Eurobonds : "Les faiseurs de miracle sont des bonimenteurs"

 |   |  311  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : dr)
Sur le blog de Paul Jorion, François Leclerc répond à une chronique de Henri Elbaz et Hervé Lorenzi, parue dans "La Tribune".

Les eurobonds seront « l'instrument naturel » permettant de « concilier diminution de la dette et croissance », le miracle tant attendu étant ainsi accompli. Telle est la conclusion d'un article de Henri Elbaz et Hervé Lorenzi de l'Université Paris-Dauphine dans "La Tribune", qui considère leur adoption comme « une certitude », lorsque l'Allemagne en viendra à convenir qu'ils représentent la moins onéreuse des solutions pour elle, comparée à l'éclatement de la zone euro.

Après avoir énuméré les variantes possibles d'une émission de cet instrument de mutualisation de la dette européenne, reprenant les récentes suggestions émises par ses défenseurs, les auteurs en viennent à leur préconisation.

Ils y voient au passage, sans hélas expliciter leur propos, l'opportunité « d'un vrai véritable marché de la dette européenne, nécessaire à la finance mondiale ». On croit comprendre qu'il s'agit d'étayer à nouveau celle-ci grâce à des actifs hier solides et aujourd'hui chancelants. Permettant de mettre à la disposition des banques des valeurs sans risque afin de conforter leurs fonds propres. Ce sont toujours les non-dit qui sont décidément les plus intéressants.

Poursuivant l'analyse, Henri Elbaz et Hervé Lorenzi remarquent que « la difficulté actuelle est de suivre pour les pays en difficulté une trajectoire soutenable, c'est-à-dire telle que le ralentissement de la croissance ne vienne pas obérer les efforts exigés de réduction de l'endettement ». D'une manière générale, « la plupart des pays de la zone euro sont confrontés à un véritable mur de la dette à court terme », poursuivent-ils. Ils auraient pu ajouter que c'est également le cas des établissements financiers qui doivent faire face au roulement de la leur, qui n'est pas moins gigantesque.

Ils voient donc dans l'émission d'eurobonds la possibilité d'allonger la maturité de cette dette, tout en contenant son taux. Jusque-là, tout va bien.

Lire la suite ici

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :