De la Montagne magique au mont TaishanEn 2021, Klaus Schwab...

 |   |  185  mots
En 2021, Klaus Schwab, le fondateur de Davos, âgé de 82 ans, aura probablement passé la main. Faute d'héritier ou de successeur connu, le mystère reste pour l'heure entier sur l'avenir de l'institution aux rouages bien huilés. D'autant qu'en 2021, les deux tiers des participants viendront du Nouveau Monde. Les Brésiliens, Vietnamiens ou Indonésiens seront-ils prêts à faire le voyage en Suisse pour parler des affaires du monde, ou pour « observer les modes », selon l'expression de Clara Gaymard, patronne de General Electric Europe, une habituée ? Où se tiendra alors le forum mondial ? « Il y a aussi des montagnes en Chine », ironise Niall Ferguson. Klaus Schwab a déjà créé des déclinaisons de son forum sur l'ensemble des continents, dont un qui se tient chaque année dans la ville chinoise de Dalian. Christine Lagarde, qui compte déjà douze Davos à son actif, a une autre idée. « En 2021, le World Economic Forum sera numérique. De la cordillère des Andes, d'Europe ou d'Asie, il suffira de se connecter pour échanger et travailler avec la planète entière », pronostique-t-elle. Janvier 2021

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :