Schengen : Barroso souffle le chaud et le froid

 |   |  94  mots
Répondant à Nicolas Sarkzoy et Silvio Berlusconi, le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, souffle le chaud et le froid sur une révision des accords de Schengen, souhaitée par Rome et Paris. « Nous partageons les mêmes objectifs (...) une meilleure gestion de la politique migratoire au niveau de l'Union européenne », leur écrit-il, tout en mettant en garde contre « une vision trop sécuritaire, qui pourrait paraître comme niant les valeurs mêmes sur lesquelles se fonde le projet européen ». La Commission en parlera mercredi 4 mai.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :