Le futur selon... Stéphane Richard

 |   |  223  mots
(Crédits : D. Morganti)
Stéphane Richard, Président-directeur général d’Orange

D'ici 30 ans, il ne fait aucun doute que les technologies et les réseaux auront pris une place encore plus prépondérante dans notre vie quotidienne, ils seront quasiment aussi nécessaires à l'activité humaine que l'est aujourd'hui l'accès à l'eau ou à l'électricité.

L'Afrique a une situation très particulière. D'une part, les réseaux fixes y sont très peu développés, d'autre part, beaucoup d'Africains n'ont aujourd'hui pas accès à des services considérés comme basiques en Europe : commerce en ligne, services bancaires, divertissement... Ma conviction, c'est que ce retard peut se transformer en une véritable opportunité, car tous ces services vont pouvoir se développer de manière très rapide, très efficace, et très simple d'utilisation grâce au digital et au mobile.

Avec le développement de la 3G et bientôt de la 4G, et la généralisation de smartphones bon marché, tous les outils sont en place pour un rattrapage économique massif de l'Afrique. Que l'on parle de e-commerce ou plutôt de m-commerce, de consommation de contenus, de services bancaires, d'accès à l'information, ou même de besoins aussi essentiels que la santé, l'éducation ou l'agriculture, on ne mesure pas encore l'ampleur du progrès numérique que connaîtra l'Afrique dans les prochaines années !

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :