Airbus : l'Allemagne en veut toujours plus. Jusqu'où ira-t-elle ?

Toujours plus... L\'Allemagne en veut toujours plus. Jusqu\'où ira-t-elle ? Selon le quotidien allemand \"Handelsblatt\", le gouvernement allemand a suspendu le versement d\'une avance remboursable de 600 millions d\'euros pour le développement de l\'A350. Berlin proteste contre le non-respect par Airbus d\'un accord sur la localisation outre-Rhin d\'activités de la production de l\'A350. Berlin avait exprimé en mars le souhait qu\'Airbus accroisse la part de sa production assurée en Allemagne et que la direction du groupe d\'aéronautique soit composée à part égale d\'Allemands et de Français, ce qui avait conduit le groupe à dénoncer les tentatives d\'influence politique sur sa gestion.L\'Allemagne détenait 39,4 % de la production d\'Airbus en 2011Mais que représente la part industrielle de l\'Allemagne dans Airbus ? Les sites allemands en détiennent déjà la plus grosse part. Et ce depuis des années. Basée sur les coûts réels, la clé de répartition industrielle de l\'Allemagne s\'est élevée, selon nos informations, à 39,4 % en 2011. En baisse par rapport à 2010 (39,8 %) et 2009 (40 %). Sans surprise, la France arrive en deuxième position avec 36,9 %, en très légère hausse par rapport à 2010 (36,8 %). Puis viennent le Royaume-Uni (18,8 %) et l\'Espagne (4,9 %).20.205 salariés d\'Airbus en AllemagneEn termes d\'effectifs, sur les 68.810 salariés d\'Airbus en équivalent temps plein fin 2011, l\'avionneur emploie (hors Airbus Military : 4.606) 20.205 salariés en Allemagne, 17.168 en France, 9.629 en Grande-Bretagne et 3.052 en Espagne. Seul bémol à cette répartition, le siège social d\'Airbus (central entity) emploie à Toulouse 6.244 personnes de toutes les nationalités. Enfin, Airbus Allemagne disposait fin 2011 de 881 apprentis (contre 325 en France). 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.