Wikipédia doit son succès à la générosité des donateurs

 |   |  409  mots
Karl Marx en rêvait, Wikipédia l'a fait. Appliquant à ses structures les principes d'une société sans classe et sans État, l'encyclopédie participative en ligne doit son succès planétaire à un mode de fonctionnement prenant à rebours les canons de l'entreprise capitaliste. Malgré une très large audience, la Fondation Wikimedia a renoncé à tout chiffre d'affaires potentiel, optant pour le recours au don. La campagne lancée à l'automne, qui a duré jusqu'au 15 janvier, a rapporté 6,2 millions de dollars, grâce à 125.000 donateurs, dont certains ont versé plus de 500.000 dollars. La Fondation Mozilla, au sein de laquelle a été concocté le navigateur Internet Firefox, qui fait dangereusement de l'ombre à Internet Explorer de Microsoft, a fait un don de 100.000 dollars. Succès d'audience oblige, les besoins de Wikipédia sont croissants. Pour l'exercice 2008-2009, les coûts de la Fondation ? 6 millions de dollars ? sont en hausse de 71 %, en raison d'une forte augmentation des frais techniques. Pour répondre à ses besoins grandissants, elle est en train de constituer une équipe chargée de gérer les levées de fonds. Car les structures sont légères et vivent chichement. « La fondation américaine compte 25 salariés », explique Florence Devouard, à la tête de Wikimedia France. Sous la fondation américaine, se trouvent des fondations locales, 21 en tout. Indépendantes de Wikimedia Inc., elles aussi doivent lever des fonds, afin d'assurer la gestion de projets locaux et participer à des actions et aux coûts internationaux. Fin janvier, Wikimedia France avait réuni à peine 50.000 euros. Les neuf membres du conseil d'administration, dont Florence Devouard, sont bénévoles. En 2009, la fondation française ne désespère pas d'embaucher un salarié. Le fonctionnement est identique en Allemagne, où la fondation a profité du système qui permet de déduire 100 % de ses dons. Ils ont atteint 350.000 euros. Présidente à titre bénévole de Wikimedia Inc. entre 2006 et 2008, Florence Devouard, qui était alors sans emploi, ne s'est pas représentée au moment du renouvellement de bureau en 2008 pour créer sa société de conseil. Comme dans la société rêvée par Marx, ce n'est pas l'organisation qui est décisionnaire de l'avenir de Wikipédia, mais la communauté. C'est elle qui donne son avis sur telle ou telle proposition structurante. Même le créateur de Wikipédia, Jimmy Wales, président émérite du conseil d'administration de la Fondation, reste une simple force de proposition. S. C.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :