La Compagnie des Alpes nettoie son portefeuille

Le cas Téléverbier, dont les cotations boursières ont repris hier, devrait faire figure d'exemple au sein de la Compagnie des Alpes. Depuis lundi 27 juillet, la société d'exploitation du domaine skiable de Verbier en Suisse ne fait plus partie du giron du groupe de loisirs. Ne pouvant pas espérer prendre le contrôle de la station helvétique après dix années de présence dans son capital, la Compagnie des Alpes a cédé sa participation de 20,3 % à la commune de Bagnes. Et cela pour un montant de 13,8 millions d'euros, faisant ressortir une plus-value de 1,5 million d'euros. Cette rentrée de trésorerie permettra au groupe de réduire son endettement net qui atteignait 546 millions d'euros au 31 mars. Mais la vente s'inscrit surtout dans le cadre de la rationalisation de l'organigramme de la société qui a toujours eu vocation à consolider ses filiales. Ainsi, la prochaine étape pourrait bien concerner les 20 % détenus dans les tours de table des sociétés d'exploitation de Morzine-Avoriaz, de Valmorel et de La Rosière. De l'aveu de la direction, ces participations minoritaires, acquises au moment de l'accord passé avec Sofival qui prévoyait également le rachat de 60 % du capital de STVI contrôlant Val-d'Isère, devraient « évoluer » dans le temps. Hier, le titre CDA a fait l'objet de prises de bénéfices après une semaine de hausse. F. M. - 3,71 %

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.