Les pays de l'Est affrontent à leur tour la crise automobile

Le secteur automobile européen n'avait pas connu une telle chute depuis vingt ans. En janvier, les immatriculations de véhicules neufs dans l'ensemble de l'Europe se sont effondrées de 27 % pour passer sous la barre symbolique du million de voitures vendues. En janvier 2009, 958.517 unités ont été immatriculées, soit 355.300 de moins qu'il y a un an à la même époque, selon les statistiques de l'Association des constructeurs automobiles européens (ACEA). Pour l'ensemble de 2009, cet organisme anticipe une baisse de 15 % de la production automobile en Europe, après un repli de 5 % en 2008. Le mois de janvier est le neuvième mois consécutif de repli des immatriculations en Europe. Il est marqué par une accélération du recul.L'ensemble des pays est désormais en repli, ce qui n'était pas le cas les mois précédents. Pire, la grande majorité d'entre eux connaissent des baisses à deux chiffres par rapport à la même période il y a un an, à l'exception de la France (- 7,9 %), qui bénéficie d'une prime à la casse, et de la Pologne (- 5,3 %). réduire la productionLes pays d'Europe occidentale sont en repli de 26,3 % en janvier (869.749 unités). Mais la surprise vient des pays de l'Est, qui s'effondrent de 34 %, avec 66.994 voitures. Jusqu'à présent, ces pays, qui représentent entre 7 % et 8 % des ventes de voitures neuves en Europe, affichaient des performances encourageantes. Ils avaient ainsi terminé l'année 2008 avec un repli limité à 0,7 % pendant que le marché de l'Europe des 15 (Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Irlande, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Portugal, Suède, Royaume-Uni) chutait déjà de 8,5 %. Ces pays ne devraient pas échapper en 2009 aux réductions de capacités de productions.Sur le plan des constructeurs européens, la baisse est générale en janvier. Ils connaissent sur le premier mois de l'année des effondrements compris entre - 20,1 % pour le groupe Volkswagen (avec 199.279 unités) et - 49,2 % pour Jaguar Land Rover (5.309 unités). Les groupes français affichent quant à eux des replis de 24,8 % (128.272 immatriculations) pour PSA Peugeot-Citroën et de 33,9 % (72.038 unités) pour Renault.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.