Conflit non dénué d'intérêts

 |   |  333  mots
DR
DR (Crédits : dr)
Par Olivier Provost, directeur adjoint de la rédaction de La Tribune.

Martin Hirsch a le chic pour sentir les sujets qui font parler, voire déclenchent la polémique. Son livre "Pour en finir avec les conflits d'intérêts" en témoigne. Il y mêle certes attaques contre Gérard Longuet - pour avoir reçu des timbres rares en tant que ministre de tutelle de La Poste, la belle affaire - et contre Jean-François Copé, qui a eu le tort de cumuler un temps des fonctions de parlementaire et d'avocat d'affaires. Mais chez les élus, le sujet a remplacé le chiffon rouge du cumul des mandats, autre mal endémique français.

Quand la France rencontre ainsi un de ses vieux démons, elle crée une commission. Ses conclusions, pour louables qu'elles soient, risquent cependant de se révéler inapplicables à moins de vouloir remplacer des milliers de responsables publics dont la moitié du gouvernement. Applaudissons certes la volonté d'encadrer ce contrôle par une loi, une haute autorité, une déclaration d'intérêt, une définition du nombre de personnes concernées et une interdiction de tout cadeau d'importance. La clarification des intérêts du conjoint est plus problématique, surtout dans notre société encore très machiste : y être "femme de" deviendrait automatiquement un handicap voire un frein.

Plus fondamentalement, ces travaux se heurtent à l'équilibre à trouver entre le minimum d'expertise nécessaire pour un poste et le mélange des genres. D'autant que notre système tricolore a, comme autre défaut, de concentrer les compétences et les pouvoirs dans un petit cénacle qui finit par rendre probable le risque de conflit d'intérêts au cours d'une carrière faite d'allers et retours entre public et privé. A moins de rester éternellement dans un seul camp, privant l'autre d'une fructueuse expérience différenciante. Reste à définir des règles à la fois claires et vraiment applicables, pour le bénéfice de la majorité et non le profit d'une minorité. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :