n'ont pas de doute car ils détiennent "la Vérité". Toute opinion contraire à la doxa vaut à son auteur insultes et menaces. Ces gens là veulent notre bonheur comme les Khmers rouges voulaient le bonheur des Cambodgiens et Torquemada celui des païens. Les riverains des parcs éoliens se plaignent des nuisances ? Ce sont des crétins profonds qui préfèrent sans doute avoir une centrale nucléaire au fond de leur jardin comme s'il y avait le moindre rapport entre les deux! Leur mépris à l'égard des petits, des ruraux est insondable. Les lendemains qui chantent version Duflot -Placé and Cie ressemblent furieusement à ceux promis en d'autres temps par les Soviets et autres grands démocrates. Qu'on ne s'y trompe pas, tous les ingrédients du fascisme, quelque soit sa couleur, noir, rouge ou vert, sont réunis. Certains commentaires ne laissent d'ailleurs aucun doute à ce sujet. On n'avance pas d'arguments rationnels, puisque par définition, les anti éoliens sont, par définition, des abrutis incapables de comprendre la bonne parole. J'invite nos grands penseurs à lire l'excellent livre de Karine GRIJOL intitulé "La faiblesse du vent" après quoi , ils auront toute latitude pour nous exposer leurs arguments.
a écrit le 16/10/2012 à 20:38 :
EDF est obligée de racheter 87 euros le MWh la production des éoliennes. EDF produit,selon les modes classiques, la même quantité d?électricité entre 35 et 50 euros . Pour les consommateurs, les tarifs vont, de ce fait, augmenter. Une aberration économique qui va pénaliser lourdement la compétitivité de nos entreprises et porter atteinte au pouvoir d?achat de tous. Absurde !
Pour réguler cette production éolienne erratique qui dépend du vent, il faut faire intervenir des centrales thermiques polluantes. Bonjour l?écologie !
Les propriétaires qui louent les parcelles accueillant ces machines, plusieurs milliers d?euros par an, s?y retrouvent. Les municipalités espèrent quelques taxes? et peut-être que d'autres profitent de cet argent qui coule à flot.
Et le citoyen paye le prix fort cet affairisme dissimulé derrière de faux arguments écologiques.
Les éoliennes sont généralement fabriquées en Allemagne ou au Danemark, suivies dans leur fonctionnement depuis ces pays par internet. Les emplois sont donc à l?étranger. Nous payons ce courant hors de prix et ainsi nous subventionnons des emplois hors de nos frontières.
Ahurissant !
Réponse de le 17/10/2012 à 0:09 :
Cà coûte moins cher de faire financer des éoliennes par des investisseurs privés comme c'est le cas que de construire des EPR avec toute la chaîne de démantèlement stockage etc. Donc l'éolien est très compétitif et rentable pour les français, c'est pour celà d'ailleurs que la majorité des pays dans le monde font de l'éolien. Mais il est vrai que la fed diffuse de faux chiffres alors il faut les vérifier à la source avant d'écrire des choses erronées.
Réponse de le 17/10/2012 à 3:11 :
Si l'éolien était compétitif et rentable, il n'aurait pas besoin d'un tarif de rachat préférentiel et garanti sur 15 ans. Supprimons ce tarif et nous verrons biens.
Réponse de le 18/10/2012 à 2:18 :
Vous comparez une énergie amortie depuis plus de 30 ans avec de nombreuses et importantes aides dont beaucoup publiques au total à une énergie qui se met en place, donc résultat erroné. Si vous n'avez pas d'éolien vous aurez à payer soit de l'énergie fossile dont les prix sont en hausse et qui est limitée dans le temps, soit un EPR qui coûte plus cher que l'éolien à la construction, plus encore au démantèlement et plus encore avec les déchets longue durée. Donc le meilleur compromis qui est choisi partout dans le monde c'est de donner un tarif pour lancer ce secteur qui est nouveau dans encore beaucoup de pays pour la prise en charge y compris souvent des connexions au réseau en offshore par exemple et vous obtenez un mix qui après une période d'investissement et de hausse fournit une énergie en baisse comme c'est le cas au Danemark, pourtant parti avec une part très majoritaire d'energies fossiles importées. Pour infos, les subventions aux énergies renouvelables sont bien inférieures et de bien plus courte durée que celles allouées au total au nucléaire dans le monde tout comme aux fossiles et c'est l'AIE qui le dit, pourtant très pro nucléaire et fossiles.
a écrit le 16/10/2012 à 20:17 :
La FED a raison. Les anti éoliennes ont raison. STOP aux éoliennes qui ne sont pas rentables et ne le seront jamais parce que vent ne souffle pas à tous les instants. STOP aux photovoltaïques, moins rentables et plus couteux que les éoliennes. STOP à la
pseudo écologie business.
Dans une facture d'électricité, il y a HUIT TAXES. STOP au bonus malus en plus dans les
factures d'électricité. La loi sur l'énergie ne doit pas être votée par les SENATEURS...
Réponse de le 17/10/2012 à 1:17 :
Stop à la fed et à ses lobbysistes qui racontent n'importe quoi surtout ! La part de l'éolien sur les taxes est dérisoire, un mix énergétique renouvelables est essentiel et bien moins coûteux à terme que d'importer des énergies fossiles en hausse et de plus en plus rares ou de faire du nucléaire de plus en plus coûteux (démantèlements, stockage etc) et technologiquement dépassé, très risqué, producteur de déchets hyper longue durée et qui ne s'exporte d'ailleurs pas. L'énergie du soleil et du vent est définitivement gratuite et propre, c'est notre avenir. Stop aux lobbies pollueurs et vive le bonus malus pour encourager les pollueurs à faire les efforts pour que les plus pauvres améliorent leur efficacité énergétique. Que le Sénat vote la loi du bonus malus et que la France aille enfin dans le bon sens au plan énergétique !
Réponse de le 17/10/2012 à 3:08 :
Mme Batho, qu'on ne peut traiter d'anti-éolienne, dit elle même que les renouvelables sont la partie majeure de la taxe CSPE de nos factures EDF Je la cite (source sénat audition économique :
'S'agissant de l'impact des tarifs sociaux sur la CSPE, je rappelle que la charge principale de cette dernière provient du financement des énergies renouvelables. Les mesures d'élargissement des tarifs sociaux que nous proposons représenteront 0,2% d'une facture d'électricité en moyenne, soit cinq euros par an.'
Réponse de le 18/10/2012 à 2:25 :
Il faut lire les textes sans les tronquer. La part de l'éolien est de 11,5% de la CSPE soit 0,5 milliards en 2012. C'est le solaire qui a explosé en 2012 avec la fin des aides mal ficelées auxquelles il a été mis un frein brutal donc ce n'est pas amené à durer et il faut donc analyser les tendances sur quelques années.
a écrit le 16/10/2012 à 18:38 :
C'est ainsi que les promoteurs éoliens devisent en arrivant dans nos campagnes pour gruger les paysans,les maires,les présidents de com-com,et nous imposer leur monstres d'acier (à l'échelle humaine).Les urbains s'en foutent,mais attendez que l'on vienne vous en mettre sur vos boulevards,vos esplanades,ce sera une drôle d'histoire:celle des PLOUCS de la ville.Au fait,j'ai lu qu'un imbécile pour ne pas dire un con racontait que la FED disait que les éoliennes faisaient fuir les vers de terre,expérience:plante un piquet dans le sol,tape dessus et observe;il n'y a pas que les vers de terre qui se sauvent,toute vie animale fuie ces machines et si l'homme le pouvait,il le ferait mais on a oublié de lui dire que c'était invivable d'être à côté de ces machines si chères à notre porte- monnaie et si chères à ces pseudos écolos des villes,car les vrais écolos des campagnes n'en veulent pas de ces merdes !
a écrit le 16/10/2012 à 18:23 :
je ne fais pas partie d'une association, ici tout le monde a peur du maire (qui de plus possède presque tous les terrains utilisables pour des éoliennes).
Ce qui a été voté à la sauvette pour faire plaisir aux "verts" est une véritable honte : que peuvent faire les pauvres futurs riverains d'une "ferme" de ces monstres (dans notre région, en l'absence de vent, ils prévoient des mâts de 150 m ; de plus existe ici un des plus grands refuges européens de grues pendant l'hiver, qui disparaîtra forcément).
Nous ne serons même pas consultés, les promoteurs étrangers feront la loi pour installer au mépris de toute logique et de toute rentabilité (même pas 25%) des engins qui ne dureront que 20 ans, qui pollueront, qui transformeront la vie des riverains en cauchemar, la liste des nuisances est infinie, elle a été citée nombre de fois, mais dans le mépris le plus total de la part des gens qui nous imposent cela, uniquement pour des avantages fiscaux et de l'argent vite gagné.
Et comment fera le français moyen pour payer des impôts et des factures de plus en plus lourds, et cela pour RIEN, car l'éolien ne couvrira jamais qu'une infime proportion de nos besoins énergétiques, au prix de sommes colossales dépensées en pure perte et du massacre de notre pays, première destination touristique mondiale ?
Réponse de le 16/10/2012 à 18:43 :
Il faut que tu contactes la FED ou Vent de Colère qui vont t'orienter vers des assoss ou des personnes près de chez toi qui pourront t'aider. Courage dans ta lutte. Joel
Réponse de le 16/10/2012 à 18:56 :
Si comme vous le dites, les éoliennes sont sur les terres du maire, n'hésitez pas une seconde: Il y a prise illégale d'intérêts. Un courrier au procureur de la république et au préfet calmera ses ardeurs. Il faut être impitoyable avec ces élus qui, au mépris des droits fondamentaux de ceux qui ont été assez sots pour leur faire confiance, abusent de leurs pouvoirs pour s'enrichir.
Réponse de le 16/10/2012 à 20:58 :
Pour écrire au Préfet et ci c'est celui du Morbihan ne vous inquiétez surtout pas il ne répondra jamais
Il sait que les machines détruisent les riverains ,mais ne fera rien !!
Les inspecteurs ICPE qui ne bougent laisse détruire des riverains
La DREAL qui ce moque de la Bretagne quand ont leur dit que ces machines s'entendes partout a l'intéreiur des maisons a plus de 1000 mètres ,ils s'en foutent complètement et ne veulent pas savoir,
Les sénateurs qui croyent que encore ces machines sont soumises au reglement de voisinage et du code de la santé publique
la responsabilité des Maires qui ne veulent que l'argent et laisse leurs administrés crevé
et encore heureusement que des associations sont active car l'éolien en France aurait été une véritable Anarchie

a écrit le 16/10/2012 à 17:37 :
La FED et Vent de Colère sont les deux fédérations en France qui s'opposent à l'éolien industriel.Chacune fédère environ 750 associations..de toutes les régions impactées ou menacées .Je n'y ai pas vu de lobbies,de pro ceci ou cela..seulement des gens qui aiment leur territoire,pour eux et leurs enfants...!
Réponse de le 17/10/2012 à 0:12 :
Le problème c'est que la fed fait du lobbying avec des chiffres érronés et est incapable de fournir la liste complète des 750 associations qui pour la plupart son des personnes prête nom et non de réelles associations, bref la fed est bidon, attention.
a écrit le 16/10/2012 à 17:26 :
Questions:quel industriel sérieux investirait 2millions d'euros pour acheter une machine "éolienne" qui ne fonctionne que 25% du temps?
Celui qui l'achète n'est donc pas un industriel.Mais qui est il..?Car il fait fortune en peu de temps cependant..! Cherchez...creusez... (c'est vous qui payez..essayer de trouver vite...!)
Réponse de le 16/10/2012 à 18:02 :
Ne cherchez pas, la réponse à votre question est là : http://www.allier-citoyen.com/2012/09/les-secrets-du-business-eolien/
Réponse de le 17/10/2012 à 0:15 :
Une éolienne ne fonctionne pas 25% du temps mais environ 80% du temps. Les 25% sont le taux de charge ce n'est pas pareil, voyez la définition complète via un moteur de recherche.
a écrit le 16/10/2012 à 17:11 :
Ceci est très inquiétant. Il ne faut pas que de telles mesures passent au Sénat: l'éolien n'est qu'une mascarade des Verts: il n'est pas écologique car son installation exige celle de centrales thermiques grosses productrices de CO2: en hiver quand il fait froid, il n'y a pas de vent, et les éoliennes ne produisent rien! D'autre part, il n'est pas viable économiquement et va provoquer de grosses augmentations de nos factures d'électricité (voir dès aujourd'hui la taxe de service publique qui sert à la construction d'éoliennes)
Réponse de le 17/10/2012 à 0:20 :
Non vous vous trompez complètement. Les éoliennes fonctionnent très bien la majorité du temps et permettent de réduire fortement la consommation d'énergies fossiles. La majorité des pays dans le monde en ont et ce depuis plus de 30 ans. Le bilan est très positif c'est une énergie très compétitive. Le réseau actuel français ne nécessite pas de centrales thermiques pour les énergies renouvelables mais pour les pics hivernaux ou estivaux liés au nucléaire. ERDF souligne que son réseau accepte ainsi jusqu'à 38% d'énergies renouvelables sans modifications. Informez vous aux sources techniques et non auprès des lobbyistes de la fed.
Réponse de le 17/10/2012 à 2:47 :
Oui mais nous exportons plus que l'éolien ne produit. C'est donc une surproduction ruineuse (et encore plus pour le offshore). On a besoin comme vous le dites d'électricité de pointe.
Réponse de le 17/10/2012 à 2:58 :
Nous somme en train de construire en France des centrales thermique à gaz. C'est pour faire joli ?
Copié collé du site http://www.3ca.fr/electricite-france-3ca/interet-projet-3ca .
3Ca veut installer une centrale de 420Mw :

"Un complément indispensable aux énergies renouvelables.
Locomotive des énergies nouvelles renouvelables, l'éolien a cependant un inconvénient: sa dépendance aux aléas climatiques (absence de vent).
Les aléas climatiques touchent également la production hydraulique: la sécheresse peut ponctuellement limiter les apports en eau et donc réduire la disponibilité hydraulique.

Le parc de centrales thermiques permet de pallier ces déficits. Il se présente à de nombreux égards comme le complément indispensable des moyens de production renouvelables: grâce à sa flexibilité et sa disponibilité, il en assure la relève à tout moment."
