Le gouvernement irlandais suspendu à deux voix

 |   |  415  mots
Le nouveau député de Donegal aura sans doute l'un des mandats les plus courts de l'Irlande, mais l'un des plus importants. Cette circonscription rurale du nord-ouest de l'Irlande votait pour une législative partielle ce jeudi (les résultats sont attendus dans le courant de la journée ce vendredi), et tous les sondages indiquaient que le parti au pouvoir, Fianna Fáil, allait perdre une voix de plus... ce qui réduirait sa majorité au parlement à deux voix seulement. Cette majorité branlante va avoir un travail essentiel : voter le budget 2011, qui doit être présenté au parlement le 7 décembre. Ce vote sera observé de très près par le FMI et l'Union européenne, qui lient le plan de secours aux mesures d'austérité passées par Dublin. Une fois le budget voté, ce sera cependant la fin de la carrière du député de Donegal (celui-ci devrait être Pearse Doherty, le candidat du Sinn Fein, un parti peu présent en Irlande mais puissant dans cette région proche de l'Irlande du Nord). Brian Cowen, le Premier ministre, a promis d'appeler à des élections début 2011, sans donner de date plus précise. Les négociations politiques des deux prochaines semaines vont donc avoir beaucoup d'importance pour l'avenir de la zone euro. « Nous n'aidons pas vraiment l'Espagne et le Portugal avec nos affaires politiques », s'amuse Gail McElroy, analyste politique à l'université Trinity College.Jeu de dupeQuel que soit le résultat de l'élection partielle, elle pense cependant que le budget devrait passer. « Franchement, la majorité est devenue impossible à calculer. Tout dépend des indépendants (qui assurent la majorité à la coalition), et ceux-ci jouent actuellement un jeu de dupe, menaçant de ne pas voter le budget. Pourtant, ce serait de la folie de la part du Fine Gael (principal parti d'opposition) de faire chuter le gouvernement aujourd'hui : cela les obligerait à passer eux-mêmes un budget très similaire début 2011. »Par ailleurs, la situation politique est d'autant plus tendue que se déroule ce samedi ce qui doit être la plus grande manifestation depuis le début de la crise. Les syndicats appellent à un grand rassemblement à Dublin, qui pourrait ressembler au défilé d'enterrement de l'actuel gouvernement. Par ailleurs, le plan d'aide financier de l'Union européenne et du Fonds monétaire international en faveur du pays pourrait être finalisé dès dimanche. L'Allemagne et la France se sont dites impressionnées par les efforts irlandais. Éric Albert, à Londres

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :