Mercedes GLA : la compacte premium plus baroudeuse, plus statutaire

 |  | 491 mots
Lecture 3 min.
(Crédits : Mercedes)
La marque premium allemande revisite de fond en comble sa GLA en adoptant plus franchement les codes SUV. Plus statutaire et plus élégante, la nouvelle GLA convainc, même si son positionnement prix surprend...

Le renouvellement du style chez Mercedes se poursuit et le GLA en profite pleinement. Le petit SUV de la marque premium allemande est revenue début 2020 avec une toute nouvelle silhouette. Pour Mercedes, il s'agissait de renforcer son offensive sur ce segment très volumétrique mais avec une offre mieux positionnée pour profiter de ventes plus rentables. Le premier GLA était assez peu identifié à un SUV et ressemblait à une Classe A plus sportive. La nouvelle génération, elle, se démarque nettement en adoptant les codes SUV plus franchement.

Mercedes GLA

Rupture de style

Position haute, capot musclé, calandre horizontale... La nouvelle GLA assume davantage son style baroudeur sans jamais renoncer à l'élégance qui caractérise la marque. La subtile répartition des proportions équilibre harmonieusement une silhouette pourtant pleine de volumes. Revers de la médaille, la GLA perd l'allure sportive de sa prédécesseur. Mais le style gagne nettement au change.

A l'intérieur, Mercedes est également allé plus loin dans l'agencement de la planche de bord avec ce double écran mitoyen. D'un côté, le tableau de bord totalement digitalisé et personnalisable prolongé, de l'autre, par un second écran de contrôle de la voiture très moderne. La marque allemande n'oublie pas ses trois aérations rondes et bien visibles, qu'elle a assorti d'un faisceau lumineux discret et élégant.

Mercedes GLA

L'habitacle de ce SUV de 4,4 mètres offre tout ce que le segment propose de meilleur en termes de confort et d'espace. Le coffre nous a néanmoins paru limité. Avec ses 385 à 435 litres, on est loin des 505 litres d'une BMW X1.

Une timide boîte automatique

Côté motorisation, le GLA nous a laissé un sentiment mitigé. Le confort de conduite est impeccable. Avec 190 chevaux, la 220d est tout à fait polyvalente pour faire de la route ou de l'agglomération d'autant qu'elle dispose d'un très puissant couple moteur de 400Nm. Mais sa boîte automatique mal calibrée avec d'importants creux dans le passage de rapport inhibe cette belle dynamique. Vraiment dommage... Le GLA convient parfaitement à une conduite tranquille avec en prime, de très confortables suspensions.

Mercedes GLA

C'est en matière de positionnement prix que le GLA interroge. A 42.000 euros en prix de base, il coûte bien plus cher qu'un BMW X1 ou d'un X2 dont la grille tarifaire démarre autour de 34.000 euros. Il faut aller sur une BMW X3 pour trouver un positionnement prix similaire (45.000), alors que ce SUV est nettement mieux pourvu et bien plus grand. Pis: pour 3.000 euros de plus, vous avez une Mercedes GLB nettement plus grande (plus de 20cm d'écart).

La vraie réussite du GLA est d'avoir consacré le retour de la marque premium allemande sur le segment des SUV compacts. Mercedes est parvenu à recréer un SUV statutaire en reprenant les codes du segment (surélevé et baroudeur). De ce point de vue, il remplit sa mission à 100%. Seule sa grille tarifaire laisse sceptique.

Mercedes GLA

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/02/2021 à 12:05 :
plus cher et plus moche qu'une nouvelle DS4 !
a écrit le 07/02/2021 à 15:37 :
J'attendais ce modèle avec impatience. Ce n'est franchement pas une réussite.
a écrit le 07/02/2021 à 9:05 :
"Elégant" ce panzer ? Bof. "Statutaire": c'et quoi ?
a écrit le 06/02/2021 à 13:48 :
Plus statutaire ? Déjà has Been sauf pour les gogos en mal d en reconnaissance.
De toute façon avec la nouvelle législation sur la pollution je ne crois pas que ces modèles puissent remplir le cahier des charges ... et c est tant mieux a moins que mercedes daimler trichent -comme wolkwagen par le passé
Bref il y a une grande hypocrisie des allemands - comme d autres pays constructeurs de vehicules-qui ont signés l accord de l paris eh qui produisent des voitures polluantes et non adaptées aux villes européennes ( circulation stationnement etc..)
Réponse de le 06/02/2021 à 19:35 :
On reconnaît bien l'heureux propriétaire de Renault qui critique les berlines allemandes et leurs conducteurs. Chacun se paye ce qui lui plaît, inutile de commenter si c'est pour dire que les Mercedes sont faites pour les gogos en mal de reconnaissance, totalement ridicule votre raisonnement.
Réponse de le 07/02/2021 à 9:11 :
Interdiction de dire du mal des constructeurs allemands à savoir ceux qui ont copieusement soutenus Hitler et les nazis pendant la seconde guerre mondiale qui ont massivement triché sur leurs diesels sans parler des tests sur des cobayes humains de leurs gaz d'échappement.

Les gogos sont loin d'être le problème, s'il n'y avait que ça on pourrait seulement en rire.
a écrit le 06/02/2021 à 9:09 :
Personne ne remarque comme moi que la couleur ne va pas aux designs austères des bagnoles allemandes ?

Seulement faites pour le blanc, le gris et le noir.
Réponse de le 07/02/2021 à 10:44 :
@citoyen blase.
Si tu n'entraves pas le germain, demande a ce qu'on t'aide.
Deutche staats burger von heute sind die von gestern.
Nachtragend !
J'ai pas de trema sur le clavier coreen, alors tu t'en passeras.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :