28.000 mineurs licenciés en Afrique du Sud

Rustenberg, le principale mine mondiale de platine, a décidé de licencier l'ensemble de ses mineurs, soit 28.000 personnes. La branche platine de l'Anglo American a décidé de frapper un grand coup dans le conflit qui l'oppose aux membres du NUM, le syndicat des mineurs. Ce dernier cependant ne soutient pas le mouvement. La direction de Rustenberg lui reproche de s'être lancé dans une grève que la Cour suprême d'Afrique du Sud a déclarée illégale. C'est la première grande épreuve de force entre les mines et les mineurs depuis l'arrivée au pouvoir de Nelson Mandela. Surtout c'est la première fois que le NUM se fait déborder sur sa gauche par des mineurs qui, généralement, suivaient à la lettre ses mots d'ordre. Les analystes ainsi que certains des experts proches de la Chambre des mines estiment que cette confrontation a valeur de test pour l'ensemble d'un secteur minier sud-africain.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.