L'Inde choisit la stabilité

Le Parti du Congrès au pouvoir en Inde préparait hier un gouvernement de coalition solide après son triomphe aux élections législatives. Par son ampleur, cette victoire est une réelle surprise. À lui seul, le Congrès rafle 206 sièges sur 543. Ce succès est d'abord le fruit de la vigoureuse croissance enregistrée ces dernières années, mais aussi des mesures sociales prises en faveur des masses rurales par le gouvernement sortant dans le contexte de la crise économique mondiale. Manmohan Singh est assuré de retrouver son poste de chef de gouvernement et il pourra poursuivre plus librement sa politique de libéralisation. L'ouverture du secteur financier aux entreprises internationales, l'allégement des garanties des droits des travailleurs, la privatisation d'entreprises du secteur énergétique ne sont plus tabous. La perspective d'avoir aux commandes du pays un gouvernement stable, que ne paralysent pas des coalitions hétéroclites, ravit le patronat indien. pages 2-3 et éditorial page 7 Un scrutin qui conforte la politique de réforme

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.