Publicis s'achète les services de François Sarkozy

 |   |  372  mots
Alors que se rapproche la perspective de l'élection présidentielle, l'acquisition est symbolique pour Publicis. Le groupe de publicité a annoncé lundi avoir racheté Healthcare Consulting, une agence de conseil spécialisée dans la santé. Particularité de cette société, elle a deux cofondateurs, dont François Sarkozy, le petit frère du président de la République. Médecin de formation, François Sarkozy devient même conseiller spécial de Jean-Yves Naouri, actuel directeur opérationnel de Publicis Groupe, et considéré comme étant le dauphin du président du directoire, l'indétronable Maurice Levy. Ce nouveau conseiller est le seul dirigeant à avoir un tel titre auprès de Jean-Yves Naouri, confirme le service de communication. Apport de clientèleUne chose est sûre, Healthcare Consulting a été créée en septembre par François Sarkozy et son associée Yannick Sabatin, expréssement en vue d'une acquisition par Publicis. Les discussions ont été entamées bien avant, puisque, selon nos informations, Publicis a proposé le 28 mai dernier une reprise des actions de la future société, pourvu qu'elle apporte clients et prospects. Fin novembre, Healthcare Consulting, dont le capital était de 1.000 euros lors de sa création, a ainsi procédé à une augmentation de capital de 5 millions d'euros sous la forme « d'un apport de clientèle ». La clientèle personnelle de François Sarkozy a été valorisée 3 millions d'euros dans l'opération, et celle de Yannick Sabatin, 1,5 million. En complément, les deux associés amènent aussi les clients logés dans leurs deux sociétés de conseil personnelles, pour environ 500.000 euros. François Sarkozy et Yannick Sabatin apportent donc à Publicis le carnet d'adresses qu'ils ont pu constituer lorsqu'ils étaient chez leur ancien employeur, AEC Partners, société de conseil spécialisée dans l'industrie pharmaceutique et qu'ils ont quitté le 1er septembre après y avoir oeuvré une dizaine d'années. Chez Publicis, on assure que le ticket d'entrée dans Healthcare Consulting est « sensiblement inférieur » aux 5 millions d'euros de valorisation du groupe. Mais ce ticket d'entrée ne comprend pas les compléments de prix (« earn out ») que versera le groupe au fur et à mesure des années. Sandrine C

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :