Dépôt des offres fermes sur Areva T&D

 |   |  283  mots
Face au duo français Alstom et Schneider Electric, qui proposent de racheter et de se partager la filiale haute et moyenne tension d'Areva (T&D), les géants américain General Electric et japonais Toshiba-Westinghouse font finalement cavaliers seuls. Selon Reuters, le fonds Abu Dhabi National Energy (Taqa) a mis un terme aux discussions engagées avec Toshiba. Ce dernier aurait proposé, selon nos informations, un montant proche de 5 milliards d'euros pour cette activité qui avait été cédée pour 950 millions d'euros par Alstom à Areva début 2004.General Electric offre de son côté plus de 4 milliards d'euros. Après avoir été lâché dimanche soir par le fonds CVC, il a essayé lundi de se rapprocher d'Axa Private Equity (PE). Le groupe américain n'aurait toutefois pas trouvé d'accord avec Axa PE et se serait de nouveau tourné vers CVC, a déclaré hier à Reuters une source proche du dossier. Une porte-parole d'Axa PE a de son côté confirmé que la société de capital-investissement n'avait pas déposé d'offre lundi.choix le 23 novembreLes français Alstom et Schneider Electric, quant à eux, refusaient hier de préciser s'ils avaient amélioré leur offre préliminaire, qui se situait autour de 3,5 milliards d'euros.Areva procédera ce matin à un premier examen des trois offres avant d'annoncer son choix le 23 novembre. Détenu à près de 93 % par l'État français, Areva souhaite vendre T&D dans le cadre d'un plan de financement, ses besoins étant estimés à 11 milliards d'euros d'ici à 2011. Ce plan prévoit également l'entrée de partenaires au capital du spécialiste du nucléaire, à hauteur de 15 %, par le biais d'une augmentation de capital.Marie-Caroline Lopez

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :