À Hong Kong, Rongsheng entend lever 2,3 milliards de dollars

 |   |  295  mots
China Rongsheng est à nouveau en lice pour une cotation à Hong Kong. Après avoir dû renoncer - crise oblige - à faire appel au marché en 2008, le premier armateur chinois privé compte bien cette fois profiter de la fenêtre exceptionnelle que lui offre l'afflux de liquidités en Asie pour obtenir les fonds dont il a besoin. Rongsheng dit vouloir lever 2,3 milliards de dollars. Un montant qui, s'il se concrétise, placerait le groupe parmi les champions des levées de fonds, au troisième rang après l'assureur AIA (17,8 milliards de dollars levés) et Agricultural Bank of China (10,4 milliards de dollars).Plus précisément, la société va céder 1,75 milliard d'actions à un prix compris entre 7,30 à 10,10 dollars de Hong Kong. Une offre à laquelle auraient déjà souscrit China National Offshore Oil Corp, China Life Insurance, China Southern Fund Management et Atlantis Investment Management, tous ensemble à hauteur de 155 millions de dollars de titres. Outre les meilleures conditions de marché, l'armateur bénéficie également d'un contexte plus favorable pour son activité. « Les commandes de cargos progressent et l'activité rebondit », explique un analyste à Hong Kong, avant de concéder : « Mais la réussite de l'IPO dépendra tout de même du prix proposé. » Plusieurs armateurs sont en effet déjà cotés. Et la concurrence existe. À titre de comparaison, Guangzhou Shipyard International, le numéro un du secteur coté à Hong Kong, se négocie autour de 11 fois environ ses bénéfices estimés. Avec une performance de 28 % depuis janvier. Le secteur est également bien représenté à Singapour. Yangzijiang Shipbuilding Holding, premier groupe privé du secteur, affiche par exemple sur cette place un multiple de valorisation de 13 fois ses résultats. Depuis le début de l'année, le titre gagne déjà 58 %...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :