L'Europe et l'ours russe

 |   |  297  mots
Par Pierre-Angel Gay, directeur adjoint de la rédaction de La Tribune.

L'Europe ne sait pas à quelle Russie se vouer ! Il y a celle qui multiplie les gestes en direction des milieux d'affaires. Qui joue l'apaisement dans l'affaire Ioukos en laissant espérer une libération de Mikhaïl Khodorkovski, ex-oligarque du pétrole, emprisonné depuis sept ans pour s'être opposé au Kremlin. Qui se veut bon élève du droit international, en s'affirmant prête à indemniser une ex-filiale de ce même groupe pétrolier. Qui cherche à séduire les jeunes entrepreneurs de nouvelles technos, en implantant en périphérie de Moscou une réplique de la Silicon Valley.

Et puis, il y a celle qui coupe le gaz à l'Europe à la moindre facture impayée par un pays assurant le transit de ses exportations vers l'Union. Trois interruptions de livraison à l'Ukraine depuis 2006, une encore il y a quelques jours en Biélorussie, ont sérieusement écorné la réputation de fournisseur fiable du géant russe. Peu encline pourtant au bras de fer, Bruxelles a dénoncé ces jours-ci des attaques "contre toute l'Union" et accéléré ses réflexions sur d'éventuels "plans B" : nouvelles interconnexions des gazoducs au sein de l'Union pour en réduire la dépendance, accélération de la construction du gazoduc Nabucco pour favoriser les importations directes d'Asie centrale.

Mais la Russie veille au grain, avec ses projets de gazoducs concurrents. On voit donc, d'un côté, des gestes symboliques dans l'affaire Ioukos et, de l'autre, de purs rapports de force... Investir en Russie, comme viennent de le faire Danone, Sanofi-Aventis, Saint-Gobain ou encore Alstom, en faire un partenaire stratégique, comme le voulait Nicolas Sarkozy lors de sa récente visite à Saint-Pétersbourg, reste un pari. De l'ours russe, on peut toujours craindre le coup de griffe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :