Le baril reste sous les 60 dollars à New York

Les cours du pétrole étaient hier en légère hausse après avoir reflué une partie de la journée, influencés par un temps plus doux que la normale à cette époque de l'année aux États-Unis et en Europe qui pourrait réduire la consommation de fuel de chauffage. À New York, le cours du baril de WTI pour livraison en décembre gagnait 4 cents à 59,75 dollars vers 16 h 45 GMT.La veille, il avait terminé la séance sous la barre des 60 dollars pour la première fois depuis trois mois. À Londres, celui du baril de brent pour livraison en décembre s'appréciait de 24 cents, à 58,34 dollars. Le service de météorologie américain a indiqué que la demande de fioul de chauffage serait cette semaine inférieure de 30 % à celle de l'an dernier en raison de températures douces dans le nord-est des États-Unis.Pour autant, nombre d'analystes insistent sur le caractère ponctuel de cette baisse des cours de brut et de produits distillés, non seulement parce que l'hiver approche mais aussi en raison d'une croissance économique soutenue aux États-Unis.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.