Alain Juppé reviendrait-il aux affaires  ?

 |   |  272  mots
Le nom de l'ancien Premier ministre recommence à circuler. Certains le voient succéder à Philippe Séguin à la première présidence de la Cour des comptes, ce qui signifie qu'il abandonnerait sa bonne cité de Bordeaux qu'il veut transformer en « ville digitale », comme il vient de l'annoncer lors de ses v?ux. Mais d'autres lui prédisent un nouvel avenir ministériel. À 65 ans, Alain Juppé pourrait, en effet, reprendre du service après avoir coprésidé avec Michel Rocard la commission pour le grand emprunt. Dans l'hypothèse, aujourd'hui la plus plausible, du maintien de François Fillon à Matignon après les régionales, Nicolas Sarkozy serait à la recherche de poids lourds pour redynamiser le gouvernement. De surcroît, avoir Juppé à l'intérieur plutôt qu'à l'extérieur du gouvernement ne serait pas forcément une mauvaise chose. petite musiqueDepuis quelques semaines en effet, Juppé fait entendre une petite musique qui déplaît aux oreilles de l'Élysée et de la direction de l'UMP. Il a d'abord contesté en termes crus la réforme des collectivités locales et celle de la taxe professionnelle. Il a ensuite jugé « inacceptable » la première mouture de la taxe carbone. Et tout récemment, il a fait savoir qu'il « ne voyait pas l'absolue nécessit頻 du débat sur l'identité nationale ! On n'est pas loin des charges de Dominique de Villepin contre Sarkozy. Si la majorité perd les régionales, ce qui est probable, Alain Juppé possède un autre avantage : n'étant pas tête de liste en Aquitaine, il ne sera pas éclaboussé par un éventuel échec de l'UMP? P. C.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :