Egypte : Mohamed ElBaradei à la tête d'un gouvernement de transition ?

 |   |  306  mots
Répondant à l\'appel du mouvement Tamarrod, les opposants au président égyptien déchu Mohamed Morsi se sont massivement rassemblés dimanche sur la place Tahrir au Caire, tandis que ses partisans se sont réunis dans d\'autres endroits de la capitale afin de maintenir la pression sur l\'armée qui détient l\'ancien chef de l\'Etat. Ces mobilisations rivales font peser le risque de nouvelles violences, alors que de difficiles tractations se poursuivent en vue de la nomination d\'un Premier ministre, le prix Nobel de la paix Mohamed ElBaradei, pressenti, ne faisant pas consensus.>> Egypte: les blindés approchent du palais présidentiel, un \"coup d\'état\" en cours>> Mohamed Morsi retenu par l\'arméeMohamed ElBaradei, ancien chef de l\'Agence internationale de l\'énergie atomique (AIEA), est le \"choix le plus logique\" pour former un gouvernement de transition avant des élections générales à une date non précisée, a indiqué à l\'AFP un conseiller du président intérimaire Adly Mansour. Sa nomination n\'a toutefois pas encore été actée, a-t-il ajouté.Une nouvelle mobilisation massive dimancheAutre signe de l\'ampleur des tensions: dans le Nord-Sinaï près de la ville d\'El-Arich, un pipeline acheminant du gaz vers la Jordanie a été la cible d\'un attentat à la bombe, tôt, dimanche matin, pour la première fois depuis près d\'un an, ont indiqué des témoins à l\'AFP. Cet attentat alimente la flambée de violences qui a déjà fait 37 morts en 24 heures et au cours de laquelle le mouvement Tamarrod (rébellion en arabe), à l\'origine des manifestations monstres contre Mohamed Morsi qui ont mené à sa destitution par l\'armée. Pour aller plus loin: en Egypte, la vraie bombe à retardement c\'est l\'économie

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :