Le coton transgénique gagne du terrain

Si les organismes génétiquement modifiés (OGM) font l'objet d'un âpre débat politique en Europe, leur culture progresse ailleurs. Dans le cas du coton, le Comité consultatif international du coton (CCIC) estime à 9,7 millions d'hectares pour la saison 2005-2006 les surfaces ensemencées avec des variétés de coton génétiquement modifiées. Cela représente une hausse de 13 % par rapport à la saison précédente et 28 % de la surface totale dédiée à la fibre blanche à travers le monde contre 24 % en 2004-2005."Les variétés transgéniques paraissent offrir des avantages pour augmenter le rendement", souligne le CCIC. 967 kg de fibre par hectare pourraient être récoltés pour les OGM, alors que le rendement moyen mondial est estimé à 725 kg/ha. Selon leurs promoteurs, les OGM ont pour caractéristique de résister aux maladies et aux insectes, et permettent de réduire le recours aux insecticides et aux pesticides.Sur la saison 2005-2006, la part de la production OGM devrait compter pour 37 % de la production et mondiale de coton, selon le CICC. Là où le coton OGM ne fait plus débat, il est désormais majoritaire. Aux États-Unis, sur les 5,5 millions d'hectares de plantations cotonnières, 82 % sont des OGM, adopté depuis 1996. En Chine, premier producteur et consommateur mondial, cette part s'élève à 70 %. Et elle avoisine la moitié des surfaces en Australie, en Colombie, au Mexique et en Afrique du Sud.De plus en plus prisés. Les OGM sont de plus en plus prisés. Selon une étude publiée la semaine dernière par l'International Service for the Acquisition of Agri-Biotech Applications (ISAAA), les surfaces semées en OGM ont augmenté de 11 % l'année dernière, atteignant 90 millions d'hectares. Et l'activité des géants du secteur, au premier rang desquels Monsanto, devrait générer un valeur de 5,5 milliards de dollars cette année, progressant de 4,8 %.R. Ju.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.