C'est pas moi qui l'invente.
a écrit le 16/10/2012 à 16:58 :
Enfin des réactions marquantes contre ces grandes publicités Mercedes qui ne tournent que quelques heures par semaine. Enfin des réactions face à la bio-récession
a écrit le 16/10/2012 à 16:12 :
Je ne suis pas un châtelain à l'esprit chagrin, comme voudrait le faire croire Mr Patriat dans Le Bien Public et L'Yonne Républicaine. Des journaux zélés qui organisent des sondages Pour ou Contre, résultat: 69% contre les éoliennes. Alors à quoi ça sert, c'est pour nous faire croire que la démocratie existe. Alors que les populations seront mises devant les faits accomplis?? On ne fait pas le bonheur des gens à leur place en leur plantant des champs éoliens devant leurs fenêtres. Que ce soit à 500 ou 1500 mètres. Les châtelains ont beaucoup de relations dans les couloirs des ministères pour faire écarter de leur champs de vision les champs éoliens. Prix du mètre carré oblige! Cela nuirait à leur perspective. Tous les autres sont considérés comme des citoyens de seconde zone et ils n'ont plus qu'à la fermer. Finalement, pour les pro éoliens il n'y aurait qu'une seule alternative : Implanter un maximum d'éoliennes partout afin de faire disparaître du paysage les centrales nucléaires C'est simple comme ça il n'y aurait plus de Tchernobyl ou de Fukhushima. Les centrales thermiques au fuel au charbon et au gaz reprendraient du service pour compenser et réguler les sautes de vent. Le chômage baisserait car les emplois de ramasseurs d'oiseaux et de chauves souris seront nombreux pour nettoyer aux pieds des aérogénèrateurs. Sans compter les débris de pâles, nacelles et tôles calcinées de carbone qui sont les conséquences des incendies car les rotors électriques ignorent le chômage technique. La compétitivité tant vantée (sans jeu de mots ) par tous les décideurs et responsables sera retrouvée dans un paysage français où les hélices tripales brasseront l'air du temps de toute leur hauteur. Les éoliens sont tellement cons qu'ils vont croire que je suis pour, alors que je suis contre. C'est vrai leurs arguments sont inexistants il n'u a qu'eux qui sont pour le progrès et la lutte contre le chômage .
En fait c'est simple mais faut être lucide EDF et AREVA sont toutes les deux très impliquées dans l'éolien et le...nucléaire!
Réponse de le 23/10/2012 à 14:56 :
Pourtant le châtelain de mon village a souscrit pour une demi douzaine d'éoliennes sur ses terres. pour restaurer son château.
Faut dire qu'il a été viré de la présidences des demeures de charmes de france pour cette exaction.
bien fait!!!!!!!!!
voir mon blog
http://africantal.blogspot.com
a écrit le 16/10/2012 à 16:00 :
ARGENT SALE ? Ce report a en effet de quoi inquiéter. Il montre à quel point les promoteurs éoliens ont su imposer jusqu'ici dans le dispositif de l'Etat la défense de leurs intérêts financiers pour soutenir une filière lourdement déficitaire sans que rien ne les arrête. Rien ne justifie des tarifs majorés et imposés au public pour permettre un enrichissement sur fonds publics. La filière est l'exemple des dérapages économiques suicidaires vers une économie assistée et corrompue. PSA obtient-il un abondement par l'Etat de 2 fois son prix catalogue pour soutenir son activité ? La suppression des normes de sécurité dans ses usines ? C'est ce qu'on obtenu les promoteurs éoliens. Ils en voudraient plus encore. La politique des ENR en France est ubuesque et dramatiquement ruineuse. On imagine la corruption qui prévaut. Et ce n'est pas anodin qu'une "Verte" soit citée dans une affaire d'argent sale. Combien d'autres encore ?
a écrit le 16/10/2012 à 15:56 :
Ce report a en effet de quoi inquiéter. Il montre à quel point les promoteurs éoliens ont su imposer jusqu'ici dans le dispositif de l'Etat la défense de leurs intérêts financiers pour soutenir une filière lourdement déficitaire sans que rien ne les arrête. Rien ne justifie des tarifs majorés et imposés au public pour permettre un enrichissement sur fonds publics. La filière est l'exemple des dérapages économiques suicidaires vers une économie assistée et corrompue. PSA obtient-il un abondement par l'Etat de 2 fois son prix catalogue pour soutenir son activité ? La suppression des normes de sécurité dans ses usines ? C'est ce qu'on obtenu les promoteurs éoliens. Ils en voudraient plus encore. La politique des ENR en France est ubuesque et dramatiquement ruineuse. On imagine la corruption qui prévaut. Et ce n'est pas anodin qu'une "Verte" soit citée dans une affaire d'argent sale. Combien d'autres encore ?
a écrit le 16/10/2012 à 15:56 :
le problème avec les verts, c'est que, malgré la justesse de certaines de leurs actions, ce qui peut les rendre sympathiques, ils développent dans la plupart des domaines (et notamment l'éolien) une logorhée inepte, qui ne tient aucun compte des réalités.
Réponse de le 16/10/2012 à 16:29 :
C'est bien vrai!
Réponse de le 16/10/2012 à 16:50 :
oui c'est vrai à mon grand regret c'est la réalité pour ceux qui sont dominants aujourd'hui ...la réalité c'est que les anti nucléaires intégristes sont leurs électeurs et nourriture et que les promoteurs ne manquent pas de cultiver ce terrain . . Mais ça peut changer ou évoluer ...il y a des courants et penseurs verts qui ont des positions différentes et savent garder une indépendance de pensée et de discernement ...le sujet m'intéresse et si demain un courant politique va dans ce sens j'y adhérerais car nous avons aussi besoin de vrais verts . En matière de politique il faut des freins et des moteurs .
a écrit le 16/10/2012 à 15:29 :
Ces textes longuement muris au cours des Grenelle retoqués en catimini sont la preuve de l'échec magistral de l'éolien en France. Pourquoi ? Essentiellement parce que si l'on réfléchit un rien - ce que savent faire beaucoup de français, l'éolien n'est pas la panacée que nous promet le SER :
Emplois : Une mystification : plus de 90% des emplois - largement surestimés - promis n?existeront que le temps des installations et montages ; de la poudre aux yeux des élus et des populations.
CO2 : erreur d'aiguillage : 5 à 6% de nos émoissions de CO2 viennent de notre électricité, plus de 40% des transports. Il est bien plus urgent de réformer les transports de marchandise SNCF.
Ecologie : des centaines de km de routes de 6m de large percés dans les montagnes et dans la nature pour acheminer par des "100 roues" les morceaux des machines ; des milliers de km de nouvelles lignes Haute Tension (confirmé par D. Batho) pour envoyer du courant quand le vent ne souffle pas comme on voudrait (4 jours sur 5). 15 à 20 km de tranchées, pour chaque site éolien, afin d'acheminer le courant de 20.000 volts vers les postes de raccordement. Des milliers d'oiseaux tués, mais largement sous estimés par les assos qui font les comptages : être optimiste rapporte plus de subventions de la part de promoteurs (voyez les cahiers des charges de comptage). Quelle écologie ?
Economie : un courant fatal (non programmable) doit être 2 à 3 fois moins cher qu'un courant à la demande. EDF rachète ce courant 2 fois plus cher que celui qu'elle sait faire et nous payons la différence sur nos factures. En plus les machines sont toutes étrangères = agravation de notre balance des paiements,
Eolien : une chance pour la France ? les français sont assez intelligents pour comprendre que ce n'est qu'une chance pour les promoteurs et les constructeurs étrangers en échange de nos paysages, de nos patrimoines et de nos sous !
;
a écrit le 16/10/2012 à 13:22 :
EOLIEN : NON A LA DICTATURE DES VERTS
Le grave incident intervenu lors du vote à l'Assemblée nationale de la loi sur l'énergie dans la nuit du 4 au 5 octobre concernant les amendements sur l'éolien industriel présentés par le député D. Baupin (EELV), dans des conditions contraires aux règles de la transparence et de la démocratie, a été dénoncé avec force conjointement par l'opposition de droite et le front de gauche, ce qui constitue un événement politique rarissime.
La méthode dictatoriale utilisée par le parti des verts met au grand jour sa collusion totale avec les promoteurs de l'industrie éolienne.
Depuis plusieurs années la Fédération Environnement Durable (FED) dénonce l'emprise sur L'Etat des syndicats des promoteurs éoliens qui ont réussi à inféoder certains élus pour défendre leurs intérêts privés. Elle a alerté à de nombreuses reprises les médias et les parlementaires sur l'opacité de certains circuits financiers de ce lobby industriel qui utilise la manipulation systématique des chiffres scientifiques et économiques pour écrire les lois et leurrer le gouvernement.
La FED rappelle que la transition énergétique ne doit pas se faire à travers le déni de démocratie, les mensonges, les prises illégales d'intérêts, le ravage de l'environnement et l'atteinte au patrimoine de la France.
La Fédération Environnement Durable demande au Gouvernement de ne pas céder à de tels « diktats » et de refuser une loi honteuse sur l'environnement votée en catimini.
Elle lance un appel aux militants d'EELV pour que leurs dirigeants cessent d'utiliser de telles pratiques qui déshonorent la démocratie et discréditent l'écologie.
a écrit le 16/10/2012 à 12:37 :
Bien bu, Staline et Pol pot seraient d'accord avec vous.
Les gens ne veulent pas sacrifier leur environnement avec ces machines, "envoyons les balader": les promoteurs le font très bien .
a écrit le 16/10/2012 à 11:57 :
N'oublions pas que les plus grands promoteurs éoliens sont les acteurs du nucléaire.
L'éolien est le cache sexe du nucléaire. Leurs intérêt ne sont pas du tout opposés.

Les verts, comme d'hab, se font avoir par les financiers (ou sont complices des financiers).
Réponse de le 16/10/2012 à 14:59 :
cache sexe du nucléaire ..trés bonne image !! mais aussi cache sexe de l'industrie pétrolière et gaz de shiste .
Réponse de le 17/10/2012 à 16:54 :
Schiste et pas shiste ! Soyons précis !
C'est avec des approximations pareilles que l'on fait croire aux bobos que l'éolien qui ne marche qu'un jour sur quatre, coûte une fortune à tous les abonnés EDF (contribution au service public de l'électricité / au dos de la facture), détruit les paysages et dévalorise les maisons de ceux qui ont le malheur d'être à moins d'un kilomètre de ces monstres de 150 mètres de haut.
Réponse de le 17/10/2012 à 17:57 :
désolé pour la la faute Matou ..je suis bac moins 4 et l' hortographe est pas mon fort . Par contre la monstruosité et stupidité des éoliennes industrielles ça je comprend trés bien! ..ça m'aveugle même !.
a écrit le 12/10/2012 à 14:51 :
Mais qu'on laisse enfin ce secteur se développer ! marre des anti-tout qui paralyse toute initiative en France, avec des argumentaires bidons et des retraités du baby boom à leur tête! Ils ont tout eu et ils veulent nous empêcher de faire quoi que ce soit de différent d'eux alors même qu'ils nous ont légué dettes, déchets, situation économique désastreuses et leurs retraites à payer, ça commence à bien faire tout ça!!! Ils veulent nous ruiner notre avenir, envoyons-les balader!!!!!!!!!!!!
a écrit le 11/10/2012 à 23:26 :
L'éolien est bien accepté, exemple de collaboration et intégration avec les citoyens : http://www.enerzine.com/3/14576+eolien-en-baie-de-st-brieuc---ailes-marines-et-les-pecheurs-collaborent+.html
Réponse de le 12/10/2012 à 9:22 :
Avec de l'argent et des promesses on peut tout acheter Julien ..compris, les pêcheurs qui soufrent actuellement de cours trop bas, de la crise et de la concurrence déloyale des Anglais . ..chauffeurs de bateaux, ils vont devenir !
Pour le reste ...Saint brieuc et ses environs vont perdre énormément d' attrait . La vue sur mer est immuable ..et a 12 Km seulement elles ne seront pas comme des allumettes sur l'horizon ! pas de quoi rèver et s'évader ...enfin moi j'éviterai le secteur pour mes vacances ...ça c'est certain
a écrit le 11/10/2012 à 15:52 :
Le solaire thermique , photovoltaïque , géothermie , isolation , hydrolien , éolien flottant au grand large , biomasse etc ne soulèvent que trés peu d'opposition ...au contraire !....y a t'il pas un probléme avec l'éolien industriel ??? les gens disent oui mais pas prés de chez moi !!! qui perd qui gagne ? les emplois les gains les pertes engendrées ?
pourquoi dans les offices de tourisme ou reportages on ne voit jamais d'éoliennes ? où sont elles ? seraient elles nuisibles ? les paysages ont ils de la valeur ? ...enfin c'est vrai que si je peux j'éviterais !
Réponse de le 11/10/2012 à 23:02 :
Dans la plupart des publicités, documents etc pour donner un aspect innovant et vert on voit au contraire des éoliennes, la majorité des gens les acceptent, il n'y a que la minorité des lobbyistes de la fed qui bloquent tous les projets, ce sont évidemment des extrêmistes puisque plus de 140 pays font des éoliennes et tous les pays européens autour de nous. C'est de tout un secteur industriel d'avenir durable et propre dont on se priverait sans pouvoir exporter. On voit bien que derrière la fed se cache un lobby qui conserver sa rente d'énergie nucléaire.
Réponse de le 16/10/2012 à 14:39 :
C'est pas mon avis Alain ...la FED est anti éoliennes industrielles ça c'est certain mais pas anti ENR , pas anti économie énergétique , pas anti efficacité énergétique , pas anti géothermie , pas anti hydrolien , pas anti biogaz, pas anti solaire thermique , pas anti photovotaïque + stockage etc etc ...la FED lutte contre les fausses solutions pour diminuer le nucléaire et compte parmi ses membres dans anti nucléaires , des méfiants comme moi et des pro....ce que vous dite est totalement faux Alain . la FED lutte contre les émissions de co2 ; la FED protége notre environnement et cadre de vie contre les transformation humaines fausses , inefficaces et pervers ...ça c'est certain . quand a vous, vous êtes anti nucléaire et je vous le reproche pas mais vous êtes aussi pro fossile, de fait ! défendre l'éolien c'est aussi défendre le ou la mariée ...charbon et gaz ........ cordialement
Réponse de le 16/10/2012 à 18:51 :
Bravo pour cette réponse et bravo à la FED et à toutes ces associations qui oeuvrent
pour éviter à notre belle France de devenir une pelote d'épingles . Cordialement.
Réponse de le 17/10/2012 à 0:50 :
@ Carl : tous les pays qui on opté pour l'éolien et ils sont très nombreux on diminué leur part d'énergies fossiles sur la durée. L'éolien tourne de l'orde de 80% du temps avec un facteur de charge qui varie selon les pays et sites de 18% à plus de 45% en offshore donc à production optimale. Cà impacte forcément favorablement la production énergétique. On le voit au Danemark qui a réduit fortement son mix fossile initial (ou en Espagne) et voit ses factures désormais baisser. Le soleil, le vent, les vagues/océans, biomasse etc sont des énergies propres incontournables donc toutes indispendables et valables. La fed poursuit le but de bloquer tout éolien aves des raisonements erronés est c'est totalement déraisonnable si l'on regarde objectivement cette technologie qui a ses limites mais de nombreux atouts (exemple lors du Tsunami à Fukushima, l'éolien a totalement résisté et les japonais vont multiplier encore les éoliennes). La fed est donc un peu seule au monde.
Réponse de le 17/10/2012 à 8:38 :
Evidemment Alain le Danemark était a 90 % au fossile ....Alors forcément qu'ils diminuent leurs émissions de co2 mais il restent en tête des plus pollueurs par d'habitant . Vous manipulez les chiffres Alain...voilà ce que vous faites ..de l' intox...c'est pas beau . En france comme en Allemagne l'effet sera inverse ..plus il y aura d'éoliens industriel plus ces deux pays émettrons de co2 ...et c'est déja parti selon les chiffres !!! l'éolien est inadapté pour la France . C'est une pandémie, attisée par les promoteurs éoliens ( je comprend il cherchent a faire un max de beurre et vite car il savent que c'est du court terme , mais le cholestérole les guette ! ) , est incontrôlée et irréfléchie ...voilà la situation politique d'aujourd'hui ! . Il y a beaucoup mieux a faire pour en même temps réduire le nucléaire et nos émissions de co2 ...c'est une question de choix d' ENR ,de moyens, de courrage et d'honnêteté politique .
a écrit le 10/10/2012 à 18:02 :
Quel lobby???

Les promoteurs de l'éolien ont deux syndicats. En face des assos de riverains, futurs riverains, défenseurs du paysage, tous bénévoles. ils sont justes révoltés contre les pratiques de ce secteur largement soutenu qui bénéficie d'avantages fiscaux et tarifaires. Les éoliennes ne règlent en rien les problèmes de CO2 ou de pénurie en période de pointe de consommation.
Réponse de le 11/10/2012 à 0:53 :
La réalité est que derrière la manipulation de la Fed se cache comme en Allemagne et d'autres pays un enjeu financier important. En Allemagne on tend à sacrifier le solaire au profit de l'éolien offshore pourtant plus cher mais qui favorise les grands groupes qui ont fait beaucoup de lobbying pour cela. En France et dès lors que les principales zones venteuses sont déjà distribuées aux grands opérateurs, la Fed dont l'équipe dirigeante n'est pas par hasard issue du nucléaire n'est que le bras armé des grands groupes qui s'en servent pour freiner l'éolien terrestre pourtant moins cher ou divers opérateurs interviennent comme l'éolien citoyen, des régions, communes, etc, au profit de l'éolien offshore où seuls les grands opérateurs ont la main mise sur les projets et la manne financière découlant de la fourniture d'énergie. C'est une des raisons pour lesquelles la Fed est malhonnête et n'a évidemment rien à voir avec l'environnement entraînant avec elle principalement quelques privilégiés qui ne veulent pas voir une éolienne de leur villas ou maisons de campagne. Sinon elle n'aurait aucune raison de bloquer tout l'éolien en France (ce n'est en effet pas son rôle de nuire aux intérêts énergétiques et économiques des français sujets pour lesquels elle est incompétente) et d'engager des recours dans toutes les régions y compris celles où il n'y a aucun projet.
Réponse de le 16/10/2012 à 0:27 :
Qui est issu du nucléaire dans l'équipe dirigeante de la FED ???
Il ne suffit pas de dire des choses pour qu'elles soient vraies.
Vous faites de la désinformation.

Pourquoi tant d'assos rejoignent cette Fédération ?
Les recours contre les projets sont uniquement faits par des d'assos locales.

Nous exportons plus d'électricité que l'éolien n'en produit. Alors pourquoi faire passer ce volet du texte de loi en procédure d'urgence. Il y aurait risque de coupure électrique?
Sommes nous pressés d'aggraver notre balance commerciale avec la chine d'où viennent maintenant les machines.
On snobe notre propre savoir-faire en matière d'hydroélectricité. C'est vrai qu'un barrage c'est moins "Chanel" qu'une éolienne même si on met des mannequins dessus. Pourtant ça travaille mieux qu'un éolienne et ça dure plus longtemps. Ca tombe pas souvent en panne et ça fonctionne quand on veut pour moins cher. Nous avons des barrages les Allemands ont des éoliennes et il n'y a pas de leçons à recevoir de ce pays qui sert d'exemple. Ils ne sont pas plus électriquement vertueux que nous et nous faisons du renouvelable depuis bien plus longtemps qu'eux.
a écrit le 10/10/2012 à 9:13 :
Finalement, le grand problème de l'éolien, c'est la démocratie:
-comment imposer un business dont les gens ne veulent pas (42% de recours contre les ZDE et PC) ?
-comment court circuiter les élus s'ils font bien leur travail ?
Réponse de le 10/10/2012 à 11:01 :
42% de recours, TOUS issus de la FED, le lobby anti-éolien acharné soutenu par l'ancien PDG d'EDF, par Claude Allègre et par le père du programme nucléaire français : Giscard. Dans le reste de l'Europe, moins de 5% de taux de recours.
Réponse de le 10/10/2012 à 11:38 :
Dans la vie, Monsieur, il faut un frein et un moteur . Les anti ont le droit d'être organisés pour lutter contre ce business malsain , puissant , malin et politique surtout .
Réponse de le 10/10/2012 à 20:50 :
Fait-il prendre en compte la résistance des populations face à l'éolien ? ou faut-il passer en force.
Comment appelle-t-on les régimes qui passent en force, convaincus de faire le bonheur des peuples malgré eux ?
Réponse de le 10/10/2012 à 20:53 :
Tous des affreux, ces anti éoliens ! C'est pas gentil de pas vouloir se sacrifier !!! Les gentils bobos de Paris, ils savent ce qui est bien pour la planète, ils ont été aux écoles !
Les bouseux feraient bien de les accepter ces machines, sinon ça va barder .
Réponse de le 10/10/2012 à 23:09 :
C'est justement l'inverse qui se passe cher M (ou Mme). Ce sont généralement les néo-ruraux qui se plaignent de l'éolien (vos famaux bobos) car venus chercher un paysage 300% vert et fans de la natures, ils ne supportent pas, pour certains, de voir des éoliennes qui tournent. Les agriculteurs et locaux acceptent généralement bien les éoliennes. Révisez vos classiques svp.
Réponse de le 11/10/2012 à 0:13 :
Quand on est sur le terrain, on voit que c'est la zizanie, au contraire. Ceux qui louent leurs terres signent parce que le promoteur leur dit "si c'est pas chez vous, on le fait chez le voisin", mais personne n'en est très fier.
Les promoteurs appliquent la technique du "marchnd d'armes". Non, ce n'est pas beau à voir, et c'est loin d'être une histoire de BOBOS, sur le terrain.
