Grogne à la tête de l'armée de terre

Si ce n'est pas un vrai coup de gueule du chef de l'état-majorde l'armée de terre (Cemat), comme s'en défend le général Cuche, cela y ressemble très étrangement. Objet de son courroux, le rythme des réformes à venir et les derniers arbitrages pris. " J'adhère pleinement aux efforts et aux économies du ministère de la Défense , explique-t-il. Ce qui m'importe, c'est le calendrier de réduction des effectifs et les mesures d'accompagnement social. " En clair, il estime " trop rapide " la période de cinq ans pour faire partir 10.000 à 12.000 militaires et civils de l'armée de terre.C'est l'estimation évoquée par le Cemat dans le cadre des économies prévues par le ministre de la Défense, Hervé Morin. Elles doivent s'élever de 1 à 1,5 milliard d'euros par an. Ce dernier veut aussi réduire les effectifs de son ministère de 30.000 civils et militaires dans le cadre de la révision générale des politiques publiques (voir " La Tribune " du 21 janvier). Le général Cuche anticipe enfin la suppression de 20 % environ des implantations de son armée sur un total d'environ 180.ARBITRAGES JUGES INACCEPTABLESAprès avoir envoyé un courrier au chef de l'état-major des armées, le général Georgelin, le général Cuche a précisé hier avoir " trouvé difficile d'accepter " certains arbitrages pris sur de petits programmes destinés aux soldats en opération extérieure. " C'est un souci de protection de mes hommes sur le terrain et, par ricochet, sur le moral des troupes. Cela finit par nuire à l'efficacité opérationnelle ", a-t-il noté, rappelant que l'armée de terre a vu sa part passer de 20 à 13 % dans les dépenses de matériels. " Ces programmes participent à la valeur opérationnelle de nos forces et ne doivent pas être écrasés par les grands projets. " Il semble prêt à étaler les livraisons des grands programmes pour grappiller des crédits pour les plus petits.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.