Repère

 |   |  131  mots
STRONG>La France dans la roue de l'AllemagneDepuis le début de la crise grecque, le AAA de la France a bénéficié au même titre que celui de l'Allemagne de la quête de valeurs refuges par les investisseurs. Malgré un déficit et un endettement plus élevés que son voisin d'outre-Rhin, la prime de risque exigée sur les titres de dette à 10 ans français est restée relativement stable, autour de 30 points de base (0,3 %) de plus que les bunds allemands. Conséquence, le coût de financement français s'est mis à baisser dans la roue de celui de Berlin. Le taux des obligations à 10 ans françaises, qui évolue en sens inverse des prix, s'établissait ce mardi à 2,80 %, contre 3,60 % en début d'année. J. B.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :