Il faut développer le dialogue social »

Quel bilan tirez-vous de la mise en place du plan senior ?Le renforcement de la législation a eu le mérite de développer le dialogue social. Mais on reste dans le déclaratif : il n'y a pas d'obligation de résultat. Il est vrai que le taux d'emploi des 55-64 ans a légèrement augmenté : de 38 % en 2008, il est passé à 39,1 % au quatrième trimestre 2009. Difficile de dire si ce sont les répercussions du plan senior ou s'il s'agit d'un effet crise. Les entreprises recherchent des profils qui rassurent...Assiste-t-on à un réel changement de mentalité ?Le fait que l'on discute de ce sujet a un impact positif. Côté entreprises, le débat sur les retraites les amène à s'interroger : que faire si demain les collaborateurs restent plus longtemps dans l'emploi ? Côté salariés, on assiste à deux tendances contradictoires : une partie souhaite travailler plus longtemps, pour des raisons financières, une autre souhaite partir le plus tôt possible à la retraite. Cela pose la question de la pénibilité.Quels dispositifs en faveur de l'emploi des seniors vous paraissent pertinents ?Tout dépend du contexte dans lequel ils s'inscrivent : l'essentiel est qu'ils tiennent compte du terrain. Je peux citer comme exemple une entreprise du secteur bancaire qui a instauré des groupes d'échange composés de salariés seniors encadrés par un consultant extérieur. Cette initiative a permis de récolter l'avis des intéressés et de prendre véritablement en compte leurs attentes.Propos recueillis par C. Q.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.