Réponse de le 11/10/2012 à 0:32 :
Plus de 140 pays dans le monde ont de l'éolien et la majorité des gens comme en France sont favorables à l'éolien y compris dans les zones où les parcs sont les plus nombreux. La Fed n'a rien à faire de l'environnement depuis son origine et est animée par d'anciens acteurs du nucléaire. C'est elle qui est à l'origine de tous les recours bloquant l'avenir énergétique et technologique de la France alors que plus de 300 entreprises y travaillent. C'est une minorité qui publie des chiffres et données totalemement erronés et se comporte donc de manière plutôt scandaleuse qui n'ira pas bien loin tellement elle est malhonnête et extrêmiste et alors que l'éolien poursuit son développement partout dans le monde. Il y a en effet une marge entre une part raisonnable d'éolien et aucune éolienne comme le veut la Fed.
Réponse de le 16/10/2012 à 19:37 :
Vous habitez où pour dire des sornettes de la sorte? J'habite à 50 Kms à vol d'oiseau de la centrale nucléaire de Civaux et je m'en passerais bien! Et maintenant on veut me mettre des éoliennes de 150 mètres de haut à côté de chez moi! Je me suis renseignée, je suis allée EN HIVER dans le cantal pendant deux jours. Le givre sur les pales avec le vent, c'est INVIVABLE! Les gens sont obligés de tout fermer chez eux pour ne pas entendre le bruit des éoliennes quand il y a du vent. Et encore ils ressentent les vibrations... C'est un bruit lancinant, un vrai suplice chinois! Les éoliennes, c'est déjà DEPASSE. La preuve c'est qu'on vient de nous annoncer la création d'éoliennes sans pales qui produisent 40% plus d'électricité. Bien sûr, elles ne sont pas fabriquées non plus par des français. A croire que les Français n'ont vraiment pas d'idées. A quoi ça rime de mettre des éoliennes et de défigurer le Massif Central alors qu'il n'y a pas assez de vent et qu'il y a la GEOTHERMIE? Mettre des éoliennes dans le centre de la France ça revient à faire une centrale hydroélectrique sur un ruisseau! Je trouve la FED très réaliste car il y a une chose de certaine: pour faire fonctionner des éoliennes et qu'elles soient RENTABLES il FAUT DU VENT. Vouloir en mettre n'importe où n'importe comment, c'est bien la preuve qu'il y a derrière des Promoteurs qui ne pensent qu'à s'en mettre plein les poches.
Réponse de le 23/10/2012 à 14:58 :
bien dit Nolly
a écrit le 10/10/2012 à 4:51 :
L'etat qui n'a plus un rond ne peut pas payer ses couillonneries via des tarifs artificiels
Réponse de le 10/10/2012 à 10:57 :
Ce n'est pas l'état qui paye, c'est le consommateur. ça n'a aucun impact sur la dette ou le budget de l'état.
ça a un effet bénéfique à terme, plus l?électricité augmente plus les consommateurs font attention. Mais cela reste très marginal, à peine 2 à 3 euros par an par foyer, et au pire du pire, jusqu'à 10euros dans 10ans !
Réponse de le 10/10/2012 à 11:25 :
Vous redonnez toujours les mêmes chiffres, faux: il y aurait 160 millions de foyers en France...
Réponse de le 11/10/2012 à 0:24 :
Ce sont les investisseurs privés qui paient l'investissement éolien que les français n'ont pas à faire, comme en grande partie pour le nucléaire en son temps (sans parler des déchets très long terme, du démantèlement et des risques puisqu'aucune compagnie d'assurance n'assure évidemment le nucléaire mais nous particuliers). Cet investissement est amorti dans le temps par le biais de la CSPE. Cette taxe payée par les consommateurs d?électricité s?élèvera à 4,3 milliards en 2012 et l?éolien représente 11,5% de cette somme, c?est-à-dire 0,5 milliard ce qui n'est pas grand chose compte tenu du bénéfice d'une léectricité sans problème, propre et pas chère. Les chiffres du CRE : http://www.cre.fr/operateurs/service-public-de-l-electricite-cspe/montant#section2
Réponse de le 11/10/2012 à 0:42 :
Donc les éoliennes, on n'en veut pas et en plus on paie pour vivre dessous ?
Et même les plus pauvres, parce ceux qui ne paient pas d'impôts au moins ils paient l'électricité. Très forts, les promoteurs !
Réponse de le 11/10/2012 à 0:55 :
Jean a raison en effet. La Fed se moque du monde à manipuler le public avec des chiffres faux.
Réponse de le 16/10/2012 à 19:22 :
Les chiffres de la Fed sont faux tandis que ceux des promoteurs sont vrais. Eux, nous annoncent qu'avec une éolienne, il vont fournir en électricité 10 000 foyers, voire davantage. Petit calcul simple pour mettre tout le monde d'accord: Une éolienne de 2Mw produirait 48 Mwh/jour si elle tournait 100% du temps à plein régime sauf que son facteur de charge moyen est de 20% donc sa production journalière est de l'ordre de 9,6 Mwh soit ma consommation électrique annuelle (couple sans enfant avec un chauffage géothermie). Donc, une éolienne de 2Mw permet de subvenir aux besoins (théoriques) de 365 foyers. Mon Dieu, mais alors, les promoteurs nous raconteraient-ils des histoires ?
Autre chose: Sachant que ce petit bijou de technologie coûte la bagatelle de 3 000 000 ? amortissables sur 15 ans, il vous suffit de calculer ce que ça va coûter aux 365 ménages ... Vous en voulez encore ? Un réacteur c'est 1000 Mw - il faut donc 2500 éoliennes pour produire la même quantité d'énergie. Une centrale comme Fessenheim compte 3 réacteurs .... et il y a plus de 50 centrales en France. Pour être pro éolien, c'est simple, il suffit de ne pas savoir compter!
Dernier détail, même si on installe 325 000 éoliennes, on ne sera pas plus avancé, parce que, le jour où il n'y aura pas de vent, faudra sortir les bougies....
Réponse de le 17/10/2012 à 0:30 :
Une éolienne tourne environ 80% du temps, vous confondez facteur de charge à puissance optimale et rendement. Donc vos chiffres sont à revoir.
Réponse de le 17/10/2012 à 12:00 :
Ah bon, alors le Syndicat des Energies renouvelables nous communiquerait des infos inexactes ! En tout cas, les chiffres que j'avance sont ceux pour la Picardie en 2011 fournis par le SER. (en réalité 18,6%)
Si les éoliennes tournent 80% du temps (et je suis bien placé pour savoir que c'est faux) elles ne produisent pas plein pot 80% du temps. Il y a donc une sacrée nuance.

a écrit le 10/10/2012 à 4:48 :
Il serait temps qs que l'Etat, qui n'a plus un rond, arrete de payer pour ces couillonneries!
Réponse de le 10/10/2012 à 11:50 :
c'est pas l'Etat qui paye c'est nous ....comme on est pompé de plus en plus ça va mal finir et pour le moins on va faire l'impasse sur de nombreuses dépenses . mais enfin pour l'éolien c'est surtout l'aspect dénaturant voir même spoliation , qui me géne le plus . ..le plus mauvais rendement espace utilisé / kwh produit et de façon irrégulier en sus ...... il faudrait les enterrer pour le bien !
Réponse de le 11/10/2012 à 0:18 :
@ Carl : l'éolien est payé principalement par des investisseurs privés. S'ils ne faisaient pas cet investissement c'est vous qui auriez à le payer comme ce fût le cas pour une bonne part du nucléaire qui ne pouvait être le seul fait du privé pour diverses raisons. Aussi le surcoût temporaire de la subvention est dérisoire pour le bénéfice d'une électricité propre, de plus en plus compétitive, moins chère que celle d'un EPR et sans problèmes futurs de déchets ou de risques. Pour l'aspect dénaturant c'est très peu le cas si l'on regarde la majorité des éoliennes implantées en Europe. Les critiques sont rares et très ponctuelles comparativement au nombre d'éoliennes et parc. Et il y a aussi les cas, dans les ports industriels etc par exemple, où çà améliore plutôt le paysage.
Réponse de le 16/10/2012 à 14:23 :
mensonges et propagande
a écrit le 09/10/2012 à 20:09 :
Au delà de tous ces débats qui vont vite paraître dépassés quand le prix du pétrole va franchement monter - et dont les arguments ne sont souvent pas très honnêtes ni compétents et rélèvent de lobbyistes pas très au fait du secteur de l'énergie - il est un fait que l'éolien est irremplacable dans un mix énergétique peu polluant, sécurisé et peu coûteux, surtout en France, 2e gisement venteux au centre du réseau éolien européen. Toutes les énergies ont leur limites et la France ne peut pas se passer d'éolien qui ajoute un élément de sécurité supplémentaire. Les systèmes de stockage évoluent vite et bien de même que les avancées techniques dans les réseaux et transports électriques et à pac donc prendre du retard dans l'éolien serait encore une fatale erreur lourde de retombées négatives en France où curieusement ce sont les mêmes qui déjà aveuglés ont ont trop misé sur le tout nucléaire qui devient un poids très lourd à gérer avec l'âge et cherchent maintenant à bloquer une part raisonnable d'éolien avec des arguments volontairement excessifs et la plupart erronés.
Réponse de le 09/10/2012 à 21:05 :
Securisé et peut couteux !!
La sécurité de quoi alors que les peuples rivrains de centrale éoliennes sont détruit par le bruit des ces machines ,
qui donc maintenant est aveuglé par l'éolien
Le gouvernement en prise d'intérets sur la Nation Bretonne
Réponse de le 10/10/2012 à 0:57 :
Un accident nucléaire moyen c'est en France (évaluations données en récente commission du Sénat par les intervenants du nucléaire qui n'ont pas avantage à pousser les prix) autour de 60 milliards d'euros et un accident plus grave entre 600 et 1000 milliards d'euros. On ne voit guère de riverains qui se plaignent mais plutôt beaucoup de lobbying de la part de retraités du nucléaire qui n'ont guère de scrupules à manipuler des données erronées. L'éolien existe depuis plus de 30 ans et est présent dans plus de 140 pays, s'il y avait des problèmes majeurs, çà se saurait.
Réponse de le 10/10/2012 à 19:47 :
@Energie+ D'accord avec vous. La France mise tout sur le nucléaire. Au moindre accident grave, elle se trouvera dans la position du Japon, SANS l'industrie performante de ce dernier pays. Et avec des voisins proches qui lui demanderont des comptes pour les retombées.
Réponse de le 10/10/2012 à 23:13 :
N'engagez pas la Bretagne dans ce débat. Je suis Breton Penn da Benn et 100% pour les éoliennes. Merci.
Réponse de le 17/10/2012 à 12:36 :
Si vous vous dite vraiment Breton écriver en Breton cher riverain de bord de mer qui ne veut pas d'éolienne en face de chez lui
Réponse de le 17/10/2012 à 18:52 :
pouf @ sécurité le dieu et père de la Bretagne ...que craignez vous Breton vous n'avez pas de centrales ! ...vous n'en avez jamais voulu ! vous avez les algues vertes et les cochons et maintenant vous allez avoir des éoliennes partout partout ..devant derrière sur les côté ...quelques nouvelles centrales thermiques déja programmées ...forcément ...vos pêcheurs devriendrons chauffeurs de bateaux techniques et les homards auront la vie belle ......enfin pas certain ! .j'ai tjrs dit les éoliennes en Bretagne !!!! de toutes la façon vous en avez assez des touristes ! vous pouvez en perdre un peu ...et puis ça fera baisser le prix de l'immobilier et ça c'est pas un mal .
Réponse de le 17/10/2012 à 23:31 :
@ Bretonnat. A du, cudenn ebet evidon da skrivan un tamming e brezhoneg. Easoc'h eo din kozeal met m'ho peus c'hoantprouvennoù, setu, aman emaint! Ma zadou a vev e kichen Gwitalmeze. Aman ez eus kalz a rodoù-avel hag mont a ra mat dezhomp.

@ CJ Paris: Je ne crois que cela vaille la peine de répondre à un discours aussi éc?urant. Je ne vois dans votre part aucun forme de discussion mais juste un exutoire de votre haine envers l'éolien et peut-être aussi les Bretons. Pas besoin de vous encourager dans ce sens. J'ai dit que je ne voulais pas que quelqu'un engage unilatéralement l'avis des Bretons dans ce débat et je garderai ce discours. Vous avez mon avis et celui de "sécurité de l'éolien", tenons-en nous là.
a écrit le 09/10/2012 à 19:54 :
EOLIEN : NON A LA DICTATURE DES VERTS
Le grave incident intervenu lors du vote à l'Assemblée nationale de la loi sur l'énergie dans la nuit du 4 au 5 octobre concernant les amendements sur l'éolien industriel présentés par le député D. Baupin (EELV), dans des conditions contraires aux règles de la transparence et de la démocratie, a été dénoncé avec force conjointement par l'opposition de droite et le front de gauche, ce qui constitue un événement politique rarissime.
La méthode dictatoriale utilisée par le parti des verts met au grand jour sa collusion totale avec les promoteurs de l'industrie éolienne.
Depuis plusieurs années la Fédération Environnement Durable (FED) dénonce l'emprise sur L'Etat des syndicats des promoteurs éoliens qui ont réussi à inféoder certains élus pour défendre leurs intérêts privés. Elle a alerté à de nombreuses reprises les médias et les parlementaires sur l'opacité de certains circuits financiers de ce lobby industriel qui utilise la manipulation systématique des chiffres scientifiques et économiques pour écrire les lois et leurrer le gouvernement.
La FED rappelle que la transition énergétique ne doit pas se faire à travers le déni de démocratie, les mensonges, les prises illégales d'intérêts, le ravage de l'environnement et l'atteinte au patrimoine de la France.
La Fédération Environnement Durable demande au Gouvernement de ne pas céder à de tels « diktats » et de refuser une loi honteuse sur l'environnement votée en catimini.
Elle lance un appel aux militants d'EELV pour que leurs dirigeants cessent d'utiliser de telles pratiques qui déshonorent la démocratie et discréditent l'écologie.
Réponse de le 10/10/2012 à 1:46 :
Beaucoup de bruit pour pas grande chose de la part de la Fed toujours aussi peu honnête puisqu'il s'agissait de ne pas perdre de temps pour quelques aspects à la marge et qu'il y a examen au Sénat : "Récusant l'absence de discussion sur le sujet, la ministre de l'Ecologie Delphine Batho a invoqué "l'urgence" à défendre "un certain nombre d'entreprises et d'emplois" du secteur. Et elle a affirmé que "ce n'est en aucun cas une dérèglementation généralisée". Il s'agit selon elle ni plus ni moins de mesures annoncées lors de la conférence environnementale des 14 et 15 septembre. Nouveaux articles sur l'éolien : la "règle des cinq mâts", qui veut que les parcs comprennent au moins cinq éoliennes pour être autorisés, a été supprimée, de même que l'obligation d'implantation au sein d'une zone de développement de l'éolien terrestre (ZDE) pour pouvoir bénéficier de l'obligation d'achat. En outre, une dérogation aux contraintes de la loi Littoral pourra être accordée aux départements d'outre-mer. Quelle révolution en effet alors que la Fed a elle lancé des procédures de blocage total du secteur - qui compte plus de 300 entreprises en France et tous les emplois associés - dans toutes les régions, même celles où il n'y a pas de projet éolien. Entre avoir une part d'éolien raisonnable et tout bloquer il y a une marge que la Fed incompétente sur le sujet franchi allègrement entravant les intérêts énergétiques, économiques, et les emplois des français qui sont majoritairement favorables à l'éolien et aux énergies renouvelables, contrairement à la Fed lobbyiste pro-nucléaire avérée qui n'a jamais rien eu a faire d'environnement depuis sa création opportuniste.
Réponse de le 10/10/2012 à 16:56 :
Venez voir dans les Monts du Forez les crêtes sur lesquelles EDP veut installer des éoliennes et vous comprendrez comment on peut être anti-éolien et anti-nucléaire comme moi. Mettre des milliards dans économies d'énergie est le meilleur moyen de lutter contre les gaz à effet de serre. Pas dans les éoliennes.
Réponse de le 11/10/2012 à 1:10 :
Cus42 vous avez raison, les économies d'énergies sont idéales mais en réalité pas suffisantes et vous en avez la preuve si vous comparez les coûts de l'isolation d'un bâtiments comparés au prix de l'électricité qui n'est pas très cher. En l'état actuel avoir une part d'éolien est donc la seule voie dans un mix énergétique plus optimal pour réduire la pollution et les risques au moindre coût. L'éolien on aime ou on n'aime pas mais on ne peut pas dire qu'il y ait beaucoup de mécontents dans le monde et en France comparé au nombre d'éoliennes installées et ce depuis les premières installations au Danemark il y a plus de 30 ans. Etre contre les éoliennes dans les Monts du Forez peut se justifier mais être contre toutes les éoliennes n'est pas objectif, elles sont techniquement valables et rentables et la majorité des gens les acceptent d'autant qu'entre une décision de projet et la fin d'une implantation, toutes consultations incluses, il se passe actuellement entre 8 et 12 ans en France, c'est quand même abusif comparé à 2 à 4 ans en Europe.
a écrit le 09/10/2012 à 18:44 :
Le lobby étranger éolien composé de grandes multinationales opaques a réussi un beau coup à l'Assemblée dans un déni de démocratie et de transparence. Alors que de partout remontent les critiques - prises illégales d'intérêt, conséquences sur les cheptels, défiguration durable des paysages, insuffisance énergétique des éoliennes implantées -, les préfets comme les élus s'obstinent à dérouler le tapis rouge devant les lobbies obscurs qui défigurent nos paysages mais engrangent les subventions (contribution générale électricité), corrompent les élus locaux et rapatrient les gains vers les paradis fiscaux. Les écologistes font la courte échelle au grand capital apatride. A quand un grand vent de colère du peuple contre ces écologistes idéologiques et corrompus ?
Réponse de le 09/10/2012 à 20:31 :
La majorité des français est favorable à l'éolien dans les sondages réalisés y compris dans les régions ou il y a de l'éolien. C'est pareil dans le monde, on ne connaît aucun pays où les gens sont contre. A la Fed vous allez jusqu'à dire que çà dérange les vers de terre, vous avez été embrigadés dans des Madrasas ?
Réponse de le 09/10/2012 à 21:11 :
la FED défend l'environnement ,mais en France ont ne s'installe pas comme vous dite n'importe ou et n'importe comment comme le fond ces entreprises dans le Monde
vous ne voyez que votre intéret personnel,
en Allemagne des villages entier ou les gens sont tomber malade maisça faut pas le dire !!
Réponse de le 10/10/2012 à 1:09 :
La Fed est pro-nuke notoire, mais le principal problème est qu'elle diffuse des données totalement farfelues. Elle n'a rien à faire de l'environnement si vous suivez son historique depuis l'origine. Les entreprises ne peuvent faire n'importe quoi en France où il faut actuellement 8 à 12 ans contre 2 à 4 ans en Europe et de multiples études, dossiers, procédures etc avant une implantation. S'il y a des gens ou villages gênés, il faut le dire clairement et citer le village pour que tout le monde puisse aller vérifier, sinon c'est du lobbying et des affirmations fallacieuses. Mais vu le nombre d'implantations d'éoliennes dans le monde depuis plus de 30 ans, s'il y avait des problèmes ont en aurait entendu parler. La majorité des gens de tous les pays sont favorables aux éoliennes, c'est un fait. Les acteurs de la Fed sont une minorité de privilégiés retraités irresponsables avec une vision dépassée et risquée de l'énergie.
Réponse de le 10/10/2012 à 11:00 :
La FED ne propose rien et est contre tout, mais par contre très favorable aux gaz de schistes et au nucléaire. Retournez vous amuser avec Claude Allègre, votre association de retraités du nucléaire et du fossile nous a déjà bien pourri l'avenir, inutile d'en rajouter.
Réponse de le 16/10/2012 à 23:31 :
Comme beaucoup d'autres défenseurs des paysages dans leur richesse et leur variété je n'ai aucune sympathie pour le nucléaire (,et n'en suis pas retraité.)
En revanche je suis en accord total avec M.Pitte ex président de la Sorbonne ,P. Rabby , Gilles Clément ,et tant d'autres révulsés par le despotisme du lobby éolien .
En outre, siégant en Commission des sites de mon département depuis des lustres ,je puis affirmer n'avoir jamais vu un tel mépris de notre cadre de vie ,au profit ,avoué par les maires, de revenus fianciers privés ,cachés sous le masque de l'écologie.
a écrit le 09/10/2012 à 15:56 :
Pourquoi cette proposition de loi votée en catimini? Les écologistes d'EELV ne sont-ils pas sûrs de leurs arguments? Veulent-ils le bien du peuple contre son avis?
a écrit le 09/10/2012 à 15:55 :
C'est pas comme ça que l'on va rattraper notre retard. Après on va se plaindre et déposer des recours à l'OMC quand l'éolien nous sera livré clefs en mains par les Chinois? Gestion à la française ça va bientôt être synonyme de gestion désastreuse.
Réponse de le 09/10/2012 à 21:14 :
Mais c'est déjà du clef en main mais par l'Allemagne
Obama lui ne veut d'éoliennes chinoise ,ce sont des machines Allemande !!
Réponse de le 10/10/2012 à 1:15 :
Plus de 300 entreprises travaillent dans l'éolien en France quand même pour info. et par ces temps difficiles ce n'est pas rien, le secteur exporte et a des retombées importantes pour encore longtemps dans le monde. De multiples secteurs connexes sont concernés, stockage, réseaux, mobilité électrique et à piles à combustibles, entreprises industrielles etc.
Réponse de le 16/10/2012 à 21:19 :
oui des entreprises étrangères qui recrute pour des futurs centrale a gaz et charbon
Une de vos 300 entreprises vient de licensié 3000 personnes !!
sont qui sont pour l'éolien marche dans le sens du vent et de l'argent d'interet personnel en détruisant les autres

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :