L'Afssaps plombée après la démission de son patron

2 mn

« Pas de commentaire ». Au siège de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), à Saint-Ouen, près de Paris, on se serait bien passé de ce nouveau revers. La lettre de départ signée du directeur général, Jean Marimbert, et publiée ce mercredi par le quotidien « Libération », vient mettre un peu plus en difficulté l'institution.Dans sa lettre, le patron de l'Afssaps explique qu'il va « bientôt quitter cet établissement public dans le contexte d'une crise sans précédent ». « Comment ne pas être taraudé par une interrogation lancinante sur ce qui aurait pu et dû être fait pour que l'usage et le mésusage du Mediator cessent plus tôt », s'interroge Jean Marimbert, qui propose quatre pistes pour une « rénovation sans complaisance du dispositif » (lire ci-contre). Nommé à ce poste en 2004, ce conseiller d'État de 55 ans, ancien président de l'Agence française du sang et diplômé de l'ENA, de Sciences po et de HEC, était donné grand favori cet automne pour prendre la tête d'une autre instance du médicament, le Comité économique des produits de santé, chargé de fixer le prix des traitements. Las, l'affaire Mediator a rebattu les cartes. Attaqué sur l'indépendance de l'agence, accusée d'être financée par l'industrie pharmaceutique, son patron a eu beau expliquer qu'elle vit en fait d'une taxe prélevée sur le chiffre d'affaires des industriels, et arguer de sa bonne foi - après tout, c'est l'Afssaps qui est à l'origine de l'officialisation, mi-novembre, des 500 décès liés au Mediator -, rien n'y aura fait. L'intéressé a vraisemblablement préféré jeter l'éponge. À moins que le ministre de la Santé, Xavier Bertrand, lui-même en difficulté (il occupait déjà ces fonctions en 2006, lors de la troisième demande de déremboursement du Mediator) et en mésentente notoire avec Jean Marimbert, n'ait accéléré les choses. A. T.